Partagez | 
 

 Prise au piège || Nora

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
votre administrateur
PRETTY FACE

▌Love me or love me not :

Le malheur ne distingue pas et, dans sa course errante, il se pose aujourd'hui sur l'un et demain sur l'autre. [Eschyle]

▌Age : 27 ans
▌Occupation : Adjoint du PDG de Perfume's Spencer
▌Statut : Célibataire
▌Date d'arrivée : 11/11/2012
▌Messages : 673
▌Points : 718
▌Célébrité : Ian Somerhalder

MessageSujet: Prise au piège || Nora   Dim 25 Nov 2012 - 19:58

PRISE AU PIEGE



« Monsieur Lawrens, Monsieur Lawrens ! Monsieur Spencer demande à vous voir dans son bureau. » Cette journée était interminable, ayant enchaîné plusieurs réunions dont le sujet lui importait peu. Fort heureusement, il avait hérité du don de sa mère, cette faculté à appréhender une odeur, à la manier de façon à ce qu'elle touche un plus large public. Mais qui dit responsabilités, dit aussi paperasses et migraines incontrôlables ! Il lui fallait donc un café et vite, du moins tel était son objectif en sortant de son bureau et avant qu'une charmante secrétaire l'interpelle. « Je vous en prie Mademoiselle Stevens faites un effort ! Cessez donc de me poursuivre dans les couloirs en hurlant mon nom, une bonne secrétaire doit-être discrète en toutes circonstances » Ah qu'il aimait se faire valoir, se donner de l'importance comme-ci son expérience s'exprimait à travers une attitude professionnelle irréprochable. « B...bien monsieur, mais c'est..c'est urgent ! » Comme toutes choses au sein de cette entreprise ! Pas de quoi inquiéter notre jeune homme qui s'était arrangé pour hériter des faveurs du grand manitou. Enfin jusqu'à ce qu'il prétende avoir perdu la mémoire. Un petit coup de pouce du destin qu'il su apprécier à sa juste valeur, ayant profité de cette occasion pour se hisser au sommet de la chaine alimentaire. Bien évidemment, Kallan ne baissait pas pour autant sa garde, restant méfiant dans l'éventualité ou tout ceci n'était qu'un moyen comme un autre de tester l'ensemble des salariés. Il lui faudrait alors trouver une excellente excuse pour avoir prétendu à cette 'promotion » imaginaire, mais là encore, notre grand manipulateur n'était pas sans ressources. Enfin ! Là n'était pas la question, Spencer Senior n'avait - à sa grande surprise - pas sauté au plafond, approuvant même cette accession au pouvoir avec un certain soulagement.
S'arrêtant dans sa course folle, Kallan fit volte-face, se retournant de façon à pouvoir s'adresser au mieux à la demoiselle. « Ne vous en faites pas pour Monsieur Spencer, en revanche...vous devriez vous en faire pour votre avenir... » La voilà la mine défaite, inquiète de ce qu'il s'apprêtait à lui apprendre. « Il vous faut plus d'assurance...vous le connaissez, Monsieur Spencer ne s'embête pas des salariés qu'il juge incompétents » La peur était une arme absolue, si bien que notre jeune homme l'usait sans remords pour parvenir à ses fins. Reprenant sa route, jouant l'indifférence tout en laissant la jeune secrétaire derrière lui, Kal' ne pu s'empêcher de sourire en lui adressant une dernière recommandation : « 21h, au café de la place. Je ferai de vous la secrétaire par excellence ». Ainsi il sera son héros, celui envers qui elle sera redevable et cela, aussi longtemps qu'elle espéra travailler dans la plus grande entreprise de parfum.

Quelques minutes et un café plus tard, Kallan fit son entrée dans le grand bureau, ouvrant la porte avec énergie comme il en avait pris l'habitude. « Vous souhaitiez me voir Monsi...Nora? Que faites-vous là ? Et votre père, où est-il ?» Comme feindre la surprise lui était devenue facile, sachant pertinemment que père et fille avait un rendez-vous en cette fin de journée. Ce fut d'ailleurs pour cette raison qu'il s'était arrangé pour que l'une des anciennes conquêtes de la demoiselle ait la bonne idée de se rendre au sein de l'entreprise. Bien sûr, il avait pris le soin de sélectionner l'individu, prenant un homme qui n'était guère apprécié de Nora, mais aussi et surtout du grand Kayne. Pour ce faire, il lui fit parvenir une petite note, celle-ci lui donnant rendez-vous dans ce bureau. Quoi de mieux pour le convaincre de se jeter dans la gueule du loup, qu'une déclaration pleine d'amour et de désir à son égard. Quand à Kayne Spencer, la patience n'était pas son fort, celui-ci s'étant certainement rendu à un énième rendez-vous après lui avoir laissé une tonne de dossier à traiter au plus vite. Oublier sa fille ne faisait pas vraiment partie de ses habitudes, mais aujourd'hui plus rien ne l'étonnait, l'homme étant complètement...perdu. Kallan lui, ne pouvait que s'en réjouir, prenant peu à peu conscience que cette famille ne tardera pas à voler en éclats.
Fermant la porte derrière lui, son regard fit ensuite le tour de la pièce, remarquant une veste délicatement posée sur le dossier d'une chaise et qui de toute évidence, n'appartenait à aucune personne de cette entreprise. Allons dont...ou était-il caché ? Sous le bureau ? Derrière le rideau ? Étant situé à plus d'une dizaine d'étages, Jake n'était en aucun cas passé par la fenêtre. « Je crains que votre père ne soit reparti en rendez-vous...Si vous le voulez, vous pouvez toujours l'attendre ici, au chaud. Vous souhaitez peut-être boire quelque chose ? Je crois savoir qu'il y a quelques boissons dans la salle de réception juste à côté. » Et dont la seule entrée se faisait par l'intermédiaire de ce grand bureau dans lequel tous les deux se trouvaient. Ah qu'il lui était facile d'imaginer son "One Shot" derrière cette porte, l'oreille attentive…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
votre administratrice
PRETTY FACE

▌Love me or love me not :


« Voilà peut-être la question la plus difficile de toute l'aventure humaine : est-il réellement possible de toujours regarder en avant, comme on nous encourage sans cesse à le faire, ou bien devons-nous garder certains vestiges essentiels de notre passé, si douloureux soient-ils, comme un rappel que certains aspects de la vie nous transforment si profondément qu'ils nous habitent à jamais ? Pouvons-nous vraiment refermer la porte sur ce qui continue à nous hanter ? »

▌Age : 24 ans
▌Occupation : Agent de voyagee
▌Statut : Fiancée
▌Date d'arrivée : 11/04/2012
▌Messages : 1519
▌Points : 1553
▌Célébrité : Nina Dobrev

MessageSujet: Re: Prise au piège || Nora   Lun 26 Nov 2012 - 12:50

PRISE AU PIEGE



"Bonjour, je suis la secrétaire de votre père, il a bien reçu tout vos messages et vous invite à venir dans son bureau cet après-midi" Que demander de plus ? Après tout ces jours sans nouvelles c'était un peu la moindre des choses, Nora était assez remontée contre lui il faut dire qu'il l'a laissée dans une merde pas possible sans lui venir en aide depuis plusieurs jours alors que d'habitude il a toujours accouru lorsqu'elle le lui demande. Il devait y avoir quelque chose qui ne va pas dans son entreprise ou pire avec leur mère ? Rien que d'y penser la petite Spencer en avait le ventre noué. Enfin fini ce sentiment horrible d'être abandonnée puisque cet après-midi comme l'a si bien dit sa secrétaire ils vont enfin pouvoir se voir et discuter, oh oui discuter longuement parce que sa fille en a des choses à lui dire, et pas qu'un peu.

Prenant le soin de s'habiller de façon on ne peut plus classe - et oui hein pour entrer dans la grande entreprise de son père il faut être un minimum bien présentée, imaginez un peu le contraste si la jeune femme arrivait dans son bureau habillée de façon quelconque, non lorsqu'elle vient il faut que tout le monde puissent se dire "ah c'est la fille du boss" ça à toujours été comme ça, et çà le restera. Puis il faut dire que Nora adore être sous le feux des projecteurs, complimentée et vue comme "la magnifique petite fille de Monsieur Spencer".

Elle arriva alors vers 15h30 dans le bureau de son père, c'est à dire bien en avance mais faut avouer qu'elle meurt d'envie de le revoir aussi. Et alors qu'elle était en train d'observer les moindres détails du bureau de son père, elle fut "attaquée" par derrière par quelqu'un qui prit en main sa taille sans aucunes gêne, premier réflexe ? Elle se tourna brusquement et le poussa de toute ses forces en criant "Non mais ça va pour qui vous..." et là elle reconnue Jake, un de ses ex, enfin si on peut le considérer comme tel, à vrai dire il avait simplement combler la petite Spencer une seule nuit, puis c'était jeter comme une merde une fois qu'elle avait eut ce qu'elle voulait. "...JAKE, non mais je rêve qu'est-ce que tu fous là ?! Tu n'as pas bien compris la dernière fois ou je dois me répéter ?!" Elle le dévisageait des yeux, tellement énervée qu'il puisse avoir le culot de se pointer ici. "Mais...Je pensais qu'après cinq ans tu aurais peut-être changé d'avis" là elle lâcha un rire nerveux, et voilà que ce putain de bon dans le temps continuait de lui jouer des tours. "Et bien si tu es toujours aussi nul qu'il y a cinq ans et aussi drogué je te conseillerais vivement de dégager d'ici." Il allait répliquer lorsque Nora cru entendre quelqu'un marcher vers le bureau de son père, par réflexe elle le poussa jusque la pièce d'à coter espérant de tout coeur qu'elle soit bien vide, d'ailleurs en parlant de son coeur, il battait à la chamade tellement elle était stressée. Quelqu'un qu'elle ne reconnaissait pas entrait alors dans le bureau, ouf ce n'était pas son père, mais qui est-ce ?! Elle n'en avait aucune idée, mais d'après ce qu'il disait il devait surement être un collègue à son père, tiens plutôt jeune par rapport à son paternel, voilà la première remarque qui lui vint à l'esprit. Deuxième remarque : il devait surement la connaitre vue qu'il l'appela par son prénom. Et merde manquerait plus qu'elle apprend encore des choses concernant ces cinq années de trou noir. "Mon père ? Bah bonne question je devais le voir cet après-midi..." Elle soupira pensant déjà qu'il n'allait surement pas venir, et ce jeune homme confirma ces soupçons en lui disant qu'il a surement du avoir un autre rendez-vous. Et merde. Il lui proposa ensuite de boire quelque chose pour la faire patienter, à vrai dire elle allait accepter lorsqu'elle se rappela de son ex qui se trouvait justement dans cette fameuse pièce de réception ou il comptait se rendre. "Non non laissez je...Je sais me servir seule et puis je n'ai pas très soif pour le moment. " Elle lui adressa alors son plus beau sourire, certes hypocrite puisqu'en réalité elle était on ne peut plus stressée, mais elle savait tout de même paraître détendue, comme toute bonne manipulatrice. "Vous aviez donc aussi rendez-vous avec mon père...Monsieur ? " Elle attendait qu'il se présente, sur le coup elle fut un peu curieuse mais rapidement elle se rappela qu'il est plus que possible qu'il se soit déjà présenté dans le passé, et merde Nora...

_________________
what doesn't kill you makes you stronger. « J'avais fais un choix, et cette fois je me sentais capable de le réaliser. Il fallait avancer, et pour ce faire j'étais aidée par la certitude que mon ancienne vie appartenait à un passé que j'étais en train d'abolir. » - .unbreakable »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
votre administrateur
PRETTY FACE

▌Love me or love me not :

Le malheur ne distingue pas et, dans sa course errante, il se pose aujourd'hui sur l'un et demain sur l'autre. [Eschyle]

▌Age : 27 ans
▌Occupation : Adjoint du PDG de Perfume's Spencer
▌Statut : Célibataire
▌Date d'arrivée : 11/11/2012
▌Messages : 673
▌Points : 718
▌Célébrité : Ian Somerhalder

MessageSujet: Re: Prise au piège || Nora   Mar 27 Nov 2012 - 20:58

PRISE AU PIEGE



Il ne lui avait pas été difficile de trouver un homme tombé sous le charme de Nora Spencer. Après tout, qui ne la trouverait pas séduisante ? Elle avait tout pour elle, étant une femme des plus séduisantes. D'autant plus qu'elle ne manquait pas d'argent ! De quoi faire crier un homme : BANCO ! Mais au-delà de ses atouts physiques et financiers, la demoiselle avait grandement facilité ses recherches, ayant eu - comme de nombreuses personnes en ces années 2000- une phase dans sa vie où les aventures d'un soir étaient chose courante. L'âge rebelle certains diront ! Ainsi, il suffit à Kallan de se rendre dans l'un des bars fétiches de la belle afin de localiser et de réaliser une approche tactique auprès de Jake, l'un de ces amoureux transits comme il en existe des milliers à la télévision. « Mon père ? Bah bonne question je devais le voir cet après-midi... » Chose qu'il aurait espéré aussi, ayant orchestré cette rencontre dans l'espoir qu'un scandale éclate au grand jour ! « Ah malheureusement lorsque l'on a des responsabilités comme celles de votre père, vous êtes sans cesse sollicité ! » Il l'avait appris dernièrement, trouvant à peine le temps d'organiser ses petites frasques pour mettre la famille Spencer dans l'embarras. Fort heureusement, la vie lui offrait de merveilleuses occasions, comme dernièrement avec la subite perte de mémoire du grand 'Big Boss'. Et là encore, une opportunité s'offrait à lui, car s'il espérait que la demoiselle soit prise en flagrant délit d'infidélité et cela, dans le bureau même de son père - Un véritable échec, il faut bien le reconnaître - le jeune homme pouvait au moins compter sur son fort caractère pour rebondir et faire prendre conscience à la jeune demoiselle qu'elle n'était aucunement - ou plus, selon les points de vue - la préoccupation première du paternel. Ah que la vie est injuste!
Si Nora s’efforçait de garder une certaine prestance devant lui – comme elle l’avait toujours fait en présence des autres – Kal ne pouvait que deviner sa déception, ayant déjà ressenti ce sentiment lorsque sa mère lui avait appris que le seul ‘père ‘ qu’il avait toujours eu et connu, s’en était allé pour vivre avec une autre femme. Bien évidemment, la peine et la déception que ressentait présentement la demoiselle n’était pas comparable en soit, mais il était évident que passer du statut de petite fille gâtée et choyée à celui d’ignorée, ne la laisserai pas indifférente. Du moins, notre vilain comploteur en était persuadé.

«Non non laissez je...Je sais me servir seule et puis je n'ai pas très soif pour le moment. » Pas de thé, ni de café ? Quelle déception, même s’il fallait s’y attendre, sachant pertinemment que derrière la porte se trouvait un homme qui n’avait aucunement sa place en ces lieux. Cependant la tourmenter lui procurait un plaisir certain, jouant avec les nerfs de la demoiselle tel un chat en compagnie d’une petite souris. Oh bien sûr, elle ne laissait rien paraître, se voulant être la fille légitime de son père. Néanmoins, Kallan ne pouvait que l’imaginer bouillir de l’intérieur, stressée à l’idée que l’on découvre son petit secret. « Comme vous voulez, si vous changez d’avis n’hésitez pas à me le faire savoir. Miss Stenvens, notre secrétaire, réalise ses toutes premières expériences avec la machine à café, je ne vous dis pas le résultat ! » Quoi ? Vous le trouvez médisant ? Attendez donc de voir lorsqu’il l’est vraiment ! Par ailleurs et pour une fois, le jeune Lawrens ne mentait pas, trouvant infect le breuvage qu’osait servir la petite nouvelle. Lui adressant un sourire en toute simplicité, mais qui cachait surtout un grand amusement, il fit quelques pas en direction du bureau, faisant mine de chercher les éventuels dossiers que ‘Papa Spencer’ lui aurait gentiment laissé à son attention. « Vous aviez donc aussi rendez-vous avec mon père...Monsieur ? »
Rendez-vous ? Monsieur… ? Pourquoi avait-elle l’air de l’interroger, épier chacun de ses gestes comme-ci elle le rencontrait pour la première fois de sa vie ? Pire encore, ce regard lui rappelait quelque chose…mais quoi ? Kallan était bien incapable de le dire, s’arrêtant non loin du bureau tout en plongeant son regard dans le sien. « Je ne prétends pas être inoubliable mais… » Oh que si, il l’était ! xD « Est-ce que tout va bien ? Je veux dire, je suis tout de même l’adjoint de votre père et nous nous sommes vu a de nombreuses reprises » Pour le coup il ne comprenait plus grand-chose, se jouait-elle de lui ? Cherchait-elle à lui faire comprendre qu’ils n’appartenaient pas au même monde ? Les sourcils froncés, Kallan pris un air inquiet, l’observant un court instant avant de se diriger vers la porte qui donnait sur la salle de réception « Sans vouloir vous offenser, vous avez mauvaise mine. Un verre d’eau ou de jus de fruit vous fera le plus grand bien. Votre père m’en voudrait de vous laissez ainsi. » Qu’il avait bon dos le petit papa, étant certes inquiet, mais pas suffisamment pour en oublier son petit jeu alors que l’une de ses mains vint à la rencontre de la poignée de porte….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
votre administratrice
PRETTY FACE

▌Love me or love me not :


« Voilà peut-être la question la plus difficile de toute l'aventure humaine : est-il réellement possible de toujours regarder en avant, comme on nous encourage sans cesse à le faire, ou bien devons-nous garder certains vestiges essentiels de notre passé, si douloureux soient-ils, comme un rappel que certains aspects de la vie nous transforment si profondément qu'ils nous habitent à jamais ? Pouvons-nous vraiment refermer la porte sur ce qui continue à nous hanter ? »

▌Age : 24 ans
▌Occupation : Agent de voyagee
▌Statut : Fiancée
▌Date d'arrivée : 11/04/2012
▌Messages : 1519
▌Points : 1553
▌Célébrité : Nina Dobrev

MessageSujet: Re: Prise au piège || Nora   Mer 28 Nov 2012 - 18:56

PRISE AU PIEGE



En revoyant ce pauvre mec Nora fit en quelques sortes un petit retour dans le passé et toutes les erreurs de parcours qu'elle a pu faire, parce que oui dans le passé Nora n'avait rien de cette fille qu'elle semblait être, pas de job, pas d'appartement, pas de fiancé, non juste des amis avec qui s'amuser sans ne jamais penser au conséquences, simplement profiter du temps présent. Elle en avait fait des conneries, ses parents en ont vue de toutes les couleurs et pourtant elle a apparemment réussie à se calmer depuis, bon avant la tempête elle était déjà plus la fille rebelle qu'elle était un peu plus jeune, mais disons que ce n'était en rien une fille prête à épouser quelqu'un comme c'était de toute évidence le cas à présent durant ces cinq années. A-t-elle donc vraiment eut un coup de coeur pour ce médecin ?! Et que vient faire dans cette histoire ce Nate...Clairement elle devait arrêter de penser à tout ça, en tout cas pas maintenant puisqu'elle à un bien meilleur problème dans la pièce d'à coter.

« Ah malheureusement lorsque l'on a des responsabilités comme celles de votre père, vous êtes sans cesse sollicité ! » Non sans blague ? Le truc c'est que dans le passé même si il avait comme il le dit si bien "de grandes "responsabilités" il trouvait toujours du temps à lui accorder, surtout quand elle a bien spécifier que c'est URGENT. Il ne doit plus très bien comprendre ce mot après cinq ans...Rien que d'y penser elle était énervée, depuis quand passait-elle au second plan avec son père ?! Bref elle ne trouva rien à dire suite à cette remarque, elle se contenta de cacher un peu oh combien elle était contrariée.

Il lui proposa ensuite de quoi boire, petit problème la machine est dans la pièce juste à coté ou se trouve son ex clochard, donc impossible d'accepter. Le jeune homme lui conseilla ensuite de ne pas laisser la nouvelle secrétaire s'occuper de son café, qu'elle en était à ses premières expériences, sur le coup Nora ne savait pas si elle devait le prendre au sérieux ou pas, elle se contenta alors de lui adresser un sourire bien hypocrite avant de lâcher un petit "Je prends note...Merci du conseil." Puis elle pensa *parce que toi tu sais faire du super café...*

Une journée sans une boulette de la part...Cela n'est pas arrivé depuis son réveille en 2017, et bien aujourd'hui ne fait pas une exception à cette règle puisqu'elle oublia justement qu'il est tout à fait possible qu'elle le connaisse déjà en lui demandant son nom, et cela n'a pas rater, bravo Nora. Elle pouvait voir qu'il semblait interloqué par ce qu'elle venait de dire. Essayant alors de ne pas avoir le regard fuyant elle esquissa un petit sourire lorsqu'il mentionna le fait qu'il ne prétendait pas être inoubliable, pour dire vrai son coeur battait à la chamade à l'idée qu'il puisse découvrir qu'elle a perdue la mémoire. "Ahhhhh oui je me souviens maintenant...Excusez moi..." Elle lâcha ensuite son regard et se tourna vers le bureau de son père, et là forte heureusement pour elle il y avait une pile de dossier avec un nom dessus, pour qui d'autre que son adjoint cela pouvait-il être ? "Monsieur Lawrens !! " dit-elle en se tournant de nouveau vers lui avec toujours un grand sourire forcé.

« Sans vouloir vous offenser, vous avez mauvaise mine. Un verre d’eau ou de jus de fruit vous fera le plus grand bien. Votre père m’en voudrait de vous laissez ainsi. » Et merde il ne pouvait pas juste partir et la laisser tranquille ?! Voyant sa main prête à enclencher la porte, elle se précipita vers celle-ci déposant sa main sur la sienne pour l'arrêter avant de prendre la parole "J'ai cru comprendre que la salle était prise pour une réunion ! Mieux vaux pas les déranger hein." Toujours avec le sourire elle croisait les doigts pour qu'il n'ouvre pas la porte ou alors sa dernière chance serait de simuler un malaise.


_________________
what doesn't kill you makes you stronger. « J'avais fais un choix, et cette fois je me sentais capable de le réaliser. Il fallait avancer, et pour ce faire j'étais aidée par la certitude que mon ancienne vie appartenait à un passé que j'étais en train d'abolir. » - .unbreakable »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
votre administrateur
PRETTY FACE

▌Love me or love me not :

Le malheur ne distingue pas et, dans sa course errante, il se pose aujourd'hui sur l'un et demain sur l'autre. [Eschyle]

▌Age : 27 ans
▌Occupation : Adjoint du PDG de Perfume's Spencer
▌Statut : Célibataire
▌Date d'arrivée : 11/11/2012
▌Messages : 673
▌Points : 718
▌Célébrité : Ian Somerhalder

MessageSujet: Re: Prise au piège || Nora   Sam 1 Déc 2012 - 16:42

PRISE AU PIEGE



Elle était agacée et Kallan ne pouvait que le deviner. Elle masquait ses émotions, comme lui le faisait depuis plusieurs années déjà. Une attitude qu’il comprenait parfaitement, refusant lui aussi d’afficher ‘ses faiblesses’ au grand jour. Malheureusement pour Nora, son jeu d’actrice – aussi grandiose soit-il – n’avait pas de quoi éblouir celui qui avait passé des heures et des heures à l’observer dans la pénombre. Oui, paraître pour un psychopathe et pervers ne le dérangeait pas, admettant volontiers que cette attitude était tout sauf seine, bien que nécessaire dans la réalisation de ses plans. Bientôt la famille Spencer se morfondra dans son malheur, et si pour le moment la demoiselle ne semblait pas touchée au point de sentir les larmes glisser le long de ses joues, sa contrariété qu’il devinait avec facilité, ne pouvait que lui procurer une certaine satisfaction.
«Je prends note...Merci du conseil. » Comme à son habitude, elle se montrait distante, voir hautaine bien que Kallan avait déjà connu pire durant son enfance et lors des conférences dans lesquelles sa mère le trainait. Ne pouvait-elle pas faire un petit effort, ne pas mettre en échec son humour qui, certes ne volait pas bien haut, mais qui devait certainement être suffisant pour engager la conversation du haut de son piédestal. Ahalala, une fois encore, la graine était tombée pas bien loin de l’arbre : Tel père telle fille ! Ce qui en soit, n’annonçait rien de bon sur ses propres origines, n’ayant aucune idée de qui pouvait bien être son père. Avait-il déjà entamé des recherches afin de le retrouver ? Non, il faut dire que ‘papa Spencer’ ne lui en avait pas vraiment laissé l’occasion. Sa mère était décédée et ses espoirs d’obtenir un nom s’en étaient allés avec elle. Triste constat, mais pour être vraiment honnête, Kal’ n’était pas sûr de vouloir faire sa connaissance, ignorant totalement comment il pourrait réagir s’il se trouvait en face de lui. Apres tout, Kal était connu pour son caractère quelque peu…étrange, sanguin ! xD Qui pourrait prétendre le contraire, bien que Nora elle, ne pouvait guère en témoigner, ayant toujours joué le rôle du petit assistant – puis adjoint une fois la promotion acquise- qui ne vie que par et pour son travail. Un ‘No Life’ dont on se méfie que trop peu !

Qu’importe, là était son but ! Leur sous-estime lui avait déjà permit d’accédé à la tête de l’entreprise familiale, qui sait – mis à part lui – jusqu’où il ira pour assouvir cette soif de vengeance. S’avançant vers le bureau du ‘grand patron’, Kallan eu à peine le temps de poser ses yeux sur une feuille pleines de directives qu’il fut intrigué par la demoiselle, qui pour une raison qui lui échappait totalement, prétendait ne pas le reconnaître, ou du moins, d’en avoir oublié son nom. De quoi l’insulter ouvertement, bien qu’il n’eu d’autre choix que de rester à sa place tout en lui faisant part de sa surprise. En tant normal, sa réaction aurait été toute autre, soyons clair…mais le jeune homme avait travaillé bien trop ardemment pour prendre le risque de tout mettre en péril. Sa vengeance était bien plus importante que ce qu’elle pouvait penser de lui, de ce petit coup qu’elle venait de lui porter au cœur, mais aussi et surtout à son égo un brin surdimensionné. « Ahhhhh oui je me souviens maintenant...Excusez moi... » Pourquoi n’était-il pas vraiment convaincu ? Peut-être étais-ce à cause de ce regard défaillant et qui parcourait la pièce dans l’espoir de ne plus trouver le sien. Du moins, c’est ce qu’il supposait, ignorant qu’elle partait tout simplement à la recherche d’informations. « Monsieur Lawrens !! » Et bien ce n’était pas trop tôt ! Elle se souvenait enfin de lui ! A moins bien sûr, que tout ceci ne soit qu’un jeu ! Oui, là était très certainement l’explication la plus probable, car clairement, on ne pouvait l’oublier avec autant de facilité. C’était tout bonnement impossible ! ^^ Pourtant, son visage continuait de laisser entrevoir un certain malaise, un ‘petit quelque chose’ qui la perturbait. Visiblement, son petit jeu malsain était loin d’être terminé ! Qu’elle ne compte pas sur lui pour se trahir, il jouerait les parfaits gentlemans jusqu’au bout ! Vous avez dit paranoïaque ? Et encore, vous n’avez rien vu ! IL était malsain ! « C’est bien cela, vous vous rappelez ? Nous sommes vus à la réception de vos fiançailles donnée par votre père ! Vous étiez magnifique, un très beau couple » Et oui, lui aussi savait être insultant, laissant entrevoir une maladresse qui n’était en faite, aucunement la sienne mais bel et bien l’intention de blesser à son tour l’ego de la belle. Intentionnellement, il mettait en avant le couple et non la femme qu’elle était. Un couple qui d’ailleurs, ne l’inspirait pas grandement, son père étant du genre à marier sa fille avec un bon parti. Et c’était sans compter sur le côté sadique de notre jeune, lui rappelant par la même occasion que ce couple ne tenait qu’à un fil si l’on en croyait l’ex petit ami qu’elle tentait de cacher derrière la porte.

D’ailleurs, il ne gêna pas pour en rajouter une couche, se dirigeant vers cette dernière dans le but de lui offrir un rafraîchissement, mais surtout, lui faire craindre le pire. Imaginez donc le scandale : La fille du grand Spencer retrouvée entrain de fricoter au sein de l’entreprise familiale ! La vilaine fille ! xD A coup sûr, l’incartade ne passerait pas, Kayne étant un homme pour qui les apparences comptent énormément. Il se devait être irréprochable et par conséquent, sa famille devait l’être tout autant ! Le fardeau Spencer je présume ! « J'ai cru comprendre que la salle était prise pour une réunion ! Mieux vaux pas les déranger hein.» Comme il s’y attendait, elle vint à son encontre, posant même sa main sur la sienne afin qu’il ne tourne pas la poignée de la porte qu’il s’apprêtait à ouvrir. De quoi le faire jubiler de l’intérieur ! Pour autant, il ne laissa rien paraître, croisant simplement son regard tout en feignant une nouvelle fois la surprise… « Vraiment ? Je n’ai pas eu vent d’une quelconque réunion pourtant… » Les sourcils froncés, il pris quelques instants de réflexion, faisant mine de fouiller sa mémoire alors que tout ceci n’était qu’un stratagème de Nora. Il ne le savait que trop bien. « Soit, une de dernière minute je présume »
Sa main sous la sienne, Kallan plongea son regard dans le sien le temps d’une minute, ne prononçant plus un mot en jouant l’homme quelque peu troublé. De quoi flatter l’égo de la jeune femme, ayant une réputation de ‘séductrice’ durant de nombreuses années. Or Kal’ y voyait surtout l’occasion de semer le doute, de la troubler au file de leurs rencontres. A quelle fin ? Où serait plaisir si vous saviez tout d’un coup ?! « Hum…ne bougez pas ! Autant profiter de votre présence pour avoir l’avis d’une femme ! » Sur un petit sourire, il retira sa main de la sienne, s’en allant vers le bureau pour y prendre une petite boite dans laquelle se trouvait un flacon. A l’intérieur, une essence, l’un des parfums concoctés par ses soins. D’après ce qu’il était écrit sur la feuille des recommandations, celui-ci fut un succès en laboratoire, étant jugé comme une nouvelle génération d’odeur, de sentiments en alliant force et douceur. Le flacon en main, il revint sur ses pas, retrouvant Nora Spencer dans un même sourire que lorsqu’il l’avait quitté. Déposant deux gouttes – et pas une de plus – sur le bout de son doigt, ce fut non sans un sourire qu’il amena sa main sur son cou, y déposant ainsi et dans une légère caresse, le délicieux nectar. Il en connaissait l’odeur exacte, et pourtant, il n’avait jamais eu l’occasion de le tester sur le corps d’une femme, l’occasion était donc bien trop parfaite pour ne pas la saisir… Son regard toujours plongé dans le sien, la distance qui séparait leurs visages en vint à se réduire de plus en plus, glissant peu à peu le sien vers le cou de la fille Spencer pour y prendre une longue inspiration…une proximité qui ne le dérangeait pas, une fois encore, elle était loin d’être dépourvue de tout charmes. Manque de chance pour elle, ou fort heureusement pour lui, il lui fallait bien plus qu’une belle apparence pour faire fondre son cœur de glace. « Alors, qu’en pensez-vous ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
votre administratrice
PRETTY FACE

▌Love me or love me not :


« Voilà peut-être la question la plus difficile de toute l'aventure humaine : est-il réellement possible de toujours regarder en avant, comme on nous encourage sans cesse à le faire, ou bien devons-nous garder certains vestiges essentiels de notre passé, si douloureux soient-ils, comme un rappel que certains aspects de la vie nous transforment si profondément qu'ils nous habitent à jamais ? Pouvons-nous vraiment refermer la porte sur ce qui continue à nous hanter ? »

▌Age : 24 ans
▌Occupation : Agent de voyagee
▌Statut : Fiancée
▌Date d'arrivée : 11/04/2012
▌Messages : 1519
▌Points : 1553
▌Célébrité : Nina Dobrev

MessageSujet: Re: Prise au piège || Nora   Sam 1 Déc 2012 - 18:43

PRISE AU PIEGE



Oui Nora était on ne peut plus agacée, elle se trouvait encore une fois dans une situation des plus délicates, à croire qu'elle les enchaîne, enfin autant dire que pour ne pas en vivre elle n'a qu'une seule et unique option : rester chez elle enfermée toute la journée. Plutôt mourir que faire ça, ce qu'elle désirait était de simplement reprendre le contrôle de sa vie, chose qui apparemment n'est pas pour aujourd'hui, ni demain de toute évidence.

Faire attention à tout ces gestes, paroles n'était clairement pas facile, surtout pour Nora qui a la fâcheuse habitude de dire tout ce qu'elle pense sans vraiment réfléchir à ce qu'elle va dire, disons qu'elle n'a pas sa langue dans sa poche, et les personnes qui l'entourent l'ont toujours aimés comme ça, et là...Et bien elle doit faire attention à tout ce qu'elle dit, à tout ce qu'elle fait. Comme dans le cas présent, retrouver son satané nom parce que monsieur se prétend inoubliable, parce que oui même si il dit le contraire, de toute évidence en regardant sa réaction, son visage, il pensait être bien encré dans la tête de Nora, ce qui en soit était peut-être possible avant sa perte de mémoire, mais malheureusement pour lui ce n'est clairement plus le cas.

Nora chercha pendant quelques secondes si par pur hasard le nom "Lawrens" lui rappelait quelque chose, mais toujours rien, faut croire qu'elle l'a rencontrée pendant ces cinq années qu'elle a complètement oubliée. Heureusement pour elle, ou plutôt malheureusement pour elle, lui se souvenait très bien de leur rencontres : réception des fiançailles organisées par son père, tiens donc, comme ce n'est pas étonnant que cela soit son père qui ait tout organisé. Magnifique ? Beau couple ? Que de gentillesse dit donc, elle esquissa alors un sourire qui cette fois-ci semblait un peu plus naturel, pourtant elle était franchement troublée d'entendre ça. "Oh merci...Je me rappelle oui comment oublier ce jour ?! Vous portiez un beau costume pour l'occasion par ailleurs." Que la chance soit avec elle pour une fois, faite que le costume qu'il portait ce jour là ne soit pas le même qu'il porte en ce moment...Par pitié. Après, que ce soit en costume ou pas, cet homme ne devait pas avoir de mal à agrandir son tableau de chasse, d'ailleurs par curiosité Nora lança brièvement un regard vers sa main histoire de voir si il était fiancé ou autre, apparemment pas.

Malheur il allait ensuite ouvrir la porte qui menait à son ex qui se cachait très certainement, mais forte heureusement pour Nora elle trouva quelque chose pour ne pas le faire ouvrir la porte - en plus de lui tenir la main fermement - : une réunion, l'excuse parfaite pour l'empêcher de faire quoi que ce soit, il ne voudrait pas entrer en pleine réunion juste pour offrir de l'eau à une demoiselle tout de même... "Oui une réunion de dernière minute d'après ce que j'ai compris...Mais ne vous inquiétez pas pour moi ça va." Lui dit-elle en lui adressant un regard confiant afin d'être crédible. Il s'arrêta de parler un instant se perdant dans son regard, chose qui gêna assez Nora qui détourna son regard assez rapidement du sien. Heureusement pour elle, il trouva quelque chose à faire afin de mettre fin à ce silence assez gênant.

Un nouveau parfum ? Mais que demander de plus ? Nora était une accro aux nouveautés et autant dire qu'en cinq ans, elle en a ratée. Refuser de servir de cobaye féminin ? Surement pas, même impossible !! Lorsqu'il se tourna pour aller le chercher, elle remarqua la veste de son ex qui était toujours placée sur le fauteuil, et merde comment allait-elle se débarrasser de ça ? Commençant à réfléchir sérieusement à une idée qui pourrait l'aider à se débarrasser de lui elle soupira discrètement. Puis, reprenant vite ses esprits elle afficha un large sourire en le voyant s'approcher d'elle avec le parfum qu'il compte lui faire essayer. Il déposa alors délicatement le nectar de ce parfum dans son cou, geste qui provoqua un léger frisson à la jeune femme, est-ce à cause de la proximité ou de cette caresse ? Aucune idée, surement un peu des deux, et pour avoir ressentie ça, elle se dégoûtait toute seule, merde quoi tu es fiancée Nora ! "Franchement agréable, à voir si il a une bonne tenue. C'est de vous ?" Étonnant qu'un homme puisse avoir de si bon goûts en matière de parfum pour femme, où alors c'est le hasard que ce parfum corresponde tant aux genre de femme qu'est Nora. Elle plongea son regard dans le sien avant de d'ajouter avec un sourire en coin. "Mais mon père dit toujours que l'idéale est qu'il fasse tourner les têtes des personnes que l'on croise, alors...Qu'en pensez-vous sur moi ? " Dit-elle en penchant sa tête de coté pour le laisser s'approcher.




_________________
what doesn't kill you makes you stronger. « J'avais fais un choix, et cette fois je me sentais capable de le réaliser. Il fallait avancer, et pour ce faire j'étais aidée par la certitude que mon ancienne vie appartenait à un passé que j'étais en train d'abolir. » - .unbreakable »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
votre administrateur
PRETTY FACE

▌Love me or love me not :

Le malheur ne distingue pas et, dans sa course errante, il se pose aujourd'hui sur l'un et demain sur l'autre. [Eschyle]

▌Age : 27 ans
▌Occupation : Adjoint du PDG de Perfume's Spencer
▌Statut : Célibataire
▌Date d'arrivée : 11/11/2012
▌Messages : 673
▌Points : 718
▌Célébrité : Ian Somerhalder

MessageSujet: Re: Prise au piège || Nora   Sam 8 Déc 2012 - 12:42

PRISE AU PIEGE



Kallan lui, ne pouvait oublier ce jour, cette réception donné par Monsieur Spencer en personne. Et pour cause…l’idée ne venait pas tout à fait du paternel, mais bel et bien de l’homme qui se trouvait juste devant elle. Oui…une fois encore son côté manipulateur avait frappé, rendant ainsi ‘officiel’ les désirs et les projets que le père avait pour sa fille. Oh n’allez pas croire que le jeune Lawrens était un partisan des relations dites ‘arrangées’, bien au contraire. Etrangement et contre toute attente, il laissait une chance à l’amour et aux sentiments. Du moins pour les autres, lui, n’avait guère le temps ni l’envie d’aimer. En était-il vraiment capable d’ailleurs ? Enfin, là n’est pas la question pour le moment. Kal’ était un cœur un prendre et il n’était pas du genre à se morfondre dans le célibat. Il se suffisait à lui-même ! xD Alors pourquoi soutenait-il les projets de celui qui fut autrefois le compagnon de sa mère? Le scandale bien sûr ! S’il était fortement désireux de voir cet homme souffrir, il savait être patient lorsque cela était nécessaire, n’hésitant pas à monter des stratagèmes dont les conséquences ne s’en ressentiront que beaucoup plus tard. Nora était une femme volage, séductrice et surtout dotée d’une grande fierté. Comme une grande majorité d’entre nous d’ailleurs. Ainsi il était évident que ce fort caractère la pousserait à se battre pour sa liberté, ses droits de femme et d’être humain à part entière et non, comme la possession de quelqu'un. Un désaccord qui n’aurait de cesse de grandir, engendrant ainsi de multiples disputes jusqu’à ce que la petite fille à papa ne commette l’erreur de trop, un point de non retour qui ferait voler en éclats toute la famille Spencer.
Et quoi de mieux pour cela, qu’un bon samaritain prénommé Kallan Lawrens ? Un homme prêt à tout pour l’aider dans sa recherche d’indépendance. Moyennent contrepartie bien sûr, mais tout se paye dans la vie non ? ^^ « Oh merci...Je me rappelle oui comment oublier ce jour ?! Vous portiez un beau costume pour l'occasion par ailleurs. » Un costume ? Voila qui n’était pas trop son style vestimentaire, mais il était vrai qu’il en portait la veste ce jour là. Chemise et jean s’avérant être tout aussi idéal, si ce n’est pas plus confortable, qu’un pantalon de costume dont le prix en ferait pâlir plus d’un. Et oui, s’il appréciait le côté luxueux de sa vengeance, le petit américain n’en oubliait pas moins ses dernières années de galère dans les rues de New-York. De même, là était l’occasion pour lui de se distinguer, de se détacher de cette foule qui s’était mis sur leur 31 dans le but d’afficher au grand jour leur fortune qui somnolait dans un paradis fiscal. Quoiqu’il en soit, Nora semblait n’en avoir gardé qu’un vague souvenir, mais comment lui en vouloir alors qu’elle se trouvait au bras d’un homme pour qui ses sentiments devaient frôler la confusion. « La tenue était de circonstance. Comment va vôtre fiancé ? Je n’ai pas eu grandement l’occasion de converser avec lui, mais selon les dires de vôtre père, c’est un homme bien » Un large sourire aux lèvres, c’est avec un certain amusement qu’il testait notre demoiselle, jouant avec ses sentiments et émotions sans qu’un remord ne vienne entacher sa conscience. « En même temps si ce n’était pas le cas… il ne lui aurait pas confié son plus beau des trésors » lui dit-il d’une voix de velours afin de renforcer ce sentiment de ‘valeur inestimable’. Bien évidemment il n’en pensait rien, cherchant surtout à faire naître en elle de la colère et de la rancune envers ce père qui dirigeait d’une main de fer ses enfants au même titre que ses salariés.

Et si elle prétendait parfaitement se souvenir de lui, son comportement, son attitude quelque peu détachée, comme ailleurs, lui paraissait anormal. Etait-ce l’absence de son père qui accaparait toutes ses pensés ? Oh n’allez pas croire qu’il se faisait du souci pour elle ! C’était une grande fille, assez du moins pour se débrouiller toute seule. Non…sa conscience ne lui jouait pas de mauvais tour comme l’on pourrait s’y attendre de part son comportement plus que malsain. En revanche, comment pouvait-il espéré avoir une emprise sur elle, se jouer d’elle, si ses pensés étaient ailleurs, si elle ne l’écoutait que d’une oreille ! Qu’importe ! Il n’était pas pressé ! Une fois encore Kallan était prêt à attendre des années pour parvenir à ses fins. En attendant, il lui fallait prétendre à la perfection en étant dés plus attentionné envers elle..En apparence seulement, car il y vit surtout l’occasion de la ramener sur terre en s’approchant de la porte derrière laquelle se trouvait une ancienne conquête. Un homme dont la jalousie et l’amour envers Nora n’étaient plus un secret pour personne !
Comme il s’y attendait, elle vint à son encontre, l’empêchant d’ouvrir la boite de pandore en déposant sa main sur la sienne. Un contact qui n’était pas des plus déplaisants, restant un homme aux multiples tentations. Mais malheureusement pour la miss Spencer, il lui en fallait bien plus pour perdre de vu son objectif. Aaaah qu’il lui serait facile de faire un tour de force en ouvrant cette satané porte afin de crier à la tromperie ! Oui il le pourrait, la tentation fut d’ailleurs au rendez-vous, mais il n’en fit rien, préfèrent son côté sadique en lui faisant croire qu’elle venait de remporter une première victoire. « Oui une réunion de dernière minute d'après ce que j'ai compris...Mais ne vous inquiétez pas pour moi ça va. » Que c’est beau de rêver ! En même temps, ce n’était pas comme-ci vous n’étiez pas prévenu ! Cet homme vous vend du rêve et pas qu’un peu ! xD Conservant le silence, plongeant son regard dans le sien pour ne plus le quitter, il n’eu aucun mal à la déstabiliser, ce qui en soit, le fit sourire. Avouez que c’était flatteur ! Car cela voulait clairement dire qu’il avait une emprise sur elle et qu’elle ne pouvait rien faire contre. Sans qu’elle le sache et contrairement à ce qu’elle pouvait bien penser, elle venait de perdre sa première bataille.

Prête pour la suivante ? ^^ Car il n’était pas question pour Lawrens d’en rester là. Il se devait de la déstabiliser encore plus, de lui faire perdre ses repères pour mieux la manipuler. C’est ainsi qu’il s’approcha d’elle après avoir récupéré le petit flacon dans lequel se trouvait un parfum qu’il avait mis au point il y a quelques mois de cela. Nora était une femme de goût –il faut bien lui reconnaître cette qualité - et représentait exactement la clientèle que l’entreprise visait : un portefeuille bien garnis. Doucement mais surement, il déposa quelques goutes de parfum de le creux de son cou, alliant ainsi l’utile à l’agréable dans une petite caresse. Jouer la carte de la séduction ne le dérangeait pas, sachant que l’homme qui se trouvait derrière la porte devait très certainement assisté à la scène les poings serrés. Ah jalousie quand tu nous tiens !!! « Franchement agréable, à voir si il a une bonne tenue. C'est de vous ? » S’il avait une bonne tenue ? Cherchait-elle à le vexer ? Il avait appris des meilleurs, de LA meilleure… sa mère of course ! ^^’ Comme à son habitude, le ‘self-control’ fut de mise, affichant un large sourire qu’elle n’aurait aucun mal à interpréter comme de la fierté. « Plus pour très longtemps, bientôt il appartiendra à toutes les femmes qui accepterons de le porter. » Il ne manquait pas de confiance, tenant le regard de Nora qui se présentait elle aussi, comme une experte en la matière. Sans doute une grande consommatrice ! Elle n’avait d’ailleurs pas tord, un parfum devait tenir des heures, et non ne plus sentir au bout d’un certain temps comme cela était souvent bien le cas avec les parfums bons marchés.. Mais là aussi le jeune homme avait un atout de taille, ayant pris en considération cette variante non négligeable dans le monde de la production. Quelle sera sa surprise lorsqu’elle se couchera ce soir, sentant une odeur qui lui rappellera un autre homme que son petit fiancé !
« Mais mon père dit toujours que l'idéale est qu'il fasse tourner les têtes des personnes que l'on croise, alors...Qu'en pensez-vous sur moi ? » Voila qu’elle lui offrait son cou, l’invitant à plonger son visage dans celui-ci. Une invitation fort alléchante, mais devait-il s’y risquer ? Non pas qu’il craignait de tomber sous son charme, loin de là… il se devait tout simplement d’être irréprochable. Il se devait…mais il voulait aussi rendre fou de jalousie l’homme qui se trouvait non loin d’eux. Car si elle ne voulait pas qu’il entre dans la salle de réception, il allait l’en faire sortir ^^ Approchant son visage de celui de la brunette, son regard toujours ancré dans le sien, il se permit d’amener une main à sa taille, faisant ainsi en sorte qu’elle se rapproche doucement à lui. Quel culot ?! Oui, il franchissait clairement les barrières qu’il s’était fixé, mais ne l’avait-elle pas invité à le faire ? Que pouvait-elle lui reprocher ? Il se conduisait en parfait gentleman, se contentant d’obéir à des fins professionnelles ! :p Qu’y pouvait-il si son travail se trouvait parfois plus agréable que d’autres ?
Ce fut dans une longue et douce inspiration qu’il pu humer son chef d’œuvre, celui –ci ayant totalement pris possession du corps de la jolie demoiselle. Il lui allait à la perfection, lui suggérait de succomber à la tentation comme lui conseillerait le grand Oscar Wilde. Or il avait pleinement conscience que tout ceci n’était qu’une réaction chimique qu’il avait lui-même crée, que ce désir n’était que le fruit d’hormones dont il conserverait le contrôle sans grand mal. Et oui, un homme reste un homme, mais ne sous estimez pas le pouvoir de la vengeance. « Cela vous sied à merveille, néanmoins si je m’en réfère à vos dernières paroles, je ne peux vous prendre pour témoin… » Non sans un sourire, il prit ses distances, conservant le mystère le temps de rejoindre le bureau afin de ranger le flacon dans sa petite boite. Allait-elle se maudire d’avoir tenue des paroles qu’il retournait à présent contre elle ? « C’est que vous êtes déjà connue pour retourner bien des têtes »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
votre administratrice
PRETTY FACE

▌Love me or love me not :


« Voilà peut-être la question la plus difficile de toute l'aventure humaine : est-il réellement possible de toujours regarder en avant, comme on nous encourage sans cesse à le faire, ou bien devons-nous garder certains vestiges essentiels de notre passé, si douloureux soient-ils, comme un rappel que certains aspects de la vie nous transforment si profondément qu'ils nous habitent à jamais ? Pouvons-nous vraiment refermer la porte sur ce qui continue à nous hanter ? »

▌Age : 24 ans
▌Occupation : Agent de voyagee
▌Statut : Fiancée
▌Date d'arrivée : 11/04/2012
▌Messages : 1519
▌Points : 1553
▌Célébrité : Nina Dobrev

MessageSujet: Re: Prise au piège || Nora   Sam 8 Déc 2012 - 14:35

PRISE AU PIEGE


Ne pas se souvenir de cette journée, de cette réception qui de toute évidence devrait être une journée des plus mémorable de sa vie, c'est assez troublant, ne pas le montrer est une tâche vraiment pas facile, pourtant elle devait le faire. Mais dans le fond, Nora ne pense qu'à une chose : il est possible que jamais elle se souvienne de cette réception, de ce qu'elle ressentait pour cet inconnu qui partage un appartement avec elle. Comment doit-on gérer ce genre de choses ?! Et si la séparation était la seule option ?! Qu'en penserait cet inconnu ? Son père qui de toute évidence à tout fait pour les faire finir ensemble ? Tellement de questions...Sans réponse parce que la jeune femme ne se voyait pas vraiment prendre une décision qui pourrait affecter autant leur vie, parce oui elle se sent un peu obligée de penser à autre chose que son petit bonheur, mais pour combien de temps fera-t-elle passer les autres avant elle ? C'est une bonne question.

« La tenue était de circonstance. Comment va vôtre fiancé ? Je n’ai pas eu grandement l’occasion de converser avec lui, mais selon les dires de vôtre père, c’est un homme bien » Evidemment, fallait qu'il parle de son fiancé, elle aurait du s'y attendre. Essayant de cacher que c'était un sujet assez "tabou" pour elle depuis son réveil Nora afficha un sourire forcée avant de lui répondre "Il va bien, mais travaille beaucoup malheureusement..."Fait probablement vrai, à vrai dire elle a un peu tout fait pour l'éviter alors bon. "selon les dires de votre père" oui tout à fait, puisque c'est lui qui d'après Aiden les a fait se mettre ensemble. Rien que d'y penser Nora était un peu sur les nerfs, son père à toujours voulu contrôler toute sa vie, et il faut croire que de 2012 a 2017 il a tout à fait réussir et Nora est passée de fille rebelle à fille complètement soumise...Devait-elle supporter ça aujourd'hui ?! Nora était en plein dilemme, personne ne devait savoir à propos de cette perte de mémoire, mais cela veut-il dire qu'elle sera obligée de ne plus être...Elle-même ?! "Et vous, toujours personne dans votre vie ?!" Dit-elle en lançant un regard à sa main.Mademoiselle se voulait curieuse, certes elle n'avait vue aucune bague de fiançailles, mais cela ne veut rien dire, de naturelle extrêmement curieuse Nora ne pouvait s'empêcher de faire la petite fouine.

Nora était soulagée qu'il n'ouvre pas cette porte, elle voulait absolument éviter que son vieux ex ne soit découvert, déjà de un c'était un pauvre clochard, et de deux il était on ne peut plus lourd comme mec, clairement une erreur de parcours. La jeune femme se perdit dans ces yeux un instant priant de toute ses forces pour qu'il ouvre pas cette force, et faut croire que dieu l'a entendu, il n'osa pas ouvrir ouf.

Il lui fit essayer un nouveau parfum concocté par lui-même en avant première, c'était excitant de se dire "je suis la première à l'essayer", Nora à toujours aimer le travail de son père, pourquoi ? Bah justement pour ça, elle avait toujours les produits en avant première, avant tout le monde et même plusieurs semaine à l'avance parfois, un privilège non estimable. De plus celui-ci sentait vraiment bon. Si Nora n'avait pas été agent de voyage, elle aurait appréciée être une vendeuse de parfum, une conseillère héritant d'un certain flair pour les bons parfums et pour savoir les désires et besoins des personnes qui l'entourent. Enfin conseiller pour les séjours des clients c'est pas mal aussi."Vous devez être fière...Vous dire que toutes les filles se jetterons sur votre création. "

Elle invita ensuite Kallan à donner son avis lui offrant son cou sans une once de sous-entendue, ce qu'elle n'attendait pas franchement et qui la déstabilisa un peu plus qu'elle ne l'était déjà, c'est lorsqu'il posa sa main sur sa taille et qu'il l'approcha de lui - simplement pour la sentir XD - elle ressenti un bref frisson parcourir son dos au contact de sa main sur sa taille, avalant lentement sa salive elle se faisait muette le laissant s’enivrer du parfum qu'il avait mit dans son cou. « Cela vous sied à merveille, néanmoins si je m’en réfère à vos dernières paroles, je ne peux vous prendre pour témoin… » Il s'éloigna ensuite d'elle déposant le parfum dans sa boite la laissant dans le mystère, Nora essayait de faire le rapprochement sans trop réussir le faire jusqu'à ce qu'il ajoute« C’est que vous êtes déjà connue pour retourner bien des têtes » Oh, un compliment de sa part ? Malheureusement Nora ne pouvait pas vraiment l'apprécier, elle repensa rapidement à son fiancé et la relation qu'elle entretenait avec "son amant", était-il au courant de ça ?! Pendant un instant elle paru assez perdue par cette remarque, mais finalement elle se reprit et prit la parole avec un large sourire sur les lèvres, essayant de reprendre la confiance qu'elle venait de perdre en une petite phrase. "Certes, mais votre avis me suffit, vous êtes un juge totalement objectif non ?" Et un professionnel au passage, mais elle voulait dire par là qu'elle ne lui faisait pas tourner et la tête et que donc il à un avis non faussé.

Elle s'approcha ensuite de lui s'appuyant sur le bureau en face de lui se préparant à faire des yeux de biches pour avoir ce qu'elle compte lui demander. "Je peux avoir un échantillon ? Promis ça restera entre nous ! " Dit-elle en plongeant son regard dans ces yeux. Il n'était peut-être pas autorisé mais il pouvait tout de même faire une exception pour elle ?! En tout cas Nora n'était pas prête à laisser tomber.


_________________
what doesn't kill you makes you stronger. « J'avais fais un choix, et cette fois je me sentais capable de le réaliser. Il fallait avancer, et pour ce faire j'étais aidée par la certitude que mon ancienne vie appartenait à un passé que j'étais en train d'abolir. » - .unbreakable »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
votre administrateur
PRETTY FACE

▌Love me or love me not :

Le malheur ne distingue pas et, dans sa course errante, il se pose aujourd'hui sur l'un et demain sur l'autre. [Eschyle]

▌Age : 27 ans
▌Occupation : Adjoint du PDG de Perfume's Spencer
▌Statut : Célibataire
▌Date d'arrivée : 11/11/2012
▌Messages : 673
▌Points : 718
▌Célébrité : Ian Somerhalder

MessageSujet: Re: Prise au piège || Nora   Lun 24 Déc 2012 - 14:52

PRISE AU PIEGE



Il avait vu juste ! Son fiancé n’était pas un sujet de conversation qu’elle abordait avec sourire. Bien au contraire, un certain mal être semblait l’envahir, ayant un sourire dépourvu de toute son authenticité. Comment pouvait-il en être autrement ? Qui aimerait se voir confié à un parfait inconnu ? Lui-même ne savait pas quelle réaction il aurait eu si cela lui était arrivé. C’est qu’il est du genre impulsif comme garçon ! « Il va bien, mais travaille beaucoup malheureusement... » Une réponse qui ne l’étonnait guerre, bien qu’il n’ai jamais pris la peine de s’intéresser de près à l’homme en question. A vrai dire il se fichait bien de lui, étant un pion comme n’importe quel autre dans son échiquier vivant. Son métier, son âge, ses passions, cela lui importait peu, tant qu’il continuait de jouer son rôle de parfait petit fiancé. Et oui ! Quelle faute pourrait commettre la demoiselle si elle était de nouveau célibataire ! Comment pourrait-elle se mettre à dos son père, s’il n’y avait point de trahisons, ou encore si le fiancé ne se révélait pas aussi parfait que cela ?! Outre ses circonstances, l’homme qu’avait choisi son père ne représentait aucunement un danger pour lui. En quel cas il se devrait, bien évidement, d’intervenir. «Oh il doit bien trouver un peu de temps à vous consacrer, une femme de votre trempe doit être choyée et non délaissée. » Ce qui était en faite le cas de toutes femmes, mais Kallan visait, une fois de plus, l’égo de notre demoiselle en lui donnant l’impression d’être unique de par son rang, sa famille. Un sourire aux lèvres, il cherchait également à faire naître en elle le doute, ou du moins à l’accroître quant à sa prétendue vie à deux qu’elle s’apprêtait à avoir pour les années à venir. C’était bien connu, vivre en couple ne réussissait pas à tout le monde ! De plus, la peur était connue pour être un sentiment puissant, pouvant pousser n’importe qui vers l’irresponsabilité, la bêtise humaine.
« Et vous, toujours personne dans votre vie ?! » Aïe ! Si lui s’efforçait d’y aller en douceur en jouant les galants de service, elle au contraire, n’hésitait pas à mettre les deux pieds dans le plat. Un manque de délicatesse que l’on retrouvait que rarement chez la gente féminine. Comme quoi les mœurs avaient bel et bien changés ces dernières années ! Et voila qu’elle regardait à présent sa main, cherchant visiblement l’existence d’une quelconque alliance.. Bon dieu ! Rien que d’y penser la nausée vint envahir son corps. Pourtant il ne laissa rien paraître, lâchant un petit rire amusé tout en lui montrant sa main dépourvue d’anneaux. « Et non, libre comme l’air ! Je n’ai pas encore trouvé la perle rare. » Son regard dans le sien, il pris la peine de lui adresser un sourire, jouant la carte de la sensibilité tandis qu’un fou rire le menaçait fortement de ruiner toute crédibilité. « Et malheureusement je ne suis pas mieux que votre fiancé, le travail me prend énormément de temps. Peut-être un jour ! Lorsque je serais certain de graver à jamais un sourire sur ses lèvres sans qu’elle ne se sente un jour délaissée. » Et bing ! Une fois encore il renvoyait Nora à sa propre situation tout en se faisant passé pour le gendre idéal. Des foutaises ! Néanmoins nous pouvons toujours nous demandés s’il avait-il toujours été ainsi ? Hautement allergique aux engagements de longue durée ? A l’amour et aux sentiments que tous, semblent recherchés. A vrai dire non, car si Kal’ n’était pas le genre d’homme à s’attacher, son cœur n’était nullement infaillible, ayant déjà ressenti un fort sentiment pour une femme qui, elle aussi, l’avait trahi. C’était à croire qu’ils s’étaient tous passés le mot !

Quelques frayeurs plus tard, Kallan et Nora se livrèrent à un petit jeu de séduction sans pour autant tomber dans l’excès, dans l’interdit comme le supposait l’engagement de la jeune femme envers un homme que son père lui avait choisi. C’est ainsi que –les yeux dans les yeux- il sortit une petite flasque à l’odeur alléchante, conçue pour faire naître au plus profond de nous même, un certain bien être, l’impression d’être en ammonie avec notre corps et notre environnement. De quoi aussi, favoriser les rencontres en faisant naître chez les autres des envies de découverte, d’humer une odeur jusqu’à en connaître toutes ses variantes. Il y ‘avait travaillé jours et nuits, et cela, sur plusieurs mois tout en concoctant sa vengeance, sans qu’elle ne s’en doute, Nora venait de découvrir l’une des armes qui serait très certainement utiliser contre son père. Car si elle ne tue pas, le succès lui, pouvait mener au plus haut des hommes et en faire tomber d’autres dans l’oublie. « Vous devez être fière...Vous dire que toutes les filles se jetterons sur votre création. » A vrai dire il ne saurait dire ce dont il était le plus fière. Etait-ce parce que toutes les filles se l’arracheront comme l’affirmait la jolie brune ? Voila de quoi flatter son égo, mais sa fierté première était avant tout d’avoir sû retranscrire la passion de sa mère, d’avoir hérité de son talent dans le but de pouvoir l’honorer. Toujours son regard dans le sien, il eu un petit rire amusé, y voyant aussi un sous entendu sur un éventuel succès auprès de la gente féminine. Dison que de ce côté-là il n’avait pas à se plaindre, même si contrairement à ce qu’il avait pu prétendre un peu plus tôt, il n’attendait pas grand-chose du petit ange nommé Cupidon. « Je ne cherche pas le succès, juste à rendre le quotidien des gens plus agréable, plus…fleuri Si son sourire reflétait la sincérité , Kallan ne pouvait s’empêcher de rire intérieurement devant tant de balivernes. Mais où donc allait-il chercher tout ce baratin de première zone. « Certains deviennent médecins, d’autres construisent des maisons…moi je fais dans le parfum, n’ayant pas d’autres talents que celui-ci » Voila enfin des paroles qui n’étaient pas totalement fausses, bien que notre jeune homme avait bel et bien d’autres talents cachés qu’il n’osait dévoiler.
Sans qu’il ne s’y attende, elle l’incita à humer son parfum dans le creux de son cou, à lui faire faire des compliments en cherchant à savoir si elle lui faisait tourner la tête comme c’était certainement le cas avec bien des hommes. Allait-il se confier à elle de la sorte ? Il en n’était bien évidemment, pas question, refusant de lui céder un tel pouvoir. Il était maître de lui-même, ne cédant en aucun cas à ses hormones de mâle qui l’incitait souvent à prendre le chemin de la facilité. Mais aujourd’hui il ne pouvait se le permettre. Non, tout ce qu’il désirait, c’était nuire à sa famille, à cette demoiselle en faisant sortir l’homme épris et au cœur brisé de la pièce d’à côté. IL était celui qui menait le jeu, pas l’inverse. Là preuve en était qu’elle fut parcourue d’un frisson, fut déstabilisée lorsqu’il amena une main à sa taille afin qu’elle vienne à lui. Ainsi et contrairement à ce que prétendait son père, Nora ne s’était pas assagie, étant encore victime de bien des désirs...Et vous connaissez assez notre jeune américain pour savoir qu’il s’apprêtait à en jouer, laissant Nora dans le flou après un ultime rapprochement et compliment avant de s’en aller ranger la mystérieuse petite flasque.

Un sourire aux lèvres, il ne tarda pas à retrouver le regard de la belle, lisant l’incompréhension sur son visage. Allons dont, avait-il été trop subtil en la complimentant de la sorte sur sa beauté? Sur L’emprise qu’elle pouvait avoir sur les hommes au naturel et sans artifices ? « Certes, mais votre avis me suffit, vous êtes un juge totalement objectif non ? » Aïe, c’est qu’elle reprenait rapidement ses esprits ! Le voilà coincé, dans l’incapacité à trouver une pirouette qui pourrait l’aider à s’en sortir sans avoir à reconnaître qu’elle ne manquait pas de charme. A moins que… « Votre futur mari sera assurément sous le charme, plus qu’il ne l’ai déjà je veux dire…» Elle s’attendait bien évidemment à une autre réponse, il en était certain et malheureusement pour lui, frustrer la demoiselle n’était pas la meilleure chose à faire. Du moins pour l’instant ! Voilà pourquoi il fit un nouveau sous entendu, toujours armé d’un petit sourire dessiné sur le coin de ses lèvres. « Mais il aura aussi bien du soucis à se faire, la concurrence risque d’être rude ! » Il plaisantait, faisant cette fois-ci bien comprendre à la demoiselle que son succès sera toujours, si ce n’est davantage, au rendez-vous ! Pourtant il savait bien que la concurrence restera impuissante face aux désires –et décisions- du Grand Papa SPENCER. Ah que la vie pouvait-être cruelle !!!
Elle vint ensuite à lui, s’adossant contre le bureau en lui lançant un regard de biche..Elle, elle avait quelque chose à lui demander, mais quoi ? Pourquoi user de son arme de séduction contre lui, pourquoi s’adosser de la sorte en prenant une pose dés plus sexy. « Je peux avoir un échantillon ? Promis ça restera entre nous ! » Vraiment ? Voulait-elle vraiment un parfum ? Son parfum ? Voila qui le flattait d’autant plus, sachant qu’une femme de son rang –et malgré son père – elle restait une femme de goût. Son regard dans le sien, il prit un petit moment de réflexion, du moins c’est ce qu’il lui fit croire… Apres tout c’était son parfum, le sien et à lui seul. Et puis que pouvait-il lui arriver ? Spencer ne pouvait se séparer de lui, s’étant rendu assez indispensable pour qu’il n’envisage plus sa vie professionnelle sans lui. C’est alors qu’un petit sourire taquin, amusé, vint se dessiner sur son visage, ne quittant pas son regard pour autant… « Ca dépend, avez-vous été sage cette année ? » Et oui les fêtes de fin d’année approchaient à grand pas, pourquoi ne pas lui faire ce petit cadeau en avance ? C’était couru d’avance, elle allait prétendre être la petite fille à papa, la plus sage et docile du monde. Ce fut pour cette raison qu’il éloigna la petite boite des mains de jeune femme alors qu’il s’apprêtait à la lui offrir… « J’imagine que nous le saurons en fin de soirée, car si j’en crois cette… Se penchant vers le bureau dans le but d’attraper une feuille qui se trouvait posée celui-ci, son visage se retrouva tout naturellement près du sien, du moins le temps de quelques secondes. «…note dans laquelle votre père me demande de vous emmener diner. » Surprenant n’est ce pas ? Lui-même n’en revenait pas, ayant plutôt pensé qu’il aurait fait appel à son genre pour venir à son secours. Tu n’as pas intérêt d’accepter ! Il ne pense qu’à te mettre dans son lit ! Oh vraiment ? Haussant un sourcil pour feindre l’incompréhension, le ‘choc’ de telles accusations, mais aussi de cette présence qui n’était –en apparence seulement- -guère souhaitée, Kallan ne pouvait que sourire intérieurement, se félicitant de cette intervention qui n’avait que trop tardée. « Qui êtes vous ?! Vous n’avez rien à faire là, sortez tout de suite d’ici avant que je ne…» « Pas sans elle !! Elle est à moi ! Te mêle pas de ça ! » Pauvre ignare, voila bien longtemps qu’il s’en était mêlé, sinon comment se tiendrait-il ici, devant eux ? Quel imbécile, comment avait-elle pu coucher avec ce type ? Ah les femmes ! L’homme lui, était ivre de colère, jaloux et surtout le point serré autour du poignet de Nora après l’avoir saisi.. « Allez viens Nora, on s’en va ! » Voilà qu’il la tirait au loin. Bordel cet abruti ruinait tout, en devenait presque violant avec la demoiselle. Là n’était pas son but ! Ne pouvait-il pas lui crier tout son amour, lui faire une déclaration ou tout simplement évoquer sa relation avec elle et aux oreilles de tous ? Non, il fallait qu’il agisse comme le premier des imbéciles, montre à quel point l’homme pouvait être con sous l’influence de la jalousie. Tant pis, il trouvait un autre moyen de mettre dans l’embarras Nora ! En attendant il lui fallait calmer l’autre enragé et Kal’ ne connaissait qu’un seul moyen pour ça ! « Attend une seconde…c’est toi ? Le gars avec qui elle sortait l’autre soir ? Bon sang, mais oui !!! Tu essayais de brancher cette fille…comment elle s’appelle déjà…Arf peu importe ! Le lendemain soir elle nous a dit qu’elle avait eu l’impression d’avoir fait dans l’humanitaire tellement tu étais mauvais ! » « Ta gueule , tu m’entends ? TA GUEULE !!! OU je vais te… » Le mettre hors de lui, voila qui le sortait de ses habitudes de gentleman. Il pouvait être enfin lui-même et cela, de manière justifié en jouant les Hommes avec un grand H! Il se mit bien évidement à rire, se foutant ouvertement de l’homme dont l’attention s’était clairement détournée de la jeune femme après lui avoir lâché le poignet. « Ah ah Tu vas faire quoi ? Me frapper à la vitesse de l’éclaire comme tu l’a fait avec elle cette nuit là ? » Bon sang comme ça faisait du bien ! Que c’était bon d’être un salaud !!!! « Tu vas..ahhhhhhhh » Et voila qu’il se jetait sur lui, Kal ‘ étant propulsé –non sans amusement- sur le bureau du grand patron où il reçu un premier coup au visage. Il ne pouvait pas lui faire plus plaisir, voila bien des semaines qu’il n’avait pas eu la chance de cogner un homme. Chose qu’il fit, parant le coup suivant pour mettre un seul et unique coup dans le visage de son agresseur qui roula sur le côté pour ne plus se relever. Vainqueur par KO !! . Se relavant sans trop de difficultés, il prit ensuite la direction du téléphone qui se trouvait au sol, ayant certainement valsé non loin du bureau lors de ‘l’attaque’. « Sécurité ? Dans le bureau de Monsieur Spencer, tout de suite. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
votre administratrice
PRETTY FACE

▌Love me or love me not :


« Voilà peut-être la question la plus difficile de toute l'aventure humaine : est-il réellement possible de toujours regarder en avant, comme on nous encourage sans cesse à le faire, ou bien devons-nous garder certains vestiges essentiels de notre passé, si douloureux soient-ils, comme un rappel que certains aspects de la vie nous transforment si profondément qu'ils nous habitent à jamais ? Pouvons-nous vraiment refermer la porte sur ce qui continue à nous hanter ? »

▌Age : 24 ans
▌Occupation : Agent de voyagee
▌Statut : Fiancée
▌Date d'arrivée : 11/04/2012
▌Messages : 1519
▌Points : 1553
▌Célébrité : Nina Dobrev

MessageSujet: Re: Prise au piège || Nora   Jeu 27 Déc 2012 - 16:01

PRISE AU PIEGE


Parler d'Aiden n'était clairement pas un sujet de conversation qui la mettait à l'aise, au contraire. Comment être à l'aise en parlant de quelqu'un avec qui tu es censée avoir vécue tellement de choses mais le hic c'est que tu te souviens de rien, le néant sentimentale. C'et d'ailleurs pour cette raison que ces réponses concernant Aiden sont assez...Vague et bref. Si elle savait quoi dire croyez le elle en dirait des tonnes, mais là c'était juste pas possible.

Si Aiden trouve du temps à lui consacrer ? Oui certes et même en travaillant comme un fou, le hic c'est que c'est surtout Nora qui essaye de passer le moins de temps possible avec lui. Effectivement elle est tellement mal à l'aise, encore une situation bien délicate à gérer et il faut dire qu'en ce moment elle en a beaucoup, des situations délicates. Enfin de toute manière elle n'allait pas lui dire oh combien ça lui suffit de le voir peu souvent c'est certain comme ça. Elle doit à tout prix faire la fiancée comblée, et oui l'image avant tout, puis concrètement il la prendrait pour une folle si elle lui disait qu'elle avait oubliée ces cinq dernières années, et enfin elle n'a aucune raison de se confier à lui qu'elle ne reconnait pas non plus. « Oui bien sur qu'il trouve du temps, c'est juste parfois...Embêtant quand il s'enfui en pleine nuit pour une intervention vous comprenez... »

Voilà qui est dit et qui semble paraître on ne peut plus sincère et surtout plausible. Elle lui demanda ensuite à son tour si il avait quelqu'un parce que oui elle a beau être fiancée rien ne l'empêche de remarquer qu'il a du charme et que donc il doit en faire tomber des filles. « Et non, libre comme l’air ! Je n’ai pas encore trouvé la perle rare. » comme l'air ouais, il doit surement collectionner les relations d'un soir, enfin du moins c'est ce que Nora pensa en premier lieu. Enfin ce n'est surement pas quelque chose qu'elle lui demandera, cela ne regarde que lui puis il doit avoir ces raisons, après tout Nora aussi à enchaînée les relations d'un soir dans le passé...C'était bien plus facile d'ailleurs.

Nora et Kallan entamèrent ensuite une jeu de séduction, chose qu'elle finira forcément pas regretter même si c'est très gentil pour le moment rien de bien grave en somme. Puis il ne semblait pas la repousser alors qu'il sait très bien qu'elle est fiancée. « Certains deviennent médecins, d’autres construisent des maisons…moi je fais dans le parfum, n’ayant pas d’autres talents que celui-ci » Pas d'autre talents ? Un petit sourire se dessina sur les lèvres de la jeune femme, si son père l'avait engagé, c'est qu'il avait plus d'un talent à vendre, et ça c'est certain. « Allons...Je suis sur que vous avez d'autres talents que celui-ci. Mon père ne vous aurait pas embauché sinon. » Dit-elle affichant un sourire angélique.

Elle le laissa ensuite sentir son cou, elle voulait son avis et pas celui d'un autre - puis en même temps il n'y avait personne d'autre dans cette pièce, enfin certes il y avait son ex dans la pièce d'à coté mais elle n'avait aucune envie de lui demander quoi que ce soit à lui, Nora désirait juste qu'il disparaisse. D'ailleurs lorsqu'il mentionna que son fiancé avait de la concurrence elle ne pût s'empêcher de penser à celui qui l'attendait dans la pièce d'à coté même si concrètement il n'est pas du tout une concurrence pour Aiden vue qu'il est juste une erreur de parcours, et dieu sait qu'elle en a fait des erreurs de parcours...

Bref elle reprit ces esprits et demanda un testeur à Kallan, elle savait que en temps normal ils n'ont pas le droit d'en donner mais...Elle n'est pas n'importe qui puis avouons le qu'elle fera une parfaite cobaye pour ce parfum, imaginez déjà les gens qui l'entourent demander "mais tu portes quel parfum Nora ?". Elle pourrait en faire à elle toute seule la promotion.

Il lui demanda si elle avait été sage, question qui la fit sourire de plus belle, elle leva les yeux au ciel un instant avant de finalement lâcher un petit rire « Il n'y a pas plus sage que moi. » Kallan découvrit ensuite qu'il était invité à dîner avec elle ce soir, surement que son père n'avait pas le temps pour elle...Encore une fois. Enfin c'était le dernier de ces soucis puisque son ex fit son apparition...Un vrai psychopathe, elle se demandait comment elle avait pût sortir avec lui un jour. Il commença à la tirer loin du bureau, Nora le tapait de toute ces forces sur l'épaule essayant de ne pas être emportée par cette pourriture. « Mais lâche moi !!! Faut que t'aille te faire soigner toi c'est pas possible ! » Criait-elle. Forte heureusement il la lâcha lorsqu'il entendit les paroles de Kallan, tiens il était aussi fort pour mettre les personnes hors de sois, en voilà un deuxième talent tiens. Les voyants commencer à se battre Nora essaya de les séparer sans grande réussite - bon ok elle à vraiment très peu essayée mais quand même c'est le geste qui compte -.

La sécurité ne tarda pas à venir, et ils emportèrent son ex qui lorsqu'il passa à coté en profita pour l'insulter. « Putain tu peux pas aller dîner avec ce mec !!! Je t'avais préparé tout une soirée...Salo**» Elle ferma les yeux faisant comme si elle n'entendait rien, puis elle se rappela de sa veste qu'elle lui balança sur la tronche sans une once de délicatesse. Une fois qu'il disparu, elle se tourna vers Kallan en soufflant longuement. « Mon dieu...Je suis désolé, j'espère que vous n'avez rien » Elle s'approcha de lui pour voir si il n'avait pas des séquelles du coup de poing qu'il venait de se prendre dans la tête. Il saignait un peu du coté droit des lèvres. « Aie il ne vous a pas raté... » Dit-elle en passant sa main sur sa joue pour voir si il n'y avait pas une autre marque, puis elle prit un mouchoir sur le bureau de son père pour lui enlever le sang en soupirant une nouvelle fois. « Encore une fois...Je suis désolée, c'est ma faute.»


_________________
what doesn't kill you makes you stronger. « J'avais fais un choix, et cette fois je me sentais capable de le réaliser. Il fallait avancer, et pour ce faire j'étais aidée par la certitude que mon ancienne vie appartenait à un passé que j'étais en train d'abolir. » - .unbreakable »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
votre administrateur
PRETTY FACE

▌Love me or love me not :

Le malheur ne distingue pas et, dans sa course errante, il se pose aujourd'hui sur l'un et demain sur l'autre. [Eschyle]

▌Age : 27 ans
▌Occupation : Adjoint du PDG de Perfume's Spencer
▌Statut : Célibataire
▌Date d'arrivée : 11/11/2012
▌Messages : 673
▌Points : 718
▌Célébrité : Ian Somerhalder

MessageSujet: Re: Prise au piège || Nora   Sam 5 Jan 2013 - 20:30

PRISE AU PIEGE



« Oui bien sur qu'il trouve du temps, c'est juste parfois...Embêtant quand il s'enfui en pleine nuit pour une intervention vous comprenez... » Il ne pouvait que l’imaginer, n’ayant pas cette contrainte, personne ne partageant son lit assez longtemps pour se le permettre. Bien au contraire, Kallan était du genre à vous faire comprendre qu’il est grand temps de mettre les voiles, de s’en aller au loin pour que chacun puisse recouvrir sa liberté. Un comportement désinvolte et odieux que de nombreuses femmes mettaient sur le compte d’un cœur brisé, d’un homme inaccessible. Ce qui en soit, n’était pas totalement faux non plus. Néanmoins Kallan se rappelait sans grand mal de la seule et unique relation sérieuse qu’il avait su conserver sur toute une année. Une relation complexe et non fondée sur la confiance comme elle l’aurait dû, néanmoins notre jeune homme avait toujours fait en sorte d’être disponible pour celle qui avait su s’emparer de son cœur. Il l’avait aimé, plus qu’il ne saurait le reconnaître aujourd’hui. Quoiqu’il en soit, il partait du principe que tout était possible, qu’il suffisait de le vouloir pour pouvoir. Et si sa nature l’incitait à contredire la demoiselle afin de lui mettre en tête qu’elle ne comptait tout simplement pas assez pour l’homme à lequel elle serait bientôt unis, il n’en fit rien , se devant d’opter pour une méthode plus…subtile, acquiesçant d’un signe de tête sans un sourire en guise de compassion. Histoire de voir en lui un confident et non l’homme qui ne lui veut que souffrances et désolation.
Nora en vint ensuite à l’interroger sur sa vie personnelle, sur l’éventuelle existence d’une relation avec une femme. Il n’en était rien, étant bien trop échaudé par la précédente. Aujourd’hui il n’était plus question d’accorder sa confiance, de perdre du temps pour un couple qui au final, ne tiendrait pas plus de quelques mois. Le temps des sentiments étaient tout simplement révolus ! Un discours qui ne collait pas vraiment avec l’image qu’il s’était offerte pour approcher son ennemi. Non…il se devait d’en trouver un autre, plus romantique, plus tendre envers la gente féminine. Voila pourquoi il prétendit ne pas avoir trouvé la perle rare, ne pas avoir sa chance. Du moins en apparence. Malgré tout Kallan avait conscience que le célibat contribuait tout autant à sa réputation d’homme à femmes. Une vérité qu’il tentait d’atténuer en exposant ses –faux- espoirs quant à la femme de sa vie dont il s’était prétendument mis à sa recherche.

Prétendre être une autre personne ne lui demandait pas beaucoup d’efforts, les mensonges ayant toujours été présents dans la vie. Ainsi il ne lui était pas difficile d’être le gendre parfait, un homme plein de convictions, sincère et loyal, mais aussi armé d’une grande modestie en prétendant n’avoir qu’un seul et unique talent : la confection de parfum. Ce qui n’était pas totalement faux non plus, ne pouvant prétendre à aucune expérience professionnelle autre que celle au sein de cette société. En revanche, Kallan était une personne pleine de ressources, qui ne manquait pas d’imagination pour retomber sur ses pattes en cas de coup dur. Sinon comment justifier le fait qu’il soit parvenu à la tête d’une des plus grande entreprise du pays ? « Allons...Je suis sur que vous avez d'autres talents que celui-ci. Mon père ne vous aurait pas embauché sinon. » C’est qu’elle se voulait flatteuse, séductrice. Un trait de caractère qu’il lui reconnaissait que trop bien, qui lui aussi, contribuait à sa réputation de femme frivole. Comme quoi être fiancée ne l’arrêtait pas plus que cela, ne faisait pas d’elle la petite fille à papa bon sous tout rapport. Elle n’avait guère changé et son père ne tarderait pas à s’en rendre compte, grâce à lui. « Vous avez certainement raison, disons simplement que le parfum est toute ma vie, le plus important d’entre eux du moins.» Dit-il un petit sourire sur les lèvres tout en maintenant son regard dans le sien
D’ailleurs, il ne se fit pas prier pour lui prouver que sa passion pour le parfum était bel et bien réelle, ayant travaillé des mois durant pour concocter une essence dans laquelle il fondait tout ses espoirs. Néanmoins, Lawrens n’en oubliait pas moins l’homme qui devait certainement les épier à travers la serrure de la porte derrière lequel il se cachait. Il pensait s’en sortir sans le moindre problème, reconquérir la belle demoiselle et être le plus heureux des hommes. Manque de chance pour lui, Kallan avait d’autres projets…certes il pourrait lui déclarer sa flamme, d’ailleurs notre jeune homme comptait bien là-dessus, mais le ‘happy end’ lui, n’était pas de mise, comptant plutôt sur un scandale, le plus grand jamais connu dans la famille Spencer !
Mais fallait-il encore que l’individu ose se mettre en danger, se confronter à lui et à celle qui lui avait volé son cœur. La jalousie ! Voila la solution à son problème. Ronger par la haine et la colère, il n’aurait d’autre choix que de sortir de sa cachette, de crier son désespoir. Il rendit ainsi Nora complice de ses méfaits, jouant la carte de la séduction en jouant une certaine proximité, tant par le physique que par leurs passions pour les odeurs agréables. En vain, il restait maître de lui-même. De quoi faire naître en Kallan une certaine frustration qui ne se doutait pas un seul instant de se que serait le déclencheur. Fort heureusement pour lui, il pouvait compter sur le caractère entier de Nora, qui visiblement, ne savait pas s’arrêter une fois commencé ^^ Et pour cause, elle vint à lui, se positionnant de manière peu approprié contre le bureau pour lui demander une faveur : posséder en exclusivité le parfum. Joueur, il se fit taquin, lui demandant dans un large sourire si elle avait été sage cette année. « Il n'y a pas plus sage que moi. » Il fallait s’y attendre ! Nora ne pouvait espérer le parfum si elle admettait le contraire. De même, on ne pouvait pas lui reprocher grand-chose sur ces dernières années, bien que le jeune homme reste convaincu que tout ceci, cette attitude sage et docile, n’était qu’un stratagème pour adoucir le chef de famille. Un petit sourire aux levres, il apprit à la demoiselle que cela ne sera pas aussi facile qu’elle semblait le croire, tout deux étant conviés – pour ne pas dire obligés- de diner ensemble dans l’un des meilleurs restaurant de la ville. Une décision prise par le patriarche lui-même, ayant indiqué ses ordres sur une feuille à l’intention de son adjoint. Voila de quoi le décontenancé, mais qui lui offrait aussi l’opportunité d’en apprendre plus sur elle, de semer le trouble dans sa vie. D’ailleurs, l’effet de cette nouvelle fut immédiat, l’ex petit-ami de Nora daignant enfin les rejoindre. De quoi faire rire intérieurement notre petit manipulateur, du moins jusqu'à ce qu’il fit le choix d’empoigner la demoiselle sans ménagement afin de l’emmener avec lui. Une petite minute ! Ce n’était pas cela le plan !! Ne pouvait-il pas tout simplement jouer les romantiques et non l’homme sans un brin de jugeote ? C’était pourtant connu ! Les femmes aimaient le romantisme, les diners à la chandelle ou encore qu’on leur murmure des mots doux à l’oreille. Mais non !! Lui espérait la convaincre en lui faisant mal, LOGIQUE voyons !! « Mais lâche moi !!! Faut que t'aille te faire soigner toi c'est pas possible ! » Il foutait tout en l’air, si bien que Kal’ n’eu d’autres choix que de jouer les super héros en venant au secours de la brunette. Mais ne vous faites pas d’illusions, ce n’était que partie remise !

Des insultes et une ruée sur le bureau plus tard, Kallan parvint à mettre son assaillant à terre. Et si son visage était marqué par l’agacement -en plus d’une lèvre fêlée- le plaisir qu’il pouvait ressentir à cet instant frôlait l’extase. Voila bien longtemps qu’il ne s’était pas senti ainsi : libre. Libre de s’exprimer comme bon lui semblait, libre de mettre son poing dans le visage d’une personne sans craindre qu’on le démasque. Oui…pour une fois depuis bien longtemps, il avait pu être lui-même. « Putain tu peux pas aller dîner avec ce mec !!! Je t'avais préparé tout une soirée...Salo**» Jetant un coup d’œil à Nora, celle-ci fermant les yeux sous les insultes de son ex -à présent maintenu et entouré par les deux colosses de l’entreprise- il ne pu s’empêcher de sourire brièvement lorsque la jeune femme repris ses esprits et lui jeta sa veste en plein visage. Elle ne manquait pas de caractère, il ne le savait que trop bien, mais en être spectateur ne pouvait que l’amuser d’autant plus… « Mon dieu...Je suis désolé, j'espère que vous n'avez rien » Un sourire qui bien évidemment s’en était allé lorsqu’elle revint vers lui, s’empressant de s’excuser et de prendre de ses nouvelles quant à son état de santé. Une petite intention qui aurait pu le toucher s’il avait eu un cœur, du moins s’il décidait de l’utiliser comme la plupart des gens de ce monde. « Ca va, ne vous inquiétez pas. C’est triste à dire, mais ce n’est pas le premier coup que je me prends. Vous ma croirez certainement pas, mais lorsque j’étais au Lycée j’étais un dur un cuir » Quel petit menteur, n‘ayant que très peu de temps fréquenté l’école suite à un passé trop mouvementé. En réalité il s’agissait là d’une petite tentative d’humour, s’autorisant même à rire, du moins très brièvement puisqu’une petite douleur vint lui titiller la lèvre…« Aie il ne vous a pas raté... » Oui, visiblement l’homme ne l’avait pas manqué, avait-il été a se point aveugler par le plaisir pour qu’il n’en ressente pas le regret ? Ni même le choc lorsque son poing vint s’abattre sur son visage ? « La jalousie nous fait faire beaucoup de chose. Visiblement il tient beaucoup à vous » Naturellement et certainement par méfiance, il fronça légèrement les sourcils lorsqu’elle amena une main à son visage, l’examinant pour ensuite appliquer un petit mouchoir en papier sur le coin de ses lèvres. Un geste qui le mettait mal à l’aise, n’ayant pas ou plus l’habitude qu’on s’occupe de lui. « Encore une fois...Je suis désolée, c'est ma faute.» Amenant sa main sur celle de la jeune femme afin qu’elle cesse de prendre soin de lui de la sorte, il eu un petit sourire, à peine visible afin de ne pas trop tirer sur sa blessure de guerre. « Inutile de vous excuser, ce n’est pas de votre faute. En revanche je me demande comment il est entré…je ferai ma petite enquête à ce sujet. Une chose est sûre votre père va être fou de rage. » Une faible consolation, mais qui avait tout de même son petit effet. Tenant encore sa main dans la sienne, remarquant qu’il l’avait conservé sans même s’en rendre compte, Kallan eu un léger raclement de gorge tout en lui rendant sa liberté. « Vous avez une préférence ? Pour le restaurant ? »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
votre administratrice
PRETTY FACE

▌Love me or love me not :


« Voilà peut-être la question la plus difficile de toute l'aventure humaine : est-il réellement possible de toujours regarder en avant, comme on nous encourage sans cesse à le faire, ou bien devons-nous garder certains vestiges essentiels de notre passé, si douloureux soient-ils, comme un rappel que certains aspects de la vie nous transforment si profondément qu'ils nous habitent à jamais ? Pouvons-nous vraiment refermer la porte sur ce qui continue à nous hanter ? »

▌Age : 24 ans
▌Occupation : Agent de voyagee
▌Statut : Fiancée
▌Date d'arrivée : 11/04/2012
▌Messages : 1519
▌Points : 1553
▌Célébrité : Nina Dobrev

MessageSujet: Re: Prise au piège || Nora   Mar 8 Jan 2013 - 13:05

PRISE AU PIEGE


Nora essayait tant bien que mal de se rassurer, parce que oui être fiancé à un docteur n'est pas toujours une tâche facile, effectivement il n'est du coup pas très présent et doit être disponible H24, 7j/7. Bon certes Nora n'a pas encore clairement pût vivre de cette relation puisqu'elle l'évite mais en même temps rien que d'y penser elle sentait que quelque chose la gênerait, pourquoi ? Parce que la jeune femme à besoin d'être chouchoutée par son chéri, sentir sa présence - bon pas trop non plus parce qu'elle aime tout de même avoir son indépendance - mais disons qu'elle a du mal à envisager un avenir avec son fiancé actuel...Bien triste d'ailleurs, mais elle fera les efforts qu'il faut faire, après tout si ils sont fiancées c'est qu'il y a quelque chose entre eux, enfin avait.

Bref assez parlé de sa vie personnelle, la sienne l'intéressait aussi. Malheureusement pour elle il ne semblait pas très enclin à parler de la sienne, comme quoi hein elle ne doit pas être si passionnant que ça. Pour Nora, c'était un collectionneur de fille, ouais un dragueur. Pourquoi pensait-elle ça ? Une intuition, et en général elles sont bonnes, les filles doivent défilées dans son lit et être jetée aussi vite qu'elles sont venues. Pourtant Nora ne pouvait s'empêcher de lui trouver un certain charme, d’où le nombre élevée de conquêtes présumé. Nora c'était retenue de lui faire une petite remarque concernant son intuition voyant qu'il n'était que très peu bavard à propos de sa vie amoureuse.

Il semblait par contre assez passionné par le parfum, chose qui plaisait bien à Nora qui elle aussi était assez intéressée par les parfums. Elle ne se doutait pas une seule seconde qu'il pouvait avoir d'autres motivations pour ce travail, là tout de suite pour la jeune femme son père avait fait un très bon choix en l'embauchant, il semblait sérieux dans son travail, respectueux, bref le bras droit parfait. Si on ajouta à ces qualités , le franc succès de son parfum que lui prévoit Nora, il n'y a vraiment pas à dire, son père à fait un très bon choix.

Mais juste sentir ce parfum n'était pas assez pour la jeune femme, elle voulait en avoir son propre flacon, lui ferait-il cet honneur ?! En tout cas Nora mettait toutes les choses de son coté, et c'est d'ailleurs sans vraiment s'en rendre compte qu'elle se voulait séductrice et aguichante, comportement qu'elle ne devrait pas avoir puisqu'elle est fiancée, mais c'est en elle... Nora est une séductrice.

Nora apprit ensuite qu'elle devait dîner avec son interlocuteur, petit détail qui ne la dérangeait pas le moins du monde, mais malheureusement ce n'était pas de l'avis de son ex qui se cachait dans la pièce d'à coté et qui en profita pour faire un petit scandale. Insupportable, voilà comment Nora pouvait le décrire, il pensait encore avoir une chance avec elle...Qu'il était loin de la réalité le pauvre. Il se donna donc en show avec Kallan lui sautant dessus lorsqu'il essaya de libérer Nora, quel abruti...Forte heureusement Kallan le mit rapidement à terre et il disparu entouré de la sécurité en hurlant des phrases de psychopathe amoureux. Nora soupira longuement avant de reporter son attention sur Kallan qui semblait tout de même blessé à la lèvre.

Nora prit alors de quoi le soigner lorsqu'elle l'entendit parler de son ex « La jalousie nous fait faire beaucoup de chose. Visiblement il tient beaucoup à vous » Visiblement oui, quel idiot, Nora soupira une nouvelle fois lui répondant sans lui adressé un regard reportant toute son attention sur la blessure qu'il avait à la lèvre. « Oui et bien ce n'est pas réciproque. » Dit-elle sur un ton déterminé. « Inutile de vous excuser, ce n’est pas de votre faute. En revanche je me demande comment il est entré…je ferai ma petite enquête à ce sujet. Une chose est sûre votre père va être fou de rage. » Une enquête ?! Non mais non pas besoin de ça, c'est avec un sourire légèrement crispé qu'elle lui répondit « Inutile de le dire à mon père...Il a déjà assez de soucis à régler en ce moment non ?! » Puis dans un sens c'est vrai, il n'a même pas le temps pour venir ce soir alors bon, pourquoi lui prendre la tête avec ça ?!

« Vous avez une préférence ? Pour le restaurant ? » Dit-il après avoir lâché sa main qu'elle n'avait plus laissé depuis qu'elle c'était reconvertie en infirmière de choc. Elle prit un temps de réflexion, jeta un coup d'oeil sur ce qu'elle porte en ce moment, puis releva la tête vers lui avec un petit sourire en coin. « J'ai bien envie de manger italien ce soir...Pas vous ? » Puis elle s'approcha de lui se souvenant de l'enjeu de ce dîner : le parfum, et prit un air angélique avant d'ajouter « Je n'oublie pas l'enjeu de ce dîner monsieur Lawrens. » puis elle enfila sa veste prête à partir.


_________________
what doesn't kill you makes you stronger. « J'avais fais un choix, et cette fois je me sentais capable de le réaliser. Il fallait avancer, et pour ce faire j'étais aidée par la certitude que mon ancienne vie appartenait à un passé que j'étais en train d'abolir. » - .unbreakable »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
votre administrateur
PRETTY FACE

▌Love me or love me not :

Le malheur ne distingue pas et, dans sa course errante, il se pose aujourd'hui sur l'un et demain sur l'autre. [Eschyle]

▌Age : 27 ans
▌Occupation : Adjoint du PDG de Perfume's Spencer
▌Statut : Célibataire
▌Date d'arrivée : 11/11/2012
▌Messages : 673
▌Points : 718
▌Célébrité : Ian Somerhalder

MessageSujet: Re: Prise au piège || Nora   Lun 14 Jan 2013 - 20:01

PRISE AU PIEGE



« Oui et bien ce n'est pas réciproque. » Ca il l’aurait parié, ayant spécialement choisi cet homme pour son côté ‘lourding’, le genre d’homme qui ne vous lâche plus la main dans la rue sous prétexte qu’il vous aime de trop, que son monde s’arrêterait de tourner de par l’absence de tout contact avec elle. Il était le romantique dont toute les femmes rêvaient, du moins dans les débuts d’une relation, se rendant ensuite compte que ce genre de comportement – à l’extrême comme c’était le cas présentement- était beaucoup plus étouffant qu’attachant. Ce qui échappait à notre jeune homme, était la raison pour laquelle il s’en était pris à Nora de la sorte, ne pouvait-il tout bonnement pas jouer les jaloux en lui criant tout son amour ? Non, il fallait qu’il se fasse violent et insultant. Comme quoi notre jeune homme avait trop sous estimé le pouvoir de la jalousie. Il faut dire que Kallan était tout sauf un expert dans le domaine des sentiments, car s’il sortait avec des femmes, la passion qu’il ressentait pour elle se résumait à leurs physiques aux courbes généreuses. « Comme quoi j’avais raison toute à l’heure…même fiancée vous faites encore bien des ravages chez la gente masculine, parfum ou non» Une tentative d’humour qui aurait dû se clore dans un sourire, mais sa blessure de guerre vint le rappeler à l’ordre dans une sensation de déchirure.
Il se devait à présent de feindre la surprise, de s’interroger sur la venue de cette homme. Du moins tel aurait le comportement du père de la demoiselle après avoir en avoir terminé avec le soupirant au cœur brisé. Sans oublier bien sûr, cette petite consolation qu’il éprouvait en sachant que la petite enquête qu’il comptait soit disant menée, donnerait des sueurs froides à la jolie brune. D’ailleurs, elle fit tout pour l’en dissuader. « Inutile de le dire à mon père...Il a déjà assez de soucis à régler en ce moment non ?! » Ce qui n’était pas faux en soit, étant étrangement en proie à une perte de mémoire qui s’étendrait sur plusieurs années. Une histoire ahurissante dont il ne connaissait pas le fin mot de l’histoire d’ailleurs ! Allait-il pour autant préserver le vieil homme d’un souci supplémentaire ? Que c’était mal le connaitre ! Bien au contraire, tel était l’objectif que Kallan s’était fixé. Mais bien sûr, Nora elle, l’ignorait. « Je sais bien, mais les rumeurs vont bon train ici. Vous pouvez être certaine que les employés sont déjà entrain de colporter la rumeur qu’un individu a tenté de vous agresser. Sans compter le rapport qui devra être fait par la sécurité…. » Il devait gagner sa confiance, lui faire croire qu’elle pouvait compter sur lui dans n’importe quelles circonstances. Gagner son cœur en somme, bien que cela se devait de resté dans le domaine de l’amical. Il ne pouvait en être autrement ! La laissant ainsi ‘éponger’ ses blessures de guerre, Kallan fit mine de réfléchir à une solution, n’ayant pourtant, aucunement l’intention de lui venir en aide. « Je veillerai à ce que jeter un coup d’œil au rapport qu’ils feront, histoire d’effacer tout lien avec vous. Votre père n’aura pas de mal à croire qu’il s’agit d’un dégénéré venu pour se faire remarquer. Une personne dont la candidature aura été refusée par exemple…» Une solution temporaire, ayant bel et bien l’intention que certaines fuites et autres versions ne parviennent jusqu’aux oreille du grand patron et cela, quitte à se faire taper sur les doigts le temps d’une minute. Allons dont, comment un homme qui prétendait faire passer la famille avant tout, pourrait en vouloir à son adjoint qui, dans son âme et conscience, crut bon de veiller aux intérêts de sa chère et tendre fille ? En revanche, pour Nora il en sera tout autrement…Dommages collatéraux oblige !

C’est alors qu’il se rendit compte qu’il tenait toujours la main de Nora, l’ayant stoppé dans ses élans d’infirmière. Il n’avait guère l’habitude qu’on soit prévenante avec lui, aimant se revendiquer comme un homme sans la moindre faiblesse. De même ce droit – celui de prendre soin de lui – était le rôle d’une personne qui avait su le blesser au plus profond de son être alors qu’il s’était enfin résolu à offrir sa confiance. Une erreur qu’il n’était pas prêt de recommencer, du moins il s’en persuadait et jusqu'à présent, cela fonctionnait plutôt bien. Afin de dissiper tout ‘malaise’ quant à la situation, à cette main oubliée dans un rapprochement qui n’aurait pas du avoir lieu, il lui offrit l’un de ses plus beau sourire – du moins en fonction de ce que lui permettait sa lèvre fêlée- lui demandant par la même occasion ce dont elle avait envie. En matière de restaurant bien évidemment ! « J'ai bien envie de manger italien ce soir...Pas vous ? » D’un signe de tête, il lui fit part de son contentement, adorant tout les styles de nourriture. Et pour cause, il était un fin gourmet, aimant tout autant déguster que cuisiner pour une personne qui lui était cher. Fort heureusement ils étaient rares, trouvant encore le temps pour travailler comme de s’offrir le luxe de sortir entre amis ou dans le monde de la nuit. « Je n'oublie pas l'enjeu de ce dîner monsieur Lawrens. » Oh il n’en doutait pas, sachant pertinemment que sa promesse n’était pas tombée dans l’oreille d’une sourde. Un petit sourire aux lèvres, son regard dans le sien, c’est avec un certain amusement qu’il l’invita à passer le seuil de la porte. « Il serait peut-être bon de nous faire escorter dans ce cas, qui sait ce qui pourrait bien vous arrivez une fois le parfum en main… »
Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
votre administratrice
PRETTY FACE

▌Love me or love me not :


« Voilà peut-être la question la plus difficile de toute l'aventure humaine : est-il réellement possible de toujours regarder en avant, comme on nous encourage sans cesse à le faire, ou bien devons-nous garder certains vestiges essentiels de notre passé, si douloureux soient-ils, comme un rappel que certains aspects de la vie nous transforment si profondément qu'ils nous habitent à jamais ? Pouvons-nous vraiment refermer la porte sur ce qui continue à nous hanter ? »

▌Age : 24 ans
▌Occupation : Agent de voyagee
▌Statut : Fiancée
▌Date d'arrivée : 11/04/2012
▌Messages : 1519
▌Points : 1553
▌Célébrité : Nina Dobrev

MessageSujet: Re: Prise au piège || Nora   Jeu 17 Jan 2013 - 9:30

PRISE AU PIEGE


« Comme quoi j’avais raison toute à l’heure…même fiancée vous faites encore bien des ravages chez la gente masculine, parfum ou non» Certes, mais il faut avouer tout de même que Nora n'a pas toujours eut de très bon goûts concernant les mecs, dans le passé elle était on ne peut plus volage et concrètement elle ne basait pas forcément sur le physique mais surtout sur l’intérêt de qu'il pouvait avoir pour elle, ce qu'il pouvait lui fournir. Malheureusement pour celui-ci elle cherche encore ce qu'il a bien put lui apporter...Rien en somme une vraie erreur de parcours quoi. Puis n'étant sortie avec lui qu'une petite semaine au grand maximum si ses souvenirs sont bon, effectivement c'était vraiment une erreur de parcours. « Depuis quand être fiancée rend moins attirante ? Il me semble pourtant par expérience que les personnes déjà en couple sont toujours plus convoitée que lorsqu'ils sont célibataires.» Bah quoi ? Vous n'avez jamais remarqués parfois que lorsque vous êtes célibataire il n'y a pas un chat, et lorsque vous êtes en couple bizarrement il y a tout un tas de personnes qui vous convoitent ?! A d'autres. Bon certes pour la jeune femme qu'elle soit célibataire ou pas c'est la même chose.

« Je veillerai à ce que jeter un coup d’œil au rapport qu’ils feront, histoire d’effacer tout lien avec vous. Votre père n’aura pas de mal à croire qu’il s’agit d’un dégénéré venu pour se faire remarquer. Une personne dont la candidature aura été refusée par exemple…» Voilà qui est rassurant, Nora voulait à tout prix éviter une énième discussion avec son père qui de toute évidence se réjouit un peu trop de sa relation avec son actuel fiancé. Sur ce coup, elle n'avait donc pas d'autres choix que de faire confiance à Kallan, chose assez difficile puisqu'elle ne le connait pas plus que ça, mais il va falloir s'y faire car il n'y a aucune autre solution. « Merci, je vous avoue que en ce moment j'ai assez de soucis de comme ça pour en rajouter un avec mon père. » Restons évasif parce qu'il n'y a aucune raison de se confier totalement à cet individu qu'elle ne connait pas plus que ça, mais au moins il aura peut-être pitié et donc fera vraiment son possible pour lui éviter des ennuis, du moins c'était ce que Nora espérait.

Comme son père avait apparemment prévue, Nora et Kallan devaient partager à dîner, c'était un peu bizarre, comme si on adjoint devrait chaperonner la fille du patron pour ne pas qu'elle fasse des bêtises ou passe une soirée seule, gentille attention dans le fond mais en réalité c'est juste parce qu'il n'a pas le temps de lui accorder ne serais-ce qu'une soirée. « Il serait peut-être bon de nous faire escorter dans ce cas, qui sait ce qui pourrait bien vous arrivez une fois le parfum en main… » Tiens, il lui avouait qu'elle allait avoir ce parfum en fin de soirée ? Intéressant et en même temps très prudent puisqu'il se doute bien que Nora fera tout, absolument tout pour avoir ce parfum après ce dîner. « Qu'insinuez-vous monsieur Lawrens ?! » Lui demanda Nora le regard dans le sien, bon dans le fond elle s'en doutait mais faire celle qui ne comprend pas grand chose l'amusait fortement.

Ils partirent ensuite de l'entreprise de son père, et arrivèrent quelques minutes plus tard dans un magnifique restaurant italien, très chic, un restaurant assez cher en gros mais tout à fait le style de Nora. Une personne les accueille et les place dans un coin tranquille, effectivement après ce qui c'est passé chez son père & avec le parfum il est préférable d'être tranquille non ?!

Une fois installée, Nora prit le la carte du restaurant en main croisant ces jambes puis elle s'arrêta net sentant la curiosité prendre possession d'elle. « Travailler avec mon père ne doit pas être une tâche facile...Non ? Enfin mise à part toutes les secrétaires qui doivent vous entourer. » Dit-elle avec un petit sourire en coin. En tout cas, elle ne pourrait pas bosser avec son père elle...Trop exigeant, trop ...Enfin avec sa fille il serait surement pire dans tout les domaines. Un serveur vint ensuite leur demander si ils désirent boire quelque chose en attendant leur commande, Nora adressa alors un regard à Kallan le laissant cette fois-ci décider.



_________________
what doesn't kill you makes you stronger. « J'avais fais un choix, et cette fois je me sentais capable de le réaliser. Il fallait avancer, et pour ce faire j'étais aidée par la certitude que mon ancienne vie appartenait à un passé que j'étais en train d'abolir. » - .unbreakable »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
votre administrateur
PRETTY FACE

▌Love me or love me not :

Le malheur ne distingue pas et, dans sa course errante, il se pose aujourd'hui sur l'un et demain sur l'autre. [Eschyle]

▌Age : 27 ans
▌Occupation : Adjoint du PDG de Perfume's Spencer
▌Statut : Célibataire
▌Date d'arrivée : 11/11/2012
▌Messages : 673
▌Points : 718
▌Célébrité : Ian Somerhalder

MessageSujet: Re: Prise au piège || Nora   Sam 26 Jan 2013 - 17:30

PRISE AU PIEGE



« Depuis quand être fiancée rend moins attirante ? Il me semble pourtant par expérience que les personnes déjà en couple sont toujours plus convoitée que lorsqu'ils sont célibataires.» Elle marquait un point ! Etre fiancé ne lui retirait pas le charme qu’elle dégageait au naturel. Par ailleurs, un autre facteur était à prendre en compte : l’interdit. Rares étaient les personnes qui résistait à la tentation, à l’envie de franchir les barrières pour découvrir les terres inconnues. Lui-même succombait fréquemment à ses envies, mais pouvait-on en attendre autrement d’un « bad guy » ? Néanmoins il lui fallait parfois résister, comme un peu plus tôt lorsqu’ils se livraient tout deux à un jeu de séduction. De même, il aurait pu faire en sorte de jouer les gendres idéales, prendre la place de l’actuel fiancé en faisant don de son corps pour atteindre son objectif finale. Néanmoins Kallan avait jugé cela comme une imprudence, sachant pertinemment que cela reviendrait aussi à subir le courroux et l’influence de Spencer Sénior. Chose qui était bien évidemment hors de question, plus maintenant. Bien au contraire, IL serait celui qui mènerait la dance, celui qui manipulerait cette famille jusqu'à ce qu’elle implose.
Ainsi il eu un sourire, ne pouvant nier et/ou lui donner tord sur ce point. « Vous avez raison. Certains aiment à penser que l’herbe est plus verte chez le voisin. Viens ensuite les mensonges, la trahison et les pots cassés que l’on tente de réparer tant bien que mal. » Et il savait de quoi il parlait, son passé étant une succession de drames et de pièces à recoller tellement son cœur s’en était retrouvé brisé. Amour, famille…oui, sa vie ne manquait pas de péripéties et ce, pour son plus grand malheur. D’ailleurs, sa voix laissait entendre une certaine note de regret, d’une souffrance enfoui de par sa tonalité plus grave et quelque peu casée.

Peu habitué à se donner en spectacle, mais aussi et surtout à laisser entrevoir ses sentiments pour quiconque, une gêne vint s’emparer de lui, si bien qu’il eu pour réflexe de passer sa main dans la nuque tout en affirmant qu’il tenterait d’étouffer l’affaire. Bien sur, tout ceci n’était que pur mensonge, un moyen supplémentaire de gagner sa confiance comme il l’avait fait avec son père il y a quelques années de cela. « Merci, je vous avoue que en ce moment j'ai assez de soucis de comme ça pour en rajouter un avec mon père. » Faisait-elle référence à son fiancé ? Si tel était le cas il ne pouvait que s’en réjouir, étant bien évidemment à la source de son malheur. L’avenir s’annonçait prometteur, du moins pour lui. Pour elle en revanche, un noir destin s’annonçait… ignorant que se trouvait sous ses yeux, l’unique personne détenant une partie des réponses à ses questions. Mais aussi son bourreau qu’elle s’apprêtait à faire entrer dans sa vie de par la confiance qu’il pouvait inspirer en un sourire. « Si vous ressentez l’envie d’en parler un jour n’hésitez pas, qui sais, je pourrai peut-être vous venir en aide. » Kallan jouait la carte de la confiance, de l’aide et de la compréhension des malheurs de chacun, simulant ainsi de l’empathie pour son prochain. La bonne blague ! Car qui sait ce dont serait capable cet homme une fois les petits secrets de la demoiselle en poche.

Patience, une vertue qui n’était pas la sienne, mais qui lui faudrait acquérir rapidement pour en connaître davantage sur la jolie brune. Par chance le destin était –pour une fois- de son côté, devant dîner avec elle s’il en croyait les ‘recommandations’ pour ne pas dire ‘ordres’, du grand patron. Faisant de l’humour tout en ajustant sa veste, quelque peu froissée suite à son accrochage, il sous entendit qu’il leur faudrait peut-être une escorte sous prétexte qu’elle ne serait pas à l’abri d’un nouvel assaut une fois le parfum remporté. . « Qu'insinuez-vous monsieur Lawrens ?! » Voila qu’elle jouait au plus fin avec lui, faignant l’incompréhension dans un sourire quelque peu taquin. C’était bien tenté, il ne pouvait que l’admettre ! Mais Nora devait se faire à l’idée que notre jeune homme n’était pas sujet aux compliments, n’en faisant que très rarement de façon à donner plus de poids aux mots qu’il employait dans la vie quotidienne. Et oui, trop de flatterie tue la flatterie non ? N’aurait-on pas tendance à croire une personne franche, plutôt qu’une personne vous faisant des louanges tout les quarts d’heure ? Lawrens lui, n’y prêtait jamais attention, partant toujours du principe que les compliments flattaient l’égo, qui lui-même, poussait à l’erreur. Il se contenta donc d’un petit rire amusé, maintenant son regard dans le sien tout en faisant à son tour un brin d’humour. « Simplement que je tiens bien trop à mon travail pour envisager une reconversion en tant que garde du corps »
Une fois arrivés, tout deux prirent place dans un restaurant italien, luxueux, peut-être même trop à son goût, néanmoins on ne pouvait pas dire qu’il était en position de force cette fois-ci. Autant la laissé choisir, faire en sorte que cette soirée soit le moins désagréable pour elle comme pour lui. Plus pour elle que pour lui d’ailleurs, se devant de satisfaire tout les désirs ou presque, de la fille à papa afin d’échapper au courroux de celui-ci. Non pas qu’il le craignait, mais Kal’ se devait impérativement de rester sans ces bonnes grâces. « Travailler avec mon père ne doit pas être une tâche facile...Non ? Enfin mise à part toutes les secrétaires qui doivent vous entourer. » Une nouvelle fois il se mis à rire, y voyant non seulement de la curiosité mais aussi une nouvelle allusion sur sa vie amoureuse. Mais alors qu’il s’apprêtait à rétorquer, un serveur vint à leur rencontre, leur proposant de passer commande en matière de boissons. « Mhm donnez nous de votre meilleur vins, si cela vous conviens bien sûr ? » Après tout ne dit-on pas honneur aux dames ? Peut-être avait-elle envie d’une toute autre boisson ! Assurément son portefeuille en prendrait un coup ce soir, par chance, être l’adjoint du PDG d’une grande entreprise de parfum représentait certains avantages…
Une fois le serviteur reparti en cuisine, il eu un sourire, accordant toute son attention à la demoiselle qui finalement, n’avait toujours pas eu le droit à une réponse. « Pour en revenir à votre père, nier le contraire serait vous mentir. Il sait ce qu’il veut et ce qu’il ne veut pas. Néanmoins il ne manque pas de talents et il a su gagner le respect d’un grand nombre de personnes. » Merci maman… «A commencer par vous j’imagine » Ca il était loin d’en être sûr, ayant tout fait pour que cet amour père/fille se retrouve mis à mal. Chose qu’il ne pouvait reconnaître pour le moment ! « Mais dites moi, par deux fois vous avez insinué que je suis un homme à femmes, est-ce vraiment l’image que je renvoie ? Ou était-ce simplement un moyen peu subtil d’en apprendre davantage sur ma vie personnelle, et mes goûts en matière de femmes ? » Son regard dans le sien, il eu un petit sourire amusé, se voulant taquin en mettant en difficulté la demoiselle tandis que le serveur vint une nouvelle fois à leur rencontre, boissons à la main cette fois-ci.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
votre administratrice
PRETTY FACE

▌Love me or love me not :


« Voilà peut-être la question la plus difficile de toute l'aventure humaine : est-il réellement possible de toujours regarder en avant, comme on nous encourage sans cesse à le faire, ou bien devons-nous garder certains vestiges essentiels de notre passé, si douloureux soient-ils, comme un rappel que certains aspects de la vie nous transforment si profondément qu'ils nous habitent à jamais ? Pouvons-nous vraiment refermer la porte sur ce qui continue à nous hanter ? »

▌Age : 24 ans
▌Occupation : Agent de voyagee
▌Statut : Fiancée
▌Date d'arrivée : 11/04/2012
▌Messages : 1519
▌Points : 1553
▌Célébrité : Nina Dobrev

MessageSujet: Re: Prise au piège || Nora   Dim 27 Jan 2013 - 9:00

PRISE AU PIEGE


« Vous avez raison. Certains aiment à penser que l’herbe est plus verte chez le voisin. Viens ensuite les mensonges, la trahison et les pots cassés que l’on tente de réparer tant bien que mal. » Étais-ce la triste réalité qui m'attendais ? Je suis fiancée, et toute à l'heure je suis entrée dans un jeu de séduction que jamais je n'aurais dû commencer. Si dans le passé j'étais quelqu'un de très volage, j'étais pas moins fidèle lorsque j'étais en couple. Il y a un temps pour s'amuser, un temps pour s'arrêter comme on dit. Mais comment pourrais-je me placer au jour d'aujourd'hui ?! Mémoire effacée, je me souviens pas de tout ce que j'ai vécue avec mon "fiancée", comment...Comment être fidèle à quelqu'un que tu as le sentiment de n'avoir jamais aimé ?! C'est un peu comme si je devais me forcer en faite.

Bref, je ne pris pas la peine de lui répondre parce que concrètement j'étais assez mal à l'aise et puis je ne vois pas vraiment quoi ajouter à cela si ce n'est un petit sourire et un petit oui de la tête. « Si vous ressentez l’envie d’en parler un jour n’hésitez pas, qui sais, je pourrai peut-être vous venir en aide. » Me venir en aide ? Je ne pense que pas faire revenir la mémoire est dans vos cordes, malheureusement. Néanmoins je ne peux cacher que l'envie de me confier est constamment présente mais étant persuadée que de toute manière personne ne me croira et tout le monde me prendra pour une folle, autant ne rien dire et éviter de me mettre dans l'embarras. « Je retiens, c'est gentil de votre part. Puis je sais ou vous joindre.»

Il commença ensuite à insinuer que pour sortir j'ai besoin de garde du corps, chose que j'ai très bien compris mais que j'ai feintée de ne pas comprendre, envie de compliments ? Peut-être ! On en a jamais assez non ? Puis un compliment de la part de monsieur Lawrens, tu ne l'oublies pas, bon j'ai peut-être oubliée qu'il m'en a déjà surement assez fait, voilà sa m'apprendra à être si gourmande.

Une fois à table dans le restaurant que j'avais soigneusement bien choisis - bah oui je ne me voyais pas aller dîner dans un piteux restaurant mais un de luxe comme je les aimes, puis pour être le bras droit de mon père, Kallan doit forcément en avoir dans le portefeuille. Après avoir glissée une petite remarque innocente qui le fit un peu passer pour un mangeur de femme, le serveur fit son apparition et demanda ce qu'on désire boire. « Mhm donnez nous de votre meilleur vins, si cela vous conviens bien sûr ? » Si cela me convient ? Bien sur, j'adore le vin. « C'est un très bon choix. » lui dis-je avec un petit sourire avant de laisser le serveur s’éclipser.

« Pour en revenir à votre père, nier le contraire serait vous mentir. Il sait ce qu’il veut et ce qu’il ne veut pas. Néanmoins il ne manque pas de talents et il a su gagner le respect d’un grand nombre de personnes. » Comment m'étais venue l'idée de parler de mon père ? Bonne question, je ne l'avais pas revue depuis que je me suis réveillée en 2017 et il ne semblait pas très disponible alors oui bien évidemment qu'il a toujours mon respect, c'est mon père et pour rien au monde je ne le changerais, mais dire qu'il ne me manque pas serait un mensonge. Je ne répliquai pas, me contentant de lui sourire sans dire un mot de plus. « Mais dites moi, par deux fois vous avez insinué que je suis un homme à femmes, est-ce vraiment l’image que je renvoie ? Ou était-ce simplement un moyen peu subtil d’en apprendre davantage sur ma vie personnelle, et mes goûts en matière de femmes ? » Tiens il marque un point, et le pire dans tout ça c'est que je venais de le faire comme il le dit par deux fois sans vraiment m'en rendre compte, ma curiosité était donc si incontrôlable ? Que lui dire ? Au fond c'était surement un mélange de tout ce qu'il venait de dire. « Je ne fais pas dans la subtilité monsieur Lawrens, surtout pas lorsqu'il s'agit d'apaiser ma curiosité.» lui dis-je maintenant le regard dans le sien avant d'ajouter « Et pour vous répondre...Je pense que oui vous êtes un homme qui vit sa vie sans réelle attaches, peut-être parce que vous travaillez trop, ou parce que vous vous protégez ou un mélange des deux je ne sais pas encore.» Je lâchais ensuite son regard pour prendre la coupe de vin en main, je suis quelqu'un de très observatrice et quelque chose me dit que je n'ai pas totalement tord concernant ce que je venais de dire. « Un toast pour votre parfum que j'aurais en fin de soirée ? » Je le fixais droit dans les yeux avec un petit sourire angélique en coin, j'étais déterminée à l'avoir ce parfum, mais pas seulement. Je désirais aussi en savoir plus sur le bras droit de mon père et ça tombe plutôt bien...J'ai toute la soirée.



Spoiler:
 

_________________
what doesn't kill you makes you stronger. « J'avais fais un choix, et cette fois je me sentais capable de le réaliser. Il fallait avancer, et pour ce faire j'étais aidée par la certitude que mon ancienne vie appartenait à un passé que j'étais en train d'abolir. » - .unbreakable »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
votre administrateur
PRETTY FACE

▌Love me or love me not :

Le malheur ne distingue pas et, dans sa course errante, il se pose aujourd'hui sur l'un et demain sur l'autre. [Eschyle]

▌Age : 27 ans
▌Occupation : Adjoint du PDG de Perfume's Spencer
▌Statut : Célibataire
▌Date d'arrivée : 11/11/2012
▌Messages : 673
▌Points : 718
▌Célébrité : Ian Somerhalder

MessageSujet: Re: Prise au piège || Nora   Dim 27 Jan 2013 - 21:36

PRISE AU PIEGE



« Je retiens, c'est gentil de votre part. Puis je sais ou vous joindre.» Oui elle le savait que trop bien. Néanmoins, il était prêt à parier qu’elle ne se confiera jamais à lui, du moins Kallan en doutait fortement. N’avait-elle pas d’amis pour cela ? C’était bien connu, les femmes réglaient généralement leurs problèmes entre elles, armée d’un film à l’eau de rose et un bon gros pot de crème glacé non ? Bonjour les clichés direz-vous !! Pourtant il s’agissait bien là de l’image qu’il gardait des femmes en proies à la tristesse. Il eu ainsi un petit sourire à son égard en guise d’acquiescement, se voulant pour autant galant et à la candidature de ‘confident’, irréprochable. Bien évidemment tout ceci n’était que stratégie, n’allez donc pas croire qu’écouter ses petits problèmes de fille à papa l’intéressait un tant soit peu, non…bien que charmante, elle ne restait pas moins qu’un moyen d’approcher son ennemi.
Le vin sera donc à l’honneur ! Tout comme la curiosité, la jeune femme se faisant quelque peu intrusive en insinuant à plusieurs reprises qu’il était un homme à femmes. Elle n’avait pas tord, nier ferait de lui un menteur…oh mais attendez ! C’est un menteur !!! Non, l’image qu’il s’efforçait de donner était toute autre que celle qu’un collectionneur de bas étages. Soyons clair, il ne couchait pas avec toutes les femmes de la ville, bien au contraire, Kallan Lawrens avait des critères bien précis. Ce qui en soit, réduisait convenablement la liste des prétendantes ! Ainsi après avoir dressé un tableau quelque peu –bien trop- élogieux du père de la demoiselle, il en vint à la questionner à son tour, cherchant à comprendre qu’elle était l’image qu’elle pouvait bien avoir de lui. De même, l’occasion de la mettre mal à l’aise était bien trop tentante. « Je ne fais pas dans la subtilité monsieur Lawrens, surtout pas lorsqu'il s'agit d'apaiser ma curiosité.» Qui l’aurait cru ! Il ne pu d’ailleurs, réprimer un petit rire amusé, ayant bien remarqué – et ce,depuis longtemps – ce trait de caractère. « Et pour vous répondre...Je pense que oui vous êtes un homme qui vit sa vie sans réelle attaches, peut-être parce que vous travaillez trop, ou parce que vous vous protégez ou un mélange des deux je ne sais pas encore.» Touché ! Mais loin d’être coulé, Kallan eu un petit sourire, restant fixé sur le ‘encore’ ! Ainsi donc elle comptait en découvrir davantage sur lui ? Allons dont, le voyait-elle comme une énigme à résoudre ? Si tel était le cas la demoiselle devait s’armer de persévérance, personne ayant réussit – jusqu'à ce jour- cet exploit. Le restant de son analyse était loin d’être fausse, preuve qu’il ne fallait jamais sous estimé son ennemi. Elle était loin d’être stupide, fort heureusement ce n’était clairement pas une découverte pour lui. « Qui ne se protège pas de nos jours ? Pourtant les gens continues de tomber amoureux, de faire confiance aux gens qu’ils rencontrent. Je ne suis pas différent d’eux, de vous. Je ne suis pas célibataire par choix vous savez… » Bouh le menteur ! « Comme je vous l’ai dis toute à l’heure, je n’ai simplement pas trouvé la bonne personne. » Bien sûr que si, mais celle-ci s’en était allée, comme les autres ! Un discours qu’il se gardait bien de tenir, refusant d’entrer dans une forme de thérapie avec la jeune femme. Il était celui qui écoutait, et non celui qui se confiait ! Lorsque le serveur vint a leur rencontre, bouteille à la main, Kallan eu un petit sourire, se saisissant de l’objet afin de faire lui-même le service du délicieux nectar. « Un Jour peut-être, je l’espère. Pour autant je ne rentre pas chez moi avec une fille différente à mon bras chaque soir. Je ne suis pas un grand adepte des relations superficielles. » Et voila qu’il s’embourbait un peu plus dans ses mensonges, n’ayant pour autant, aucun mal à tenir son regard dans le sien en guise de sincérité. Il ne se disculpait pas, avouant ouvertement que cela lui arrivait, tentant cependant, d’établir une nuance sur la fréquence de ces ‘one shot’ afin de ne pas acquérir une réputation de chaud lapin auprès de la belle. « Un toast pour votre parfum que j'aurais en fin de soirée ? » A son tour il prit la coupe de vin, allant jusqu'à la cogner délicatement contre le verre de celle afin de porter un toast. « A votre confiance en vous ! C’est bien il en faut dans la vie ! » Et oui, pas question pour lui d’admettre sa victoire, l’obtention de ce précieux parfum qu’il avait lui-même confessé. Il eu alors un petit sourire amusé, goutant le vin du bout des lèvres avant de la questionner à son tour. « Assez de mes petites confidences, à votre tour, racontez-moi un petit quelque chose que tout le monde ignore… »


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
votre administratrice
PRETTY FACE

▌Love me or love me not :


« Voilà peut-être la question la plus difficile de toute l'aventure humaine : est-il réellement possible de toujours regarder en avant, comme on nous encourage sans cesse à le faire, ou bien devons-nous garder certains vestiges essentiels de notre passé, si douloureux soient-ils, comme un rappel que certains aspects de la vie nous transforment si profondément qu'ils nous habitent à jamais ? Pouvons-nous vraiment refermer la porte sur ce qui continue à nous hanter ? »

▌Age : 24 ans
▌Occupation : Agent de voyagee
▌Statut : Fiancée
▌Date d'arrivée : 11/04/2012
▌Messages : 1519
▌Points : 1553
▌Célébrité : Nina Dobrev

MessageSujet: Re: Prise au piège || Nora   Mar 29 Jan 2013 - 10:24

PRISE AU PIEGE


Me confier était déjà une tâche assez difficile, mais alors me confier à un homme n'en parlons même pas. D'ailleurs si je me souviens bien, je ne me suis jamais vraiment confiée à un homme, ils ne sont pas digne de confiance, des menteurs prêt à tout pour avoir ce qu'ils veulent, oui ils sont mesquin et ne marchent que par intérêt, puis par dessus tout : ils sont vraiment, mais vraiment naïf, du genre ils ne se rendent compte de rien, je suis même sur que si je passais aux aveux ils ne le prendraient pas au sérieux, oui je généralise certes mais pour la plupart c'est bien le cas, tout n'est qu'un jeu alors que pour nous les filles...Ce n'est pas le cas du tout. Voilà pourquoi lorsque je me confie ce n'est pas auprès d'un mec mais auprès d'une fille.

Kallan ne fait pas exception même si il faut tout de même l'avouer : il fait des efforts pour paraître sincère et honnête, un beau masque en réalité et j'en étais persuadée, pourquoi ? Parce que je ne fais confiance en aucun mec tout simplement, je le répéterais jamais assez mais ils ne sont pas fiable, je devrais d'ailleurs peut-être me faire lesbienne tiens.

« Qui ne se protège pas de nos jours ? Pourtant les gens continues de tomber amoureux, de faire confiance aux gens qu’ils rencontrent. Je ne suis pas différent d’eux, de vous. Je ne suis pas célibataire par choix vous savez… » il avait tout à fait raison, et je faisais surement parti de ces gens qui se protègent enfin qui veulent se protéger mais qui au finale continues de tomber amoureux et de faire confiance aux gens. Je devrais m'arrêter mais malheureusement si cela se contrôlait ça se saurait et plus personne ne n'essayerait de tomber amoureux parce que de toute évidence c'est la meilleure façon de foncer droit dans un mur, et autant dire que se relever après n'est pas une tâche très facile. « Comme je vous l’ai dis toute à l’heure, je n’ai simplement pas trouvé la bonne personne. » Admettons, je lui adressai un petit sourire montrant tout de même que je n'étais pas totalement convaincue puis j'ajoutai « Si vous le dites monsieur Lawrens, si vous le dites.» « Un Jour peut-être, je l’espère. Pour autant je ne rentre pas chez moi avec une fille différente à mon bras chaque soir. Je ne suis pas un grand adepte des relations superficielles. » tiens, bon à savoir mais là encore est-ce un mensonge ou la vérité ? Difficile de faire le tris entre les deux et puisque c'est plus facile de mettre ça dans les jolies paroles, pourquoi s'en empêcher ?! Enfin en face de lui il est préférable que je fasse comme si j'étais convaincue, je suis aussi une bonne actrice hein. « Je suis sur que si vous le voudrez, vous pourriez le faire, les filles qui demandent des promotions chez mon père ça ne doit pas être très rare. » Lui répondais-je avec humour.

Je prenais ensuite l'initiative de poster un toast à ce magnifique parfum que je comptais obtenir avant la fin de la soirée, non pas que je ne pense qu'à ça mais disons que j'aime obtenir ce que je veux et déteste échouer. Lorsqu'il mentionna la confiance que j'avais en moi, je me contenta de lui faire un petit clin d'oeil avant de l'écouter parler. « Assez de mes petites confidences, à votre tour, racontez-moi un petit quelque chose que tout le monde ignore… » Levant les yeux au ciel je faisais mine de réfléchir, quelque chose que tout le monde ignore, il y en a tellement à commencer par ma perte de mémoire mais ce n'est surement pas de ça que je vais parler, mon amant peut-être ? Non plus d'ailleurs j'avais coupée toutes formes de discussion avec lui depuis mon "réveil" en 2017. Sage décision non ? « Quelque chose que vous ignorez ? Parce que je suis sure que mon père doit parler de moi assez souvent. » Je continuais de réfléchir à quelque chose de pas trop personnelle. « Tout le monde ignore qu'un jour j'ai voulue me faire un piercing à la langue, des tatouages...Enfin je n'ai pas toujours été la fille fille à son papa. » D'ailleurs je ne pense pas être la fille à son papa encore aujourd'hui, j'ai toujours été plus ou moins indépendante tout en gardant une certaine forme d'amour pour lui. « Oh et pour reparler des relations superficielles, je trouve aussi ça assez ennuyant, même si cela rend les choses plus faciles.» Oui bon dans le passé j'ai eut aussi des relations superficielles, et je pense que c'est une nouvelle pour personne, et ce serait mentir que de dire que les choses sont tellement plus simple lorsque la seule conversation qu'il y a est "chez toi ou chez moi?" non ?!





_________________
what doesn't kill you makes you stronger. « J'avais fais un choix, et cette fois je me sentais capable de le réaliser. Il fallait avancer, et pour ce faire j'étais aidée par la certitude que mon ancienne vie appartenait à un passé que j'étais en train d'abolir. » - .unbreakable »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
votre administrateur
PRETTY FACE

▌Love me or love me not :

Le malheur ne distingue pas et, dans sa course errante, il se pose aujourd'hui sur l'un et demain sur l'autre. [Eschyle]

▌Age : 27 ans
▌Occupation : Adjoint du PDG de Perfume's Spencer
▌Statut : Célibataire
▌Date d'arrivée : 11/11/2012
▌Messages : 673
▌Points : 718
▌Célébrité : Ian Somerhalder

MessageSujet: Re: Prise au piège || Nora   Dim 10 Fév 2013 - 22:21

PRISE AU PIEGE



« Si vous le dites monsieur Lawrens, si vous le dites.» Une fois encore elle semblait dubitative et ne croire aucunement ses paroles. Ah les femmes et leurs instincts ! Maudit soient-ils ! Il lui faudrait acquérir sa confiance avec le temps, ce qui en soit, ne le dérangeait pas plus que cela. Voilà bien des années qu’il préparait cette vengeance, quelques mois supplémentaires n’étaient donc pas vraiment un problème. Par ailleurs, Kallan était une personne pleine de ressources, n’hésitant pas à créer des situations de toutes pièces afin de manipuler son entourage. Et oui, comment croyez-vous qu’il soit parvenu à ce niveau de vie en si peu de temps ? Tandis qu’il aurait fallu toute une vie à d’autres pour y parvenir. Jouer les sauveurs auprès du grand patron y contribuait fortement. Ce soir encore, il sautait sur la bêtise de l’amant épris pour se faire remarquer auprès de la demoiselle, jouant le parfaits gentil homme afin de mettre un pied dans ce qu’on appel, la sphère privée. Oui…Kallan savait se faire tout aussi patient que cruel, ainsi sa vengeance serait à la hauteur de ces longues années de complots. « Je suis sûr que si vous le voudrez, vous pourriez le faire, les filles qui demandent des promotions chez mon père ça ne doit pas être très rare. » Un rire s’échappa de ses lèvres, ne pouvant nier que pas mal de femmes au sein de la société ne manquaient jamais l’occasion de se faire remarquer afin d’acquérir ses faveurs. Attendez donc de voir le jour de la St-Valentin ! Sa consommation de chocolat grimpait en flèche, gourmand comme il était. Malheureusement pour elle, Kallan ne prêtait que rarement d’attention à ce genre de bienveillance. Du moins…il dégustait ces derniers après un remerciement de pure courtoisie. Ni plus ni moins, la promotion canapé n’étant pas vraiment son crédo. Bien sûr, il lui arrivait de convoiter certaines salariées, abusant même parfois de son autorité comme il l’avait fait un peu plus tôt dans la soirée, mais cela restait assez rare, ne voulant en rien gâcher sa réputation pour une vulgaire histoire d’attirance physique. « Certainement, mais ce genre d’attitude en dit pas mal sur la personne. Elles aiment la facilité, l’appât du gain sans lever le moindre petit doigt. Relation sérieuse ou non, j’aime qu’une femme sache ce qu’elle désire, mais surtout qu’elle s’en donne les moyens. C’est faire preuve de caractère, il en faut dans la vie ! » Et plus encore pour le supporter, bien que cette remarque fut soumise à son silence. Sur cette petite conclusion philosophique, son regard pris appuis dans le sien, conservant également un petit sourire amusé sur le coin de ses lèvres afin de donner du crédit à ses paroles. Voilà pour une fois des paroles sincères, mais n’est-ce pas en mêlant le vrai au faux que les mensonges prennent tous leurs sens ? Bientôt Nora le ferait entrer dans sa vie à l’image du petit chaperon rouge dans les contes pour enfant.
Ils portèrent ensuite un toast – yeux dans les yeux - à cette soirée, au parfum qui se révélait être l’enjeu de ce diner pour Nora. Elle était confiance, certaine de remporter cette précieuse et luxueuse essence qu’il avait lui-même concocté. Pour autant il n’y avait pas de réelles difficultés à l’obtenir, n’ayant aucune épreuve physique ou intellectuelle à relever pour obtenir cette récompense. Soyons honnêtes ! Il y avait beaucoup plus désagréable qu’un diner en sa compagnie ! Quoique…Kallan n’en mettrait pas sa main à couper, certaines de ses invitées ayant déjà eu droit à son plus mauvais visage lors de petits tête à tête tel que celui-ci. Mais il le savait que trop bien, son intérêt n’était pas de se mettre la demoiselle à dos, bien au contraire…la confiance devait s’installer entre deux, doucement mais sûrement ! Et quoi de mieux pour cela que de petites confidences autour d’une bonne bouteille de vin ? Un petit sourire sur les lèvres, il fit curieux, souhaitant qu’elle lui révèle un petit secret, ce qui sera ‘leur’ petit secret ! « Quelque chose que vous ignorez ? Parce que je suis sure que mon père doit parler de moi assez souvent. » Elle se méprenait, étrangement son père veillait a conserver une certaine intimité concernant sa fille, ne parlant d’elle que très rarement. Fort heureusement, Kallan avait un don pour faire parler les plus récalcitrant et ce, sans faire appel à la menace ou une quelconque violence. Une fois encore la confiance se trouvait être la clé de tout. Il avait su la gagner rapidement, manipulant son esprit à son bon grés en le mettant dans des situations d’inconforts tel que ce fut le cas lors de son ‘agression’ parfaitement orchestrée. Depuis, il évoquait sa fille de temps à autre, ne s’offusquait pas lorsque Kallan l’évoquait à son tour. Si bien d’ailleurs, qu’il était l’un des rares, si ce n’est le seul, à être invité dans le domaine familiale. Pour autant il fallait bien reconnaître qu’il en avait appris bien plus par ses moyens que par son propre père. Mais bien sûr, tout ceci restait à l’insu de la demoiselle, si bien qu’il acquiesça d’un signe de tête pour confirmer ces dires. Sinon comment lui ferait-elle des confidences en apprenant que son père n’était pas le plus grand des bavards à son sujet ? Une fois encore la déception serait au rendez-vous et son humeur maussade, peu encline aux confidences. Point trop n’en faut, pensant déjà qu’elle passait après son travail. « Tout le monde ignore qu'un jour j'ai voulue me faire un piercing à la langue, des tatouages...Enfin je n'ai pas toujours été la fille fille à son papa. » Vous parlez d’une nouvelles ! Elle l’ignorait peut-être mais ces frasques étaient bien loin d’être inconnues par ici. Tout le monde ou presque connaissait la famille Spencer, il n’était donc pas rare que des rumeurs- fondées et infondées- circulent sur eux. En soit ses confidences ne lui apprenaient pas grand-chose ! Rien de grave, ce n’était que partie remise. Histoire de ne pas paraître trop impolis, voir complètement désintéressé par une telle nouvelle, il eu un petit sourire malicieux, attrapant son verre pour y plonger ses lèvres. Une gorgée plus tard et son regard toujours plongé dans le sien, Kallan se fit à nouveau taquin, frôlant même l’indécence… « De toute évidence vous avez renoncé aux piercings. Mais les tatouages ? L’avait vous fait ? Si oui je suis bien obligé de vous demander leurs emplacements» Il se voulait indiscret, posant une question qui aurait certainement fait pâlir le père de famille. Néanmoins il s’en fichait bien, cherchant avant tout à se montrer comme une personne intéressée, en dehors de toute influence, libre.
« Oh et pour reparler des relations superficielles, je trouve aussi ça assez ennuyant, même si cela rend les choses plus faciles.» Il était certain que tout devenait plus facile si attachement, il n’y avait pas. Là était d’ailleurs la raison pour laquelle il refusait toute petite amie officielle. De plus d’une nuit et cela, contrairement a ce qu’il avait pu prétendre un peu plus tôt. Elle avait vu juste, il se protégeait de toute souffrance inutile ! Jouant la carte de l’ouverture d’esprit, Kallan eu un petit sourire, confirmant ainsi de tel propos avant de rétorquer, également –faussement- intrigué par ce genre de discours tenu par une femme promise au mariage. « Vous voulez dire que vous en regrettez parfois ces moments ? D’être fiancé ? J’imagine que ce n’est pas toujours facile, que l’engagement peu aussi en effrayer plus d’un » C’est qu’il parlait en connaissance de cause !



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


PRETTY FACE


MessageSujet: Re: Prise au piège || Nora   

Revenir en haut Aller en bas
 

Prise au piège || Nora

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
twist of fate :: The city :: Oxford Street :: Perfume's Spencer-