Partagez | 
 

 Emily&Nora - Bitches, we are back.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
votre administratrice
PRETTY FACE

▌Love me or love me not :


« Voilà peut-être la question la plus difficile de toute l'aventure humaine : est-il réellement possible de toujours regarder en avant, comme on nous encourage sans cesse à le faire, ou bien devons-nous garder certains vestiges essentiels de notre passé, si douloureux soient-ils, comme un rappel que certains aspects de la vie nous transforment si profondément qu'ils nous habitent à jamais ? Pouvons-nous vraiment refermer la porte sur ce qui continue à nous hanter ? »

▌Age : 24 ans
▌Occupation : Agent de voyagee
▌Statut : Fiancée
▌Date d'arrivée : 11/04/2012
▌Messages : 1519
▌Points : 1553
▌Célébrité : Nina Dobrev

MessageSujet: Emily&Nora - Bitches, we are back.    Sam 19 Jan 2013 - 10:36

Bitches, we are back.



Vous savez ce qu'est une journée longue et cauchemardesque ? Moi je sais, je venais de passer la journée à mon bureau et je ne sais pas si c'est parce que c'est samedi mais franchement je n'ai jamais vue autant de monde...J'avais la tête prête à exploser à tout moment, je ne désirais qu'une chose : que l'horloge indique 19h00 et que je puisse enfin rentrer chez moi et m'écrouler sur le lit qui j'espère est d'ailleurs pas occupé par mon "fiancé" que je ne reconnais pas avec qui j'essaye tant bien que mal de faire une fiancée exemplaire qui doit se souvenir de ces cinq dernières années. Bon autant dire que ce n'est pas une franche réussite, les sentiments ne peuvent pas revenir comme par magie, un peu comme ma mémoire d'ailleurs malheureusement pour lui...

Bref, faut que j'arrête de penser à lui et à ses besoins. Pourquoi ne pas un peu me préoccuper des miens ? Après tout depuis mon "réveil" je n'ai pas une seule fois été profiter d'une soirée bien arrosée, bon certes j'y ai presque perdue l'envie avec tout ce qui m'arrive mais merde ou est la Nora qui est toujours prête à faire la fête ?! Je devais à tout prix la retrouver, puis concrètement essayer de me vider un peu la tête ne serait pas de refus après une journée comme celle-ci. Seul inconvénient : y aller seule. Pas trop le choix hein, puis c'est pas comme si je pouvais demander à mon fiancé de venir avec lui qui fait des gardes la nuits à l'hôpital hein, je n'ose même pas imaginer son état après une soirée en boite, d'ailleurs je ne sais même pas si il sait s'amuser comme moi je le fais enfin bref j'irais seule.

Une fois rentrée chez moi, je me prépare enfilant une jolie robe noir, des talons puis je prends un stylo afin de laisser un mot à mon "fiancé" « J'ai besoin de sortir ce soir, on ce voit demain matin quand tu reviens du travail je suppose, bisous bonne nuit Aiden. » Lâchant un petit soupire je prends ensuite la direction de la sortie prenant mes clés de voiture en main décidée à me vider la tête comme il se doit.

Arrivée au Tender Trap, je remarque qu'il y a un monde fou, bah oui que je suis conne c'est samedi soir quand même...Je n'ai même plus la notion du temps putain, on bref j'ai besoin de boire et tout de suite. Je me pose alors sur un siège près du bar et commande un sex on the beach en précisant au serveur « N'hésites pas à mettre la dose d'alcool mon chou. » Ouais mon chou, je me rappelle que dans le passé j'avais pour habitude d'être très amies avec les serveurs, sauf que là il me lança un regard assez bizarre du genre "euh mais il lui prend quoi à celle la ?", et merde apparemment j'avais perdue mes habitudes en cinq ans. Affichant alors un sourire crispé je me tourne vers la piste et voit entrer une jolie blonde que je reconnais assez vite : Emily. Merci dieu, je vais pouvoir passer une bonne soirée, enfin en espérant qu'elle n'ai pas changée elle aussi en cinq ans. Elle s'avance vers moi m'ayant très certainement reconnue, j'affiche un large sourire sur mon visage. « EMILY !!! » Je lui montre la place à coté de moi essayant de voir en même temps si elle est venue seule, apparemment oui, tant mieux, mais juste avant une pouf essaya de prendre la place, je me lève, la fixe du regard et ajoute « Désolé ma petite mais la place est déjà prise, je te propose d'aller voir ailleurs. » Je me tourne ensuite vers Emily et lui demande. « ça va toi ? Je suis super heureuse de te voir, j'ai cru j'allais devoir passer la soirée seule. » oui clairement elle me sauvait là.

_________________
what doesn't kill you makes you stronger. « J'avais fais un choix, et cette fois je me sentais capable de le réaliser. Il fallait avancer, et pour ce faire j'étais aidée par la certitude que mon ancienne vie appartenait à un passé que j'étais en train d'abolir. » - .unbreakable »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


PRETTY FACE

▌Love me or love me not :
▌Age : 28 ans
▌Occupation : Actuellement au chomage.
▌Statut : Célibataire
▌Date d'arrivée : 11/01/2013
▌Messages : 68
▌Points : 78
▌Célébrité : Claire Holt
▌Crédits : witness

MessageSujet: Re: Emily&Nora - Bitches, we are back.    Sam 26 Jan 2013 - 1:14


    Enfin, j’avais désormais un nouveau chez moi, après des jours et des jours à chercher désespérément un appartement, j’avais enfin trouvé. Depuis ces derniers jours, j’avais été chez mes parents. Ceux cis avaient longuement pleuré de me retrouver après tant d’années. Ils m’avaient crus lorsque je leur disais avoir un trou de mémoire, il m’avait emmené chez un médecin, qui m’avait examiné. Déterminant que mes cicatrices étaient principalement causées par des armes blanches comme des couteaux. Puis j’avais été transférée au service psychologie du centre, il avait été déterminé que mon esprit souhaitait oublier des moments traumatisants et ainsi par la seule force de mon esprit j’avais oublié. J’étais désormais en thérapie, conviée deux fois par semaines à des séances de groupes ou individuelles qui avaient pour seul but le fait de recouvrer la mémoire, mais je n’y croyais pas et puisque j’avais voulu oublier, c’était sans doute pour le mieux. Cela faisait des semaines que mes parents me traitaient comme une petite fille de 5 ans ayant attrapé une bonne grippe. Je ne sortais plus, je ne voyais personne sauf eux. Puis ils se sont quelque peu détendus. J’ai alors passé mes journées à éplucher les annonces de logement, les magazines des agences immobilières dans les cafés pour trouver un appartement. J’avais également trouvé un travail dans une agence de communication. Je m’occupais de la gestion, l’administration. Ce n’était pas mon domaine habituel mais il me fallait un travail stable pour avoir un crédit et acheter un appartement. Ce matin-là j’avais rendez-vous avec mon agent, pour signer le bail de l’appartement qu’il m’avait aidé à trouver, une fois le bail signé, le champagne bu, je rentrais dans mon nouveau chez moi. L’appartement était déjà meublé, non pas que je n’avais pas le temps de m’occuper de la décoration, mais je ne savais pas où se trouvaient mes anciens meubles, qui plus est pour le moment j’avais d’autres chats à fouetter. Je passais le reste de la journée affalée sur le canapé, zappant à la télé, essayant de rattraper les actualités dont j’avais perdu le fil. Je décidais finalement de sortir, j’attrapais mon manteau et décidais qu’il me fallait un téléphone. Pas un avec un forfait, je n’étais pas rassuré du fait des messages menaçants. Je décidais de prendre un téléphone avec une carte, évitant de me faire repérer et de changer toutes les 2 semaines. Une fois celui-ci acheté, il me fallait fêter mes nouvelles acquisitions, et surtout me faire de nouveaux amis, j’étais seule ici et je ne comptais pas avoir comme seuls contacts mes parents. Je n’avais rien pour faire la fête, je passais sur oxford street pour acheter une robe noire, ainsi que des talons. Rien d’extravagant, et quelque chose me couvrant assez pour ne pas montrer mes cicatrices.

    Une fois chez moi j’enfilais le tout, je me trouvais jolie mais mon teint était blafard, cadavresque même. Une fois l’étape maquillage passée je me trouvais enfin satisfaisante. Néanmoins j’évitais de me voir dans le miroir, j’avais tant changé, cela me troublait au plus haut point. Avant je voyais une jeune femme, ayant la vie devant elle, aujourd’hui je voyais seulement une femme cernée, le visage fatigué comme si les années avaient été loin d’être faciles. Il m’arrivait de me fixer, sans réellement me reconnaitre. C’était sans doute le plus terrible. J’avais l’impression d’être coincée dans un nouveau corps qui était loin de m’appartenir. Je décidais de filer au tender trap, mon ancien repère. Peut-être que là-bas je pourrais retrouver des moments de joie comme j’en avais eu auparavant. Je sors et hèle un taxi. J’arrive en peu de temps sur place, j’entre, anxieuse. La foule est toujours présente. Pourtant j’ai l’impression de prendre un coup de vieux, des personnes comme moi il y a cinq ans se déchainent sur la piste. Je n’ai sans doute rien à faire là, je m’apprête à tourner les talons quand je repère Nora. Je suis tellement heureuse de la voir que je n’hésite pas et m’élance au bar en roulant des hanches comme avant. Avant, nous étions deux vraies garces, maintenant j’étais encore la même alors peu importe si j’étais trop vieille, je m’en fichais, je voulais juste faire la fête. « EMILY !!! » Je ne l’entends pas la musique est trop forte mais je sais lire mon prénom sur des lèvres. Je vois une jeune fille, avec une robe décolletée et bien trop courte pour avoir des intentions honnêtes. Je vois Nora la prier de s’en aller, et ça n’a pas l’air d’être tendre. Bien fait tiens. Je m’assoie à ses côtés, sur le siège qu’elle m’avait montré. « ça va toi ? Je suis super heureuse de te voir, j'ai cru j'allais devoir passer la soirée seule. »

    J’ai un léger sourire, je ne sais pas vraiment si ça va mais une chose me rassure, elle ne m’a pas rejetée comme une malpropre. Ce qui est un bon signe pour moi. « Ca va plutôt pas mal, je suis ravie de te voir et toi alors ça va ? Ah mais non ton acolyte est toujours là pour te rejoindre ! »

    Je commande un cocktail, j’ai décidément besoin d’un verre, pour me mettre dans l’ambiance mais aussi pour espérer m’amuser comme avant sans penser à toutes ces histoires qui me tombent d’un coup. J’appréhende une phrase : la traditionnelle question sur ce qu’il arrive dans la vie de la personne. D’une parce qu’en ce moment je ne me souviens de rien, mais malgré tout je ne veux pas paraitre désobligeante, je me contrains à poser la fameuse question en priant pour qu’elle ne me la retourne pas :
    « - Et toi alors qu’est-ce que tu deviens ? »

    Une fois le verre arrivé, je le bois assidument, priant pour que l’alcool détende mes muscles. Je suis ravie de la voir, mais bien trop remuée par toutes ces histoires pour faire comme avant, aller séduire. Néanmoins je me retourne vers la piste, et embrasse la pièce du regard, scrutant un visage charmeur qui me conviendrait, j’en vois quelques-uns mais je ne me sens pas encore en état pour aller séduire, je préfère rester assise à discuter avec Nora, peut-être est ce l’âge qui fait ça ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
votre administratrice
PRETTY FACE

▌Love me or love me not :


« Voilà peut-être la question la plus difficile de toute l'aventure humaine : est-il réellement possible de toujours regarder en avant, comme on nous encourage sans cesse à le faire, ou bien devons-nous garder certains vestiges essentiels de notre passé, si douloureux soient-ils, comme un rappel que certains aspects de la vie nous transforment si profondément qu'ils nous habitent à jamais ? Pouvons-nous vraiment refermer la porte sur ce qui continue à nous hanter ? »

▌Age : 24 ans
▌Occupation : Agent de voyagee
▌Statut : Fiancée
▌Date d'arrivée : 11/04/2012
▌Messages : 1519
▌Points : 1553
▌Célébrité : Nina Dobrev

MessageSujet: Re: Emily&Nora - Bitches, we are back.    Sam 26 Jan 2013 - 18:18

Bitches, we are back.



Voir mon amie Emily faire son apparition me rendait tout simplement heureuse, pourquoi ? Parce que avec elle j'étais persuadée de passer une bonne soirée. Enfin si elle n'a pas changée depuis toutes ces années parce que il ne faut pas que j'oublie que nous sommes en 2018 maintenant et plus en 2012, qui sait...Peut être que maintenant elle a passé l'âge d'enflammer la piste avec moi, je me rappelle que trop bien à quel point nous étions deux reines sur la pistes dans le passé. Une blonde, l'autre brune, le duo parfait, puis avec nos caractères jamais une seule soirée n'a été ennuyante.

J'espérais donc vraiment de tout mon coeur qu'Emily soit restée la même tout comme moi...Même si concrètement je suis censée avoir grandie...Ce n'est pas le cas et ce soir je n'ai juste pas envie d'être une "adulte responsable" comme j'ai l'impression d'être devenue. Fiancée, un super job certes c'est super mais à quel prix ?! J'étais perdue et la présence d'une personne que je connais depuis si longtemps comme Emily me faisais espérer que je me sentirais un peu moins seule...

« Ca va plutôt pas mal, je suis ravie de te voir et toi alors ça va ? Ah mais non ton acolyte est toujours là pour te rejoindre ! » ravie ? Bon c'est déjà un bon point, parce que en cinq ans il a pût se passer des choses hein...Mais non, elle me semblait toujours être la même ce qui me rassura au plus haut point. « Ca va disons que j'ai besoin de...lâcher un peu prise ce soir ! » Oui le terme était plutôt bien utilisé, lâcher prise c'est exactement ce dont j'avais besoin en ce moment, oubliée un peu mon fiancé, mon amant, et tout les gens qui m'entourent qui me disent des histoires sur moi que je ne me souviens même pas avoir vécue.

« - Et toi alors qu’est-ce que tu deviens ? » ahah très bonne question - ou pas - parce que bon concrètement ma vie est un désastre, plus particulièrement ma mémoire. « - Je deviens...Agent de voyage, mais sinon je suis toujours la même et toi ? Tu as l'air..Nerveuse, tout va bien ?» Oui elle semblait un peu nerveuse, comportement que je n'ai pu voir que très rarement chez elle. Ma petite Emily qui a toujours plus ou moins eut le contrôle de tout ne semblait plus trop l'avoir...un peu comme moi d'ailleurs. Je pris mon verre en main, buvant une longue gorgée avant de retrouver son regard qui semblait un peu perdue. J'essayais tant bien que mal de cacher ma bague de fiançailles mais autant dire que ce n'est pas une tâche facile.

Là tout de suite je ne désirais pas vraiment aller danser ou quoi que ce soit, mais j'étais plutôt curieuse de parler avec Emily, même si il parait plutôt évident que la soirée se finira sur la piste, enfin du moins c'est le plan de miss Spencer.

_________________
what doesn't kill you makes you stronger. « J'avais fais un choix, et cette fois je me sentais capable de le réaliser. Il fallait avancer, et pour ce faire j'étais aidée par la certitude que mon ancienne vie appartenait à un passé que j'étais en train d'abolir. » - .unbreakable »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


PRETTY FACE

▌Love me or love me not :
▌Age : 28 ans
▌Occupation : Actuellement au chomage.
▌Statut : Célibataire
▌Date d'arrivée : 11/01/2013
▌Messages : 68
▌Points : 78
▌Célébrité : Claire Holt
▌Crédits : witness

MessageSujet: Re: Emily&Nora - Bitches, we are back.    Sam 2 Fév 2013 - 17:27


    « Ca va disons que j'ai besoin de...lâcher un peu prise ce soir ! » En entendant cette phrase, mon cœur se réchauffe, je me déride. Ces quelques mots ont réussis à me remonter le moral et me donner de l’espoir. Je suis désormais prête, prête à enflammer la piste comme quelques années plus tôt, enflammer la piste par mon déhanché de folie, accompagnée par Nora, toute aussi douée dans le déhanché il faut bien l’avouer. L’alcool ne me monte pas encore à la tête et pourtant, je suis en état de faire la fête toute la nuit, en ne pensant à rien d’autre qu’à lâcher prise comme Nora le dit si justement. Elle a touché dans le mille, lâcher prise c’est ce qu’il me faut et il n’y a qu’avec elle que je peux le faire parfaitement. Heureusement qu’elle est là ce soir.
    « - Je deviens...Agent de voyage, mais sinon je suis toujours la même et toi ? Tu as l'air. Nerveuse, tout va bien ?»

    Ahah question fatidique, ce soir Nora était plus que perspicace. J’ouvrais la bouche, buvant l’air, je la refermais, cherchant paniquée mes mots. Je prenais une fraction de seconde pour savoir que dire. Je ne voulais pas qu’elle me prenne pour une folle, mais je préférais ne pas me retrouver encore en situation de doute. Je savais que si je prononçais les mots amnésie, les gens se taisaient et ne posaient plus de question, le seul problème étant le fait que certains me regardaient avec de gros yeux, gênés… Même si Nora était une très bonne amie, je ne voulais surtout pas de sa pitié, de sa curiosité. Je voulais oublier ce problème comme mes 5 dernières années qui avaient disparus en fumée de ma mémoire sans que je ne demande rien. Je me sentais prise dans un torrent d’idées, d’incertitudes, je ne savais plus comment en sortir. Il me fallait respirer, remonter la tête à la surface et pourtant, me débattre n’aidait pas, je coulais encore plus. Je me passais une main dans les cheveux, ce geste m’avait toujours aidé à avoir les idées plus claires. Sans doute était ce psychologique mais cela me rassurais.
    « - Je vais bien, mais disons qu’en ce moment j’ai des soucis de mémoire, je suis en arrêt maladie, mais ce soir je suis là pour enflammer la piste à tes côtés comme au bon vieux temps ! »

    Je souris, oui je suis là pour être celle que je suis, celle dont je me souviens, peu importe si j’ai changé. J’ai tout oublié, c’est mon nouveau départ, je veux le saisir pour être moi-même. Oui j’avais vieilli mais peu importait, je restais jeune dans ma tête et ce soir, c’est tout ce qui comptait à mes yeux. Je voulais juste me sentir à ma place, et ce soir cette place était aux côtés de Nora, sur une piste de danse, comme au bon vieux temps. Bien que je tenais d’abord à savoir ce qu’il advenait de cette brune qui était toujours aussi parfaite. Agent de voyage ? Cela devait être un métier passionnant. Je sentais tout de même une tension entre nous. Je me demandais alors si il était possible que j’ai été odieuse avec elle aussi ? Comme avec mes parents, Caelan ? En réfléchissant je baissais les yeux vers ses mains. Je fixais une bague sublime, me demandant si Agent de voyage rapportait tant que ça ? Là mon cerveau eut un déclic, c’était une bague à la main gauche. L’endroit de la bague de mariée. Alors là, je relevais les yeux vers elle. Je l’étreignais sans attendre.
    « - Alors tu es désormais mariée, fiancée ? Félicitations Nora ! »

    Tout d’un coup en la voyant légèrement mal à l’aise je percutais. J’avais du être invitée et ne pas venir, ou venir et je ne m’en souvenais pas. Je rougissais et lui disais précipitamment : « - Je suis désolée si tu m’as déjà prévenue, je ne m’en souviens pas. »

    Je baissais les yeux, pour éviter qu’elle remarque mes yeux s’humidifier. J’avais surement raté ce moment de bonheur alors que j’étais son amie. Ma culpabilité revenait à grand pas. Rater un des moments marquants de sa vie. Je n’en pouvais plus de subir ces sautes d’humeur suite à ma perte de mémoire. Je devais réussir à trouver un moyen de passer au dessus, en parler avec des psychologues n’aidait pas, j’avais besoin d’autre chose. Sans doute du soutien, un soutien sans faille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
votre administratrice
PRETTY FACE

▌Love me or love me not :


« Voilà peut-être la question la plus difficile de toute l'aventure humaine : est-il réellement possible de toujours regarder en avant, comme on nous encourage sans cesse à le faire, ou bien devons-nous garder certains vestiges essentiels de notre passé, si douloureux soient-ils, comme un rappel que certains aspects de la vie nous transforment si profondément qu'ils nous habitent à jamais ? Pouvons-nous vraiment refermer la porte sur ce qui continue à nous hanter ? »

▌Age : 24 ans
▌Occupation : Agent de voyagee
▌Statut : Fiancée
▌Date d'arrivée : 11/04/2012
▌Messages : 1519
▌Points : 1553
▌Célébrité : Nina Dobrev

MessageSujet: Re: Emily&Nora - Bitches, we are back.    Dim 3 Fév 2013 - 14:32

Bitches, we are back.



« - Je vais bien, mais disons qu’en ce moment j’ai des soucis de mémoire, je suis en arrêt maladie, mais ce soir je suis là pour enflammer la piste à tes côtés comme au bon vieux temps ! » Emily allait donc bien, très bien déjà savoir que mon amie se portait bien me rassurais, après tout en cinq ans elle a très bien pût changer du tout au tout et dieu sait ce qui a pût lui arriver...Il n'y a qu'à prendre mon exemple hein, je me retrouve fiancée alors que avant la tempête j'étais le genre de fille à ne surtout pas me poser et à enchaîner les one night, c'est donc un big changement pour moi et ma chère Emily ne devait surement pas être à l'abris d'un changement aussi, enfin j'espère pour elle qu'elle n'a pas un big trou de mémoire comme moi, je ne le souhaite à personne... Mais ça..Je le pensais avoir d'entendre la fin de sa réponse. Elle aussi avait donc des problèmes de mémoire ? Sur le coup j'avoue avoir eut presque l'envie de lui demander si cela concernait les cinq dernières années, mais après quelques secondes de réflexion mieux vaux éviter de dire ça, au risque de passer pour une folle.

L'entendre me dire qu'elle était motivée à enflammer la piste comme au bon vieux temps me fit sourire, finalement elle n'avait pas tant changée que ça ma petite Emily ! "comme au bon vieux temps", même si pour moi j'ai l'impression que ça date de hier...j'ai vingt-quatre ans et pourtant je me sentais toujours enfermée dans l'âge de l’insouciance, mes dix-neuf ans. « Je crois qu'on a toutes les deux besoin de lâcher prise, ça tombe bien qu'on se soit croisés ici, je ne sais pas comment je l'aurais fais sans mon acolyte. » J'abordais un sourire malicieux que seule Emily connaissait par coeur, celui qu'on avait l'habitude d'avoir sur le visage lors de nos soirées...D'ailleurs je peux dire que mes soirées avec elle étaient surement les meilleures.

Malheureusement elle remarqua la bague que je portais au doigts « - Alors tu es désormais mariée, fiancée ? Félicitations Nora ! », du coup mon sourire malicieux quitta rapidement mon visage, laissant place à un sourire plutôt crispée, parler de cette bague, de cette union que je ne me souviens même pas avoir vécue était assez douloureux. Jouant nerveusement avec la bague, je lui répondais « Fiancée oui...Je me demande d'ailleurs si je suis pas aller trop vite...» Voilà la seule manière que j'avais trouvée afin de ne pas lui dire "euh je ne connais même pas le mec avec qui je suis fiancée, et non ce n'est pas very bad trip 4." ->[] « Je suis désolée si tu m’as déjà prévenue, je ne m’en souviens pas. » Là par contre j'étais persuadée que ce trou de mémoire dont elle était victime n'était pas rien, étant fiancée depuis un moment enfin d'après mon fiancé bien sur...Serait-ce donc possible qu'elle soit victime tout comme moi d'un trou de mémoire concernant ces cinq dernières années ?!

Posant ma main sur la sienne lui faisant comprendre que je compatissais, je cherchais son regard « Cela va te paraître vraiment...Bizarre et tu vas surement me prendre pour une folle mais je dois te le dire... Je ne sais pas moi même qui j'ai prévenue de...Ces fiançailles. Tu n'es pas la seule à...Ne plus te souvenir... » J'avalais lentement ma salive suite à cette confession éspérant vraiment qu'elle ne me prenne pas pour une folle.


_________________
what doesn't kill you makes you stronger. « J'avais fais un choix, et cette fois je me sentais capable de le réaliser. Il fallait avancer, et pour ce faire j'étais aidée par la certitude que mon ancienne vie appartenait à un passé que j'étais en train d'abolir. » - .unbreakable »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


PRETTY FACE


MessageSujet: Re: Emily&Nora - Bitches, we are back.    

Revenir en haut Aller en bas
 

Emily&Nora - Bitches, we are back.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
twist of fate :: The city :: CBD :: The Tender Trap-