Partagez | 
 

 ARIZONA - I'm falling to pieces

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité


PRETTY FACE


MessageSujet: ARIZONA - I'm falling to pieces   Mer 5 Déc 2012 - 20:52

Arizona Kat Neelson


■■ nom complet: Arizona Kat Neelson ■■ âge: Vingt-cinq years old ■■ nationalité : Australienne ■■ date de naissance: vingt-huit novembre mille-neuf-cent-quatre-vingt-douze ■■ statut social: En instance de divorce. ■■ métier/études: Professeur de langues vivantes au lycée et au collège ■■ classe sociale: Riche ■■ orientation sexuelle: Hétérosexuelle ■■ avatar: Phoebe Tonkin

❧ ❧ ❧


tell me more about you

Il y a des gens qui aiment appeler les gens qui n’étalent pas leurs richesses comme une Paris Hilton peroxydée les bobos, peut-être bien que j’en suis une en y repensant. Je n’ai jamais manqué de rien, mes parents étaient très riches et j’en ai toujours profité, il était hors de question que je sois à la recherche d’une bourse d’études, tout m’a tout de suite été payé par eux et je leur en serais probablement toujours reconnaissante. Aujourd’hui à vingt-cinq ans il me parait improbable que mon caractère change encore énormément. Je resterais toujours la fille pleine de bonne humeur qui a été affectée par la mort de son fils quelques années en arrière, celle qui apprécie les soirées entre amies, qui aime faire la fête et qui essaye de ne pas se prendre la tête parce qu’on n’est pas à l’abri d’un mauvais retour du boomerang. Je n’ai jamais eu un besoin de me poser, d’être une petite vieille avant l’heure, j’apprécie mes petites balades quotidiennes, le sport que je pratique à forte dose depuis ma plus tendre enfance et mes sorties entre copines pour faire les potins entre deux McFlurry et un coca-light parce qu’on porte toutes le poids de nos accouchements à quelques rares exceptions près. Vous voulez en savoir plus ? Il va falloir être patient pour cela.


Nom de votre groupe


Twist of fate





Un réveil en apparence comme les autres, les oiseaux qui chantent, la fraicheur du matin qui te pousse à t’enrouler d’une manière hilarante à regarder dans tes draps, dans tes couvertures pour te protéger pour quelques minutes encore de la réalité, il est temps de se lever. Zut, je maudissais encore mon envie insistante de terminer mes études à présent que mon voyage en France était terminé, deux mois en arrière je faisais mes valises, quittais Paris pour revenir en Australie, le pays dans lequel m’attendaient Beth et Harry. En parlant d’Harry, ma main contre un second oreiller qui était frais signe que personne n’avait dormi là cette nuit, je tournais péniblement la tête les cheveux en bataille me demandant s’il m’avait prévenu hier qu’il s’absentait pour la nuit. Non, il était pourtant à mes côtés hier soir, logique puisque nous habitions ensemble, aujourd’hui il était censé y avoir une grosse tempête et pourtant le soleil était radieux, dans un sens ce n’était pas plus mal, je n’aimais pas les situations d’urgence et Beth n’était pas obligée de connaitre cette situation. Me levant péniblement je rejoignais très rapidement les toilettes pour m’appliquer une légère couche d’eau sur le visage, mon cœur faillit s’arrêter de battre, on aurait dit que j’avais pris au minimum quatre ou cinq ans, mon visage paraissait plus vieux, rongé par la tristesse, mon corps tout entier s’était modifié. Je tournais la tête désorientée me retrouvant bientôt face à Beth, comment pouvait-elle avoir huit ans et se tenir devant moi alors qu’avant de m’endormir elle n’avait que trois petites années. Je me ruais sur mon téléphone portable qui n’était plus non plus le même que la veille, je paniquais et le fait de me pincer très fort ne m’aidait pas à me réveiller d’un cauchemar qui s’intensifiait de minutes en minutes. « Allo ? » J’étais rassurée d’entendre la voix d’Harry qui semblait visiblement surpris de recevoir un appel de ma part. « Mon amour… Où as-tu passé la nuit ? S’il te plait rentres vite, j’ai besoin que tu m’emmènes chez le médecin… J’ai l’impression d’avoir voyagé dans le futur… La Beth qui se tient devant moi n’a pas trois ans… Zut… Je vais être en retard à l’université, tu es déjà là-bas ? » Je pouvais sentir dans ses hésitations qu’il y avait quelque chose qui ne tournait pas rond, il ne me restait plus qu’à savoir de quoi il s’agissait. « Arizona… Qu'est-ce que tu racontes ? On est en 2017… Tu as terminé tes études il y a bien longtemps… » Cette révélation fut un choc et tous les autres éléments qui avaient composés ma vie ces cinq dernières années également. Pourquoi est-ce que je ne parvenais plus à me souvenir de rien ?

❧ ❧ ❧

votre REDPIX


■■ âge: 17 Y.O. ■■ comment avez-vous connu le forum : Grace à mon petit Jonychouuu ■■ que pensez-vous du forum: Il est cooooooool <3 ■■ présence par semaine: 5j/semaine ■■ personnage inventé ou scénario: Inventé babe ■■ code du règlement: OK by eclipse





Dernière édition par Arizona K. Neelson le Sam 8 Déc 2012 - 10:40, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


PRETTY FACE


MessageSujet: Re: ARIZONA - I'm falling to pieces   Mer 5 Déc 2012 - 20:52

Arizona Kat Neelson



❧ ❧ ❧


tell me your story





« Papa, je sors avec Harry, on va au cinéma ! » Depuis une bonne demi-heure je me pomponnais dans ma chambre écoutant une somptueuse musique de Akon qui était un hit du moment, c’est bien simple, j’adorais la mélodie et usait le disque en l’écoutant en boucle. 2006, un magnifique été s’annonçait et, mon diplôme provenant du collège en poche j’étais prête à faire mon entrée au lycée, le changement serait radical, fini l’encadrement strict, je gagnerais enfin en liberté, quelque chose que je ne connaissais pas vraiment chez moi. « Tu rentres à quelle heure ? » Je tournais la tête, ma chevelure dansant un rapide ballet avant de rejoindre ma gorge qu’elle dissimulait. Je n’avais pas mis énormément de maquillage, une petite touche de fond de teint, un peu de rouge à lèvres. Je ne pouvais pas sortir de chez moi tel un pot de peinture, tout le monde n’avait pas la chance d’avoir des parents libérés, les miens et surtout mon père étaient chrétiens, priaient au moins une fois par semaine et avaient des règles très stricts, pas de sexe avant le mariage, pas de charme, pas de vêtements sexy… Autant vous dire que pour une adolescente de mon âge c’était difficile, j’entrais dans une période où chacun de ces éléments était mis à rude épreuve. Mon top sur lequel j’avais déboutonné trois des six boutons de décolleté était peut-être l’un des seuls vêtements qui pouvait s’avéré être sexy parfois. « Vers minuit, peut-être un peu plus… » Je le voyais ouvrir la bouche prêt pour me disputer, ma mère arrivait derrière pour le couper, par chance elle était déjà beaucoup plus en son temps, c’est elle qui m’achetait quelques vêtements, du maquillage derrière le dos de mon père, elle avait abandonné toute idée que sa fille soit bonne sœur il y a bien longtemps et elle détestait l’idée. « Mais je suis avec Harry, il ne m’arrivera rien ! » Il le savait, il appréciait Harry même s’il s’en méfiait, il faut dire que depuis que nous étions à la maternelle nous passions du temps ensemble, il avait un an de plus que moi et se trouvait donc à un rang plus supérieur, une année scolaire séparait nos espoirs de nous retrouver ensemble en classe. Depuis la sixième et mon éveil progressif aux garçons je le trouvais très intéressant, attirant, je l’appréciais plus qu’un ami et même si je m’en rendais parfois compte je faisais tout pour maintenir le mystère. « Boutonne ton haut veux-tu. » Je soupirais reboutonnant mon top, une fois à la porte je retirais les quelques petits boutons que je venais de remettre un petit sourire amusé aux lèvres, je m’appliquais une dernière touche de gloss rejoignant la sortie, il se tenait là et à peine mes yeux s’étaient-ils posés sur lui que mon cœur s’était mis à battre la chamade.

« Et là elle s’est penchée sur moi et m’a offert les vingt plus belles minutes de ma vie… » Je souriais amusée laissant un instant le récit de mon meilleur ami se terminer, je lui demandais curieuse et volontairement moqueuse. « Elle avait quel âge déjà ? » Il ne me laissait pas une minute de répit répondant du tac au tac à mon interrogation. « Vingt-sept ans ! » Il avait cette fierté dans le regard qui me faisait à la fois rire et m’exaspérait, il ne changerait jamais mais c’est peut-être pour cette intégrité que je l’aimais, personne ne pourrait le faire être quelqu’un qu’il n’était pas. « Et t’es content de ta connerie ? Tu t’es tapé une cougar qui pourrait être ta mère… Bravo, tu donnes une belle image des adolescents de seize ans… » Je plaisantais plus que je ne lui faisais un reproche, il faisait ce qu’il voulait même si j’étais peut-être un poil jalouse. Que voulez-vous, en plus d’être mon meilleur ami je ne pouvais m’empêcher d’être très souvent animée par des désirs secrets de plaquer mes lèvres contre les siennes, j’en avais presque eu l’occasion lors d’une soirée action, vérité avec les autres lycéens mais il avait refusé sous prétexte que j’étais sa meilleure amie, ce que je m’étais empressée de faire aussi pour ne pas paraitre suspecte. « Hey, fais pas ta petite lycéen prude… Les secondes… Vous êtes tellement jeunes, et insouciants… Enfin… Quand on sait ce que tu as fait dans le jacuzzi de Juliette Arkson le mois dernier on peut remettre en question la notion d’insouciance mais bon… » Je le coupais d’un petit coup de poing qui n’avait pas vraiment d’effet contre son torse, ma mère était au courant que j’avais connu ma première fois il y a peu de temps, je lui avais néanmoins raconté que c’était avec un garçon que je connaissais depuis longtemps et avec qui je sortais depuis un moment alors qu’il n’en était rien. L’alcool faisait des ravages mais je ne regrettais pas cette première fois pour autant. « Nuance… Il avait dix-huit ans, pas vingt-sept mon chou ! » Je souriais enchainant avant qu’il ne sorte une autre ânerie. « Dis-moi… Simple curiosité, elle avait déjà un dentier ? Non parce que dans quelques semaines tu vas prendre tes coups d’un soir à la maison de retraite hein ! » Il aurait pu répliquer si la sonnerie n’était pas venue nous interrompre, je devais me rendre à une heure passionnante de littérature, passionnante… C’était hélas l’inverse, je me mordillais la lèvre le quittant non sans me retourner une fois pour apercevoir son petit signe qui me faisait comprendre que la discussion n’était pas terminée pour autant, je n’allais pas m’en sortir comme ça.

Une longue année était passée, ces derniers temps je ne pouvais plus voir autant Harry qu’en temps normal, en partie parce que nous avions tous les deux des petites amourettes pas vraiment fameuses, je ne cherchais pas à tout prix un homme qui me comblerait et deviendrait le père de mes enfants, à seize ans je me voyais mal devenir mère de toute manière. Ce week-end les parents d’Harry n’étaient pas dans le coin, la parfaite occasion pour que nous puissions passer deux bonnes journées collés l’un à l’autre comme deux frères et sœurs très proches, bien-sûr je ressentais toujours des dizaines de papillons envahir mon ventre lorsque sa peau effleurait la mienne mais avec le temps, les années et les quelques expériences amoureuses ayant tourné au fiasco j’avais appris à mettre un frein dessus. Je m’étais égarée dans mes pensées sous le crépitement des braises de sa cheminée, comme de coutume je me trouvais blottie dans ses bras musclés, il n’y a qu’ici que je me sentais totalement en sécurité, caressant sa main de mes doigts je sentais son souffle chaud venir nuancer la température extérieur, nous étions bien en hiver, je pouvais le sentir et la neige qui s’écoulait à une vitesse affolante me le rappelait très régulièrement si je l’oubliais. « Hé. Tu veux pas t'amuser un peu? » Est-ce que j’étais en plein dans un rêve érotique ? Ses lèvres étaient bien sur mon cou et ses mains à la limite de mon bas ventre. Je me retournais un peu perplexe face à cette subite déclaration qu’il me faisait, nous étions amis depuis si longtemps, il ne m’avait jamais prêté le moindre intérêt romantique et aujourd’hui il me quémandait toute mon attention, il avait envie de mon corps et dieu seul savait à quel point j’en avais envie depuis l’année dernière. « Qu’est-ce qui t’arrives ? Tu as bu avant que je ne te rejoigne ? » J’aurais pu être naïve si je n’avais pas pris l’habitude de toujours réfléchir avant de parler, si je n’avais pas pensé pendant une petite seconde je lui aurais surement demandé s’il était sérieux, s’il désirait vraiment faire une partie de scrabble ou l’une des conneries dans le genre mais soyons honnêtes une seconde, je savais très bien qu’il avait d’autres idées derrière la tête. « S'il te plait. » Il était insistant, je ne sais pas s’il avait retenu de mes quelques récits sexuels que j’appréciais énormément les baisers dans le cou, le lobe de l’oreille et tout ce qui était à la fois cliché mais tellement plaisant, en tout cas il était dans la bonne voie et je devais mettre le paquet pour avoir l’air de ne pas avoir envie de ses lèvres, de son corps nu contre le mien pour un long échange enflammé. « Et Clara… Tu fais quoi de ta copine ? » La seule chose qui me permettait encore de ne pas brûler de désir pour lui, de franchir cette limite fixée était l’image de sa petite amie que j’appréciais suffisamment pour ne pas faire une telle connerie. Je le regardais me mordant la lèvre inférieure, il était tellement beau, ses yeux envoutant me dévoraient. « Ce sera agréable, je te le promets. » Je savais très bien que ça allait être agréable mais qu’en serait-il après ? Une fois qu’il aurait trempé son biscuit qu’est-ce que je deviendrais ? Les vides couilles occasionnel lorsqu’il n’aurait personne d’autre à disposition ? Je ne voulais pas être cette personne et pourtant, mon cœur battait tellement vite, mon corps tout entier était pris d’une transe inhabituelle, sans ajouter un seul mot je lui faisais donc comprendre qu’il avait gagné. La suite ne fut que plus réjouissante puisqu’il m’offrit la plus belle nuit de toute mon existence, si bien que j’en avais oublié la notion la plus importante, se protéger. Quatre mois plus tard je découvrais avec effroi une réalité qui changerait ma vie à jamais, en plus d’être certaine de mes sentiments pour Harry j’allais devoir briser tous ses rêves. Une étape bien plus délicate venait pourtant en premier.

Vêtue d’un t-shirt ample et d’un jean qui ne mettait pas du tout en valeur mes courbes malmenées par un début de grossesse je savais que le moment que je m’apprêtais à passer allait être pénible. Descendant les escaliers et avançant de quelques pas je me retrouvais bientôt face à mon père et à ma mère tous les deux assis à la cuisine. « Papa… Maman… Je dois vous annoncer quelque chose ! » Je redoutais le regard de mon père, il n’était même pas au courant que j’avais déjà couché avec quelqu’un, quel serait le choc pour lui d’apprendre qu’en plus d’avoir réduit son fondement majeur qui consistait à être vierge lors du mariage à néant j’étais tombée enceinte. La pilule serait moins dur à avaler pour ma mère, je le savais et à cet instant je m’étais longuement demandé si elle savait déjà ce que j’allais annoncer, les regards ne trompent pas et celui qu’elle m’adressait était apaisant. « On t’écoute ! » Je prenais une grande inspiration imaginant déjà le regard déçu que mon père porterait sur moi, j’étais prête à lui tenir tête, à assumer et surtout à ne pas avorter, il en était hors de question. « … Je… Je… Je suis enceinte ! » J’avais imaginé un certain nombre d’options qui illustreraient sa réaction mais je n’avais jamais pensé qu’il irait jusqu’à lever la main sur moi, une simple gifle qui avait plus d’effet sur moi qu’il n’aurait pu le penser. Les jours suivant avaient été pénibles, par chance Harry avait accepté d’assumer le bébé et avait plutôt bien pris la nouvelle, il s’était séparé de Clara pour moi, le grand amour était à ma porte, avec le temps mon père avait fait avec, il avait laissé une chance à Harry qu’il connaissait depuis tout gamin et tout s’était arrangé. Pendant ma grossesse j’avais continué à suivre les cours malgré de nombreuses absences pour valider ma première et obtenir un nombre maximal de points en plus pour le bac, c’est ce qui me permettrait de me reposer sur mes lauriers après l’accouchement parce qu’il serait difficile d’assumer les deux et j’en avais conscience.




Les années s’étaient suivies et il avait été question pour moi de prendre mes distances de l’homme qui partageait ma vie et celle de Beth notre fille, ma décision n’avait pas été facile à prendre, loin de là mais au final j’avais accepté cette offre qui était entre mes mains, partir une année entière en France pour apprendre la langue dans les meilleures conditions, je possédais les bases et je dirais même que je m’approchais de ce qu’on appelait être bilingue. Cette année fut aussi rude au niveau de l’intégration, du manque de ma famille que riche en apprentissage. C’est lors de ces douze mois que j’avais compris qu’il n’y avait qu’une chose qui m’animait, l’envie de devenir professeur en collège et lycée, le français serait une matière que j’enseignerais en plus de l’anglais et de l’espagnol que je maitrisais depuis ma plus tendre enfance grâce à un proche de la famille qui était mexicain. Mon retour avait été très heureux, je dirais même que le moment où j’avais pu revoir Beth et Harry aura été le plus beau jour de ma vie après la naissance de la petite. Le bonheur ne connaissait pas la moindre encombre, rien et même la tempête n’aura rien pu faire pour entacher notre proximité.

La tempête faisait rage dehors, dans cet Opéra nous étions tous entassés comme des animaux domestiques, le temps que je rejoigne tout le monde m’avait permis de voir l’étendue des dégâts et autant vous dire que j’étais plus que satisfaite d’avoir trouvé la route pour rejoindre la majorité des habitants du coin, Harry se trouvait ici, nous étions maintenant réunis tous les trois avec Beth. Je me sentais apaisée. « Arizona ... Veux-tu m'épouser ? » Sur le coup je n’avais pas été certaine de comprendre ce qu’il me disait, un petit retour en arrière lors de notre première nuit d’amour, cette fois-ci il était hors de question que je rechigne. « Je t’aime… Oui… Oui… » Les larmes aux yeux je lui sautais dans les bras m’emparant de ses lèvres pour un long baiser, le temps s’était arrêté et n’avait jamais réellement repris. En quelques mois j’étais tombée une seconde fois enceinte, mère de deux enfants seulement âgée de vingt et un ans je me retrouvais avec un nouveau petit mec à nourrir, mes études achevées et le début de ma vie professionnelle… Tout me souriait. Oui, enfin, jusqu’à ce soir-là.

Des dizaines de copies étaient entassées sur mon bureau, ces derniers temps je n’avais pas eu une seule occasion à moi bien trop occupée à sauter sur mon mari à chaque fois que j’en avais l’occasion. Depuis toute petite je désirais avoir une famille nombreuse et il n’était pas question que je perde de temps, cette fois-ci je voulais faire la surprise à Harry, il devait penser que j’avais le feu aux fesses mais c’était un peu le cas, il ne perdait pas de son charme avec les années, bien au contraire chaque jour qui passait le rendait plus attirant que jamais, il était l’homme de ma vie, je n’en doutais pas et je l’avais toujours su au fond. Depuis le collège je l’aimais, j’en étais amoureuse et c’est peut-être pour cette raison que je n’avais jamais réussi à faire durer une seule petite relation amoureuse malgré tous mes efforts pour que ça marche. Je ne désirais pas connaitre d’autres hommes, je n’avais jamais été intéressée à cette idée. Me perdant dans mes barèmes à essayer de mettre en valeur chacune des copines n’étant pas une grande fan des bâches à répétition qui menaient mes élèves au fond du gouffre je ne sentais même pas mon portable vibrer la première fois, je tournais finalement la tête sortant de ma poche mon iPhone. « Oui ? » Ma mère était à l’autre bout du fil, elle semblait paniquée. « ARIZONA… Il est arrivé quelque chose, il faut que tu viennes tout de suite à l’hôpital ! » Cette journée marquait, en plus du décès de mon fils et du coma de mon mari la mort de la mère ambitieuse que j’étais. A partir de cet instant j’avais perdu tout désir de fonder une nouvelle famille, bien-sûr je n’avais pas abandonné ma fille, pour rien au monde j’aurais fait une chose aussi horrible, mes parents avaient été très présents ainsi que ceux de Harry pour me soutenir pendant le long mois qui s’était déroulé suite au fait divers du train, mon fils s’était fait tiré dessus par l’homme qui avait pris en otage les passagers d’un train dans lequel mon mari se trouvait, Adam n’y avait pas survécu, Harry lui était dans un état critique. Si, après son réveil j’avais été très présente il avait bientôt été question de lui remettre la culpabilité sur le dos, je ne pensais pas être une telle femme, je m’en voulais chaque fois qu’un reproche s’échappait plus rapidement que je ne l’aurais souhaité de mes lèvres, il n’était pas fautif, je le savais et pourtant… C’était plus fort que moi. La passion fut éteinte, il ne restait plus que des ruines, je n’étais plus qu’une loque humaine uniquement capable de feindre des émotions, de corriger des copies et d’enseigner suffisamment bien pour que d’autres puissent réussir leur vie. Harry et moi avions convenus qu’il était peut-être temps de divorcer, la séparation avait été un énième coup violent à vivre pour moi et pourtant, c’est moi qui avais pris cette décision terrible, pour son bien je devais le laisser partir, il méritait d’être heureux et je n’étais plus capable d’être cette femme qui y parviendrait.



Un réveil en apparence comme les autres, les oiseaux qui chantent, la fraicheur du matin qui te pousse à t’enrouler d’une manière hilarante à regarder dans tes draps, dans tes couvertures pour te protéger pour quelques minutes encore de la réalité, il est temps de se lever. Zut, je maudissais encore mon envie insistante de terminer mes études à présent que mon voyage en France était terminé, deux mois en arrière je faisais mes valises, quittais Paris pour revenir en Australie, le pays dans lequel m’attendaient Beth et Harry. En parlant d’Harry, ma main contre un second oreiller qui était frais signe que personne n’avait dormi là cette nuit, je tournais péniblement la tête les cheveux en bataille me demandant s’il m’avait prévenu hier qu’il s’absentait pour la nuit. Non, il était pourtant à mes côtés hier soir, logique puisque nous habitions ensemble, aujourd’hui il était censé y avoir une grosse tempête et pourtant le soleil était radieux, dans un sens ce n’était pas plus mal, je n’aimais pas les situations d’urgence et Beth n’était pas obligée de connaitre cette situation. Me levant péniblement je rejoignais très rapidement les toilettes pour m’appliquer une légère couche d’eau sur le visage, mon cœur faillit s’arrêter de battre, on aurait dit que j’avais pris au minimum quatre ou cinq ans, mon visage paraissait plus vieux, rongé par la tristesse, mon corps tout entier s’était modifié. Je tournais la tête désorientée me retrouvant bientôt face à Beth, comment pouvait-elle avoir huit ans et se tenir devant moi alors qu’avant de m’endormir elle n’avait que trois petites années. Je me ruais sur mon téléphone portable qui n’était plus non plus le même que la veille, je paniquais et le fait de me pincer très fort ne m’aidait pas à me réveiller d’un cauchemar qui s’intensifiait de minutes en minutes. « Allo ? » J’étais rassurée d’entendre la voix d’Harry qui semblait visiblement surpris de recevoir un appel de ma part. « Mon amour… Où as-tu passé la nuit ? S’il te plait rentres vite, j’ai besoin que tu m’emmènes chez le médecin… J’ai l’impression d’avoir voyagé dans le futur… La Beth qui se tient devant moi n’a pas trois ans… Zut… Je vais être en retard à l’université, tu es déjà là-bas ? » Je pouvais sentir dans ses hésitations qu’il y avait quelque chose qui ne tournait pas rond, il ne me restait plus qu’à savoir de quoi il s’agissait. « Arizona… Qu'est-ce que tu racontes ? On est en 2017… Tu as terminé tes études il y a bien longtemps… » Cette révélation fut un choc et tous les autres éléments qui avaient composés ma vie ces cinq dernières années également. Pourquoi est-ce que je ne parvenais plus à me souvenir de rien ?





❧ ❧ ❧




Dernière édition par Arizona K. Neelson le Sam 8 Déc 2012 - 10:41, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas


PRETTY FACE

▌Love me or love me not :

« Put me on your magical boat man, sail me down your chocolatey river of meth »


▌Age : 23 ans
▌Occupation : Arrêt maladie
▌Statut : Célibataire
▌Date d'arrivée : 18/11/2012
▌Messages : 164
▌Points : 182
▌Célébrité : Sam Beeton
▌Crédits : [K]

MessageSujet: Re: ARIZONA - I'm falling to pieces   Mer 5 Déc 2012 - 21:24

Dedeeeeeen \o

Bienv'nue sur TOF!

_________________
I don't feel like this accurately portrays the person that I truly am, bitch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


PRETTY FACE

▌Age : 26 ans
▌Occupation : agent d'entretien à l'aquarium de Sydney
▌Statut : Célibataire
▌Date d'arrivée : 20/11/2012
▌Messages : 341
▌Points : 361
▌Célébrité : Vinnie Woolston
▌Crédits : rokku

MessageSujet: Re: ARIZONA - I'm falling to pieces   Mer 5 Déc 2012 - 21:40

Arizona... Phoebe Tonkin.... We should totally have sex together someday ! afro

_________________
    Wherever you go you know I’ll be there × if you go far you know I’ll be there × I’ll go anywhere so I’ll see you there × you place the name you know I’ll be there × you name the time you know I’ll be there × I’ll go anywhere so I’ll see you there × I don’t care if you don’t mind I’ll be there not far behind... ■ GREEN DAY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
votre administratrice
PRETTY FACE

▌Love me or love me not :


« Voilà peut-être la question la plus difficile de toute l'aventure humaine : est-il réellement possible de toujours regarder en avant, comme on nous encourage sans cesse à le faire, ou bien devons-nous garder certains vestiges essentiels de notre passé, si douloureux soient-ils, comme un rappel que certains aspects de la vie nous transforment si profondément qu'ils nous habitent à jamais ? Pouvons-nous vraiment refermer la porte sur ce qui continue à nous hanter ? »

▌Age : 24 ans
▌Occupation : Agent de voyagee
▌Statut : Fiancée
▌Date d'arrivée : 11/04/2012
▌Messages : 1519
▌Points : 1553
▌Célébrité : Nina Dobrev

MessageSujet: Re: ARIZONA - I'm falling to pieces   Mer 5 Déc 2012 - 21:46

incontrôlable celui-la

Bienvenue, super que tu as décidée de t'inscrire I love you si tu as des questions tu sais à qui t'adresser

PHOEBE

_________________
what doesn't kill you makes you stronger. « J'avais fais un choix, et cette fois je me sentais capable de le réaliser. Il fallait avancer, et pour ce faire j'étais aidée par la certitude que mon ancienne vie appartenait à un passé que j'étais en train d'abolir. » - .unbreakable »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


PRETTY FACE

▌Age : 26 ans
▌Occupation : agent d'entretien à l'aquarium de Sydney
▌Statut : Célibataire
▌Date d'arrivée : 20/11/2012
▌Messages : 341
▌Points : 361
▌Célébrité : Vinnie Woolston
▌Crédits : rokku

MessageSujet: Re: ARIZONA - I'm falling to pieces   Mer 5 Déc 2012 - 22:15

(dis la fille toujours à moitié à poil sur ses avatars et qui montre ses fesses à notre newbie !! )
Si t'as des questions, passe à mon bureau Arizona oui, j'ai pas de bureau mais un chariot avec plein de produits d'entretien et une serpillère dernier cri, et ALORS ?

_________________
    Wherever you go you know I’ll be there × if you go far you know I’ll be there × I’ll go anywhere so I’ll see you there × you place the name you know I’ll be there × you name the time you know I’ll be there × I’ll go anywhere so I’ll see you there × I don’t care if you don’t mind I’ll be there not far behind... ■ GREEN DAY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


PRETTY FACE

▌Love me or love me not : uc


▌Age : 25 ans
▌Occupation : Styliste
▌Date d'arrivée : 19/11/2012
▌Messages : 55
▌Points : 67
▌Célébrité : Dianna Agron
▌Crédits : Milou.

MessageSujet: Re: ARIZONA - I'm falling to pieces   Mer 5 Déc 2012 - 22:39

Tonkin + le prénom =
Bienvenue sur le forum et bonne chance pour ta fiche ! I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


PRETTY FACE


MessageSujet: Re: ARIZONA - I'm falling to pieces   Jeu 6 Déc 2012 - 7:09

Merciii à vous tous.
Wayne c'est demandé si gentiment que je me vois mal dire non.
Revenir en haut Aller en bas


PRETTY FACE

▌Age : 26 ans
▌Occupation : agent d'entretien à l'aquarium de Sydney
▌Statut : Célibataire
▌Date d'arrivée : 20/11/2012
▌Messages : 341
▌Points : 361
▌Célébrité : Vinnie Woolston
▌Crédits : rokku

MessageSujet: Re: ARIZONA - I'm falling to pieces   Jeu 6 Déc 2012 - 7:25

Fais attention je vais te prendre au mot et sur le capot de...ta voiture. Moi j'suis trop pauvre pour avoir la mienne XD Mais le bus c'est cool aussi, j'te jure ! J't'emmènerai manger des hotdog en bus ! Ce sera romantico-sexy ! diwi diwiiii

_________________
    Wherever you go you know I’ll be there × if you go far you know I’ll be there × I’ll go anywhere so I’ll see you there × you place the name you know I’ll be there × you name the time you know I’ll be there × I’ll go anywhere so I’ll see you there × I don’t care if you don’t mind I’ll be there not far behind... ■ GREEN DAY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
votre designeuse
PRETTY FACE

▌Love me or love me not :
« citation »

▌Age : 28 ans
▌Occupation : ambulancière
▌Statut : « Ça se voit dans tes yeux que tu l’aimes, je le sais parce qu’avant tu me regardais comme lui... »
▌Date d'arrivée : 06/11/2012
▌Messages : 326
▌Points : 403
▌Célébrité : Teresa Palmer
▌Double compte : Nathan A. Porter & Henry J. Collins
▌Crédits : dreamy

MessageSujet: Re: ARIZONA - I'm falling to pieces   Jeu 6 Déc 2012 - 10:33

bienvenue Wink
bon courage pour ta fiche et merci pour ton inscription

_________________

J'te mentirais si je te disais que je n'y pense plus et que ça ne me fait plus rien. J'te mentirais si j'te disais que ton absence m'importe peu, et qu'à tes silences je ne pleure jamais. J'te mentirais si j'te disais que je ne souffre pas, que j'pense à autre chose qu'à toi parfois. Et si j'te disais que j'ris beaucoup, que j'me sens libérée... Alors là aussi j'te mentirais. Surtout j'te mentirais si j'te disais que j'm'en fous, que de toute façon je ne t'aime plus, et que t'es plus rien du tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


PRETTY FACE


MessageSujet: Re: ARIZONA - I'm falling to pieces   Jeu 6 Déc 2012 - 11:19

Merciii Catherine.
Si tu veux tu pourras me faire monter sur ton charriot aussi heiiin Et dans une cabine d'essayage et dans un café et... Un peu partout, on fera le tour du monde du seeexxxeee
Revenir en haut Aller en bas


PRETTY FACE

▌Age : 26 ans
▌Occupation : agent d'entretien à l'aquarium de Sydney
▌Statut : Célibataire
▌Date d'arrivée : 20/11/2012
▌Messages : 341
▌Points : 361
▌Célébrité : Vinnie Woolston
▌Crédits : rokku

MessageSujet: Re: ARIZONA - I'm falling to pieces   Jeu 6 Déc 2012 - 13:08

I ACCEPT THAT ! Shocked

_________________
    Wherever you go you know I’ll be there × if you go far you know I’ll be there × I’ll go anywhere so I’ll see you there × you place the name you know I’ll be there × you name the time you know I’ll be there × I’ll go anywhere so I’ll see you there × I don’t care if you don’t mind I’ll be there not far behind... ■ GREEN DAY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
votre administrateur
PRETTY FACE

▌Love me or love me not :
« Chaque jour pendant ces deux années, je me disais que je perdais un peu chaque jour une vie que je rêvais d’avoir, et j’ai finalement perdu deux ans. Mais j’ai l’impression que ce n’est pas la seule chose que j’ai perdu… »

▌Age : trente ans
▌Occupation : ancien militaire devenu pompier
▌Statut : célibataire
▌Date d'arrivée : 11/11/2012
▌Messages : 70
▌Points : 123
▌Célébrité : henry cavill
▌Double compte : skye a. warren

MessageSujet: Re: ARIZONA - I'm falling to pieces   Jeu 6 Déc 2012 - 14:40

Bienvenuuuuuue parmi nous Merci de ton inscription Wink
& bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


PRETTY FACE


MessageSujet: Re: ARIZONA - I'm falling to pieces   Jeu 6 Déc 2012 - 15:27

Bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


PRETTY FACE


MessageSujet: Re: ARIZONA - I'm falling to pieces   Jeu 6 Déc 2012 - 16:27

Tonkin
Si tu donnes des cours particuliers de langues je suis preneur Very Happy


Bonne chance pour ta fiche et bienvenue Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


PRETTY FACE


MessageSujet: Re: ARIZONA - I'm falling to pieces   Jeu 6 Déc 2012 - 16:34

Luka si tu connais les bases on peut s'entendre pour quelques cours particuliers.
Waynichouuu (ouais j'ai envie de t'appeler comme ça) je demande à voir quand même.
Merci à touuuus ♥️
Revenir en haut Aller en bas


PRETTY FACE

▌Love me or love me not :
▌Age : Vingt-neuf ans
▌Occupation : Pédiatre
▌Statut : Célibataire endurci
▌Date d'arrivée : 18/11/2012
▌Messages : 155
▌Points : 266
▌Célébrité : Joseph Morgan
▌Double compte : Nope
▌Crédits : Babine (avatar), tumblr (gifs), pepperland (sign)

MessageSujet: Re: ARIZONA - I'm falling to pieces   Jeu 6 Déc 2012 - 17:33

Et bien, mademoiselle a du succès

Bienvenue parmi nous ! Très bon choix d'avatar hein

_________________
    ❝STORM THE SORROW❞
    Along the way I find myself to be confined within me. No place for any other's mind to interfere, to grasp the meaning of it all, to overcome my limits, and dance away from any void and empty tones. Just tell me why, just tell me how I can survive this time. I’ve tried to peer into the core, but could not storm the sorrow. My hollow heart has bled me dry, left me to stray. Another time without a trace, condemn me now, send me to hell, for I'm already failing.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


PRETTY FACE


MessageSujet: Re: ARIZONA - I'm falling to pieces   Jeu 6 Déc 2012 - 17:42

MERCIII, il nous faut un lien négatiiiiif (ouais, j'aime avoir des liens négatifs avec Joseph Morgan xDDD)
Revenir en haut Aller en bas


PRETTY FACE

▌Love me or love me not :
▌Age : Vingt-neuf ans
▌Occupation : Pédiatre
▌Statut : Célibataire endurci
▌Date d'arrivée : 18/11/2012
▌Messages : 155
▌Points : 266
▌Célébrité : Joseph Morgan
▌Double compte : Nope
▌Crédits : Babine (avatar), tumblr (gifs), pepperland (sign)

MessageSujet: Re: ARIZONA - I'm falling to pieces   Jeu 6 Déc 2012 - 17:53

Haaaan, vilaine Mais allez, j'accepte (de toute façon, vu mon personnage, avoir un lien positif serait très compliqué alors le négatif me va ! )

_________________
    ❝STORM THE SORROW❞
    Along the way I find myself to be confined within me. No place for any other's mind to interfere, to grasp the meaning of it all, to overcome my limits, and dance away from any void and empty tones. Just tell me why, just tell me how I can survive this time. I’ve tried to peer into the core, but could not storm the sorrow. My hollow heart has bled me dry, left me to stray. Another time without a trace, condemn me now, send me to hell, for I'm already failing.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
votre administrateur
PRETTY FACE

▌Love me or love me not :

Le malheur ne distingue pas et, dans sa course errante, il se pose aujourd'hui sur l'un et demain sur l'autre. [Eschyle]

▌Age : 27 ans
▌Occupation : Adjoint du PDG de Perfume's Spencer
▌Statut : Célibataire
▌Date d'arrivée : 11/11/2012
▌Messages : 673
▌Points : 718
▌Célébrité : Ian Somerhalder

MessageSujet: Re: ARIZONA - I'm falling to pieces   Jeu 6 Déc 2012 - 20:35

Bienvenue !!!

Merci de ton inscription et surtout bonne continuation pour ta fiche !

Et TRÈS bon choix de vava ! Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


PRETTY FACE


MessageSujet: Re: ARIZONA - I'm falling to pieces   Sam 8 Déc 2012 - 10:40

Parfait Caelan
Merciiii, il y a presque tout le cast de TVD *-*
Revenir en haut Aller en bas
votre administratrice
PRETTY FACE

▌Love me or love me not :


« Voilà peut-être la question la plus difficile de toute l'aventure humaine : est-il réellement possible de toujours regarder en avant, comme on nous encourage sans cesse à le faire, ou bien devons-nous garder certains vestiges essentiels de notre passé, si douloureux soient-ils, comme un rappel que certains aspects de la vie nous transforment si profondément qu'ils nous habitent à jamais ? Pouvons-nous vraiment refermer la porte sur ce qui continue à nous hanter ? »

▌Age : 24 ans
▌Occupation : Agent de voyagee
▌Statut : Fiancée
▌Date d'arrivée : 11/04/2012
▌Messages : 1519
▌Points : 1553
▌Célébrité : Nina Dobrev

MessageSujet: Re: ARIZONA - I'm falling to pieces   Sam 8 Déc 2012 - 10:51


toutes nos félicitations !!

tu es validé !

❧ ❧ ❧

toute l'équipe te souhaite la bienvenue...

■■ Hihi j'adore toujours autant te lire ^^, PHOEBE quoi super bon choix I love you , moi je dis que Arizona en a vécue déjà des choses la pauvre il nous faudra un lien hein Very Happy.

■■ Maintenant que tu es validé, tu vas pouvoir recenser ton avatar, afin que personne ne puisse te le prendre. Pour les twisted, n'oubliez pas de venir recenser votre idée, pour les mêmes raisons.

■■ Tu vas également pouvoir te rendre dans la partie gestion de votre personnage pour y recenser ton métier ou demander un toit au dessus de la tête. Dans cette même partie, tu peux créer un sujet pour recenser tes liens et un autre pour tes sujets.

■■ Bien évidemment, tu peux dès à présent flooder et jouer à volonté Wink

■■ Pour développer ton personnage et son entourage, tu vas avoir la chance de créer un scénario pour lui. N'oublie pas évidemment de recenser immédiatement son avatar une fois qu'il est terminé.

■■ La communication, c'est important, c'est pourquoi sont mis à ta disposition une section téléphone ou encore le fameux formspring pour affronter les questions et le regard des autres.

■■ Et maintenant que tu as fait tout ça, tu peux t'amuser à volonté et surtout, rp sans limite Wink


et un bon jeu parmi nous!

❧ ❧ ❧



_________________
what doesn't kill you makes you stronger. « J'avais fais un choix, et cette fois je me sentais capable de le réaliser. Il fallait avancer, et pour ce faire j'étais aidée par la certitude que mon ancienne vie appartenait à un passé que j'étais en train d'abolir. » - .unbreakable »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


PRETTY FACE


MessageSujet: Re: ARIZONA - I'm falling to pieces   

Revenir en haut Aller en bas
 

ARIZONA - I'm falling to pieces

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
twist of fate :: The day after :: Black Box :: Anciennes fiches-