Partagez | 
 

 When two worlds collaps [Salomé&&Aiden]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité


PRETTY FACE


MessageSujet: When two worlds collaps [Salomé&&Aiden]   Dim 25 Nov 2012 - 19:43


Can we fix this ?


« Sarah, reportez tous mes rendez vous pour aujourd’hui … Je ne viendrais pas travailler. » La jeune secrétaire au bout de la ligne s’enquit de l’état d’Aiden d’une voix inquiète, pour cause ce n’était certainement pas dans ces habitudes de manquer une journée de travail. Il aimait tellement ce qu’il faisait qu’il était rare de le voir ailleurs que fourré dans son cabinet. « Tout va bien, je serais là lundi. » Avant de raccrocher Sarah précisa qu’il y’avait eu un nombre élevé de rendez vous passés hier, ce qui était c’est vrai assez inhabituel dans le service de neurologie. Aiden n’en tint pas compte, son esprit était ailleurs, il raccrocha.

Ce matin sa nouvelle fiancée Nora l’avait réveillé d’une étrange manière. Après s’être réveillée en sursaut, elle hurla et le poussa hors du lit, elle jurait ne pas le reconnaître, ne pas le connaître car elle n’avait même aucuns souvenirs d’une demande en mariage ... Aiden avait d’abord pris sa pour une blague, puis avait eut un doute. Maintenant il ne savait plus quoi penser. Jouait-elle avec lui ? Etait-ce une manière déguisée de rompre ? N’avait-elle rien trouvé de mieux ? Tout ça le renvoyait cinq ans auparavant, car si ce mariage ne devait pas aboutir ce ne serait pas la première fois. Il devait être maudit … A chaque fois qu’il tomberait amoureux, la nana fuirait à toute allure … C’était peut-être bizarre ou franchement pas élégant de comparer, mais Aiden pensa à ce moment qu’il ne souffrirait jamais autant qu’avec Salomé. Pourquoi ? Peut-être parce qu’avec elle, il n’avait jamais pensé que ça pourrait se terminer. Alors qu’avec Nora, il y pensait constamment. Un soupir s’échappa de ces lèvres, tout ça il en était conscient et même s’il aimait Nora, quelque part c’était détesté Salomé qui élevait son amour pour elle.

Il avait marché longtemps, arpenté les rues de la ville sans but précis. Simplement marcher, réfléchir et essayer de mettre un peu d’ordre dans son esprit. Même si la nuit tombait, vêtu d’un simple tee-shirt il n’avait pas froid. Les soirées australiennes avaient l’avantage d’être douces. Une légère brise se frayait un chemin sur sa peau, dressant quelques poils au passage, le sel séchait ces lèvres et s’incrustait dans ces cheveux. Il décida d’entrer dans un bar, à défaut de mettre ces idées en ordres, il pouvait également faire l’impasse et oublier le temps d’une soirée. Il sourit en entrant dans le bar, un sourire parce que s’il était entré dans ce bar ce n’était pas un hasard … Rien n’avait changé, l’odeur du bois massif qui ornait presque tout ici, le cuire abimé sur les immenses fauteuils, la légère odeur de rhum et l’écran ultra moderne diffusant des clips de musique latine. C’était ici qu’il avait rencontré Salomé. Alors qu’elle lui avait gentiment demandé à lui et ces amis « dégénérés » selon ces termes de baisser d’un ton car elle ne s’entendait plus, et qu’il lui avait répondu qu’il le ferait si et seulement si elle acceptait de boire un verre en tête à tête avec lui. Ils avaient finis la soirée ensemble, abandonnant leurs groupes d’amis respectifs. Aiden sourit, un peu nostalgique. Il s’assit dans un des immenses fauteuils en cuire et commanda un mojito. Après quelques gorgées, il s’enfouit dans son fauteuil, jetant de temps a autres un coup d’œil aux personnes qui entraient et sortaient. L’endroit était festif, mais Aiden n’entrait pas du tout dans le cadre, le visage grave et fatigué. Personne n’aurait osé aller lui parler à ce moment précis.


Dernière édition par Aiden M. Presley le Mar 27 Nov 2012 - 18:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


PRETTY FACE


MessageSujet: Re: When two worlds collaps [Salomé&&Aiden]   Lun 26 Nov 2012 - 10:08


Aiden & Salomé

« Vous avez ici une grande pièce à vivre avec vue sur l'océan et à l'étage deux chambres qui... » Salomé en avait déjà assez vu, elle ne laissa pas la jeune femme de l'agence immobilière continuer. « Je la prends. » Le jeune fille sembla surprise, c'était bien la première fois qu'elle parvenait à vendre une maison de ce prix si rapidement. Mais Salomé n'avait pas envie de faire le tour de Sydney pendant des semaines pour trouver ce qu'elle voulait. Elle avait de l'argent et pouvait s'offrir ce qu'elle voulait. Cette maison irait parfaitement, l'océan était tout près,c'était calme, c'est ce dont elle avait besoin. Elle signa quelques papiers et quelques jours plus tard elle fut installée.

Depuis son réveil Salomé avait l'impression que la terre tournait beaucoup plus vite, sûrement parce qu'elle avait le sentiment d'avoir énormément de choses à rattraper et que le temps lui échappait. Elle avait dormit pendant cinq ans ou tout comme. Elle s'était réveillée à Chicago, chez elle. Alors qu'elle avait quittée cette ville, sa famille et tout ce qui la rattachait à son ancienne vie. Elle avait revue des personnes qu'elle aurait préféré oublier. Son frère n'avait pas compris ce qui lui arrivait, elle n'avait rien dit à personne. Elle voulait comprendre ce qui était arrivé, comment était-ce possible ?! Alors quelques jours après son réveil elle fit à nouveau ses valises et repartit à Sydney.

Maintenant qu'elle était installée et de retour à Sydney elle allait enfin pouvoir comprendre ce qu'il s'était passé il y a cinq ans. Son dernier souvenir restait cette nuit-là, la veille de son mariage, la nuit de la tempête. Elle n'était pas encore aller voir un médecin, elle avait peur qu'on la prenne pour une folle et qu'on l'enferme. Elle voulait comprendre et retrouver Aiden... Que pouvait-il être devenu ? Peut-être avait-il refait sa vie... Elle n'osait même pas y penser. Elle l'aimait toujours, son cœur ne battait que pour lui. Elle ne pouvait pas imaginer le pire. Salomé avait passée sa journée à faire le tour de tous les endroits qu'elle connaissait, pour voir si jamais un des ces endroits familiers lui donnait un déclic. Mais rien, elle ne se rappelait de rien. Elle arpenta la fac de droit, le centre-ville, passa devant la maison où elle habitait avec Aiden, cette même maison où elle s'était endormie il y a cinq ans... Elle marchait dans les rues de Sydney sans but, elle voulait juste se vider l'esprit. La légère brise faisait voler ses cheveux.

Alors qu'elle errait sans but, elle reconnu cette enseigne, comment ne pas la reconnaître ! C'était dans ce bar qu'elle avait rencontrée Aiden, c'était ici que tout avait commencé. Elle ne savait pas si elle devait entrer... Elle prit une grande inspiration et se décida à ouvrir cette porte. Rien n'avait changé ici, toujours cette même ambiance, toujours cette atmosphère. Elle regardait les gens autour d'elle et craignait que quelqu'un ne la reconnaisse et lui pose mille et une questions. Mais heureusement personne ne le fit. Elle fit encore quelques pas et tourna la tête. Son cœur s’arrêta de battre pendant une fraction de seconde, Aiden. Il était là assis, comme si de rien n'était. Elle ne savait pas quoi faire, ni quoi dire. Il avait changé un peu, il avait gagné cinq années tout comme elle. Il la vit alors et elle vit la surprise sur son visage. Elle s'approcha de lui doucement, elle avait l'impression que tout ca n'était qu'un rêve. Et elle ne voulait pas le briser. Que pouvait-elle dire ? Il devait la haïr, elle avait disparue pendant cinq ans et elle se réveillait juste maintenant. « Aiden... »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


PRETTY FACE


MessageSujet: Re: When two worlds collaps [Salomé&&Aiden]   Lun 26 Nov 2012 - 19:17


Can we fix this ?


Il fallait toujours que les choses soient compliquées. Rien dans la vie du jeune Aiden, oui à 30 ans on est encore jeune ! Rien dans sa vie n’avait été simple. De la crise d’adolescence à l’internat en Afghanistan, en passant par la mort de son père et la disparition de sa première fiancée, la mémoire perdue de Nora venait s’ajouter comme une cerise sucrée et acidulée sur le gâteau. Un gâteau qu’Aiden n’aimait franchement pas, sûrement une charlotte aux fraises d’ailleurs … Soit le sort s’abattait sur lui, soit il n’était que la pauvre victime de malencontreuses coïncidences. Même si Aiden peinait à se voir en victime de quoi que ce soit. Au contraire, en tant qu’homme organisé, déterminé et entreprenant, il ne laissait jamais rien au hasard et détestait les contres temps. Il tenait les rennes de sa vie bien en main, tout du moins jusqu’à ce que la vie décide de faire cavalier seul. Bref, tout ça pour dire que le jeune homme commençait légèrement à désespéré.

Son mojito terminé il constata qu’il n’avait pas encore atteint l’état qu’il désirait. Un état second que l’on attribuait souvent à juste titre à l’alcool, cet état où tout ce passe au ralentit autour de vous, et dont vous ne comprenez pas la moitié. Il cherchait cet état, cet état de semi-conscience, juste assez pour ne plus penser, plus aussi vite, pour élever ces soucis afin de ne plus les affronter du moins pas pour ce soir. Il commanda alors un double scotch, ce qui devrait l’aider à parvenir à son objectif plus rapidement. La musique était toujours aussi entraînante. Des gens entraient et sortaient sous le regard d’Aiden. Un regard que beaucoup aurait pu trouver trop insistant, mais en réalité, vide. Les images passaient mais rien ne retenait son attention. Rien jusqu’à ce qu’une ombre sombre passe devant lui, des cheveux bruns, longs, une silhouette et une odeur familière qui réveilla en lui quelques souvenirs. Des souvenirs qu’il avait oubliés et dont il s’étonnait de se rappeler. Salomé. Sans même avoir aperçu son visage, il comprit qui était la jeune femme qui venait d’entrer dans le bar. Le jeune homme jeta un regard accusateur à son verre de scotch à moitié entamé. Puis ces hallucinations devinrent auditives … « Aiden … ». Cette voix … Il n’y avait pas de doute possible, il la connaissait que trop bien pour avoir appeler son répondeur toutes ces années et il en avait la chaire de poule, comme s’il venait de voir un fantôme. Il leva deux grandes billes complètement ébaillies vers elle, son visage … Elle avait changé, mais sans vraiment changé. Son regard sur lui était toujours le même, ces expressions, il pouvait encore les prédirent. Pendant quelques secondes il eut l’impression d’être dans un ascenseur chutant du dixième étage, ces os semblaient de broyer sous la pression, son estomac se ratatiner.

« Je suis flatté ! Tu te souviens encore de mon prénom … Aller la question à 100 dollars ! Quel est ma couleur préférée ? » A ces mots le jeune homme se voulait blessant, agressif, ces yeux bleus transperçaient ceux de la jeune femme. Il n’y croyait pas, il la détestait tellement, il l’avait tellement détesté … Mais maintenant elle était là et il avait l’impression que son cœur allait exploser dans sa poitrine. Il n'avait jamais cessé de l'aimer, même après ces cinq années où il c'était persuadé de la haïr de tout son être. « Qu’est-ce que tu fais là ? S’il te plaît ne me dis pas que tu étais à Sidney tout ce temps j’aurais vraiment l’air con de pas t’avoir trouvé … » Car oui il l’avait cherché. Des jours, des mois et même des années. Ce n’est qu’après l’annonce de ces fiançailles avec Nora qu’il avait cessé, et ce parce qu’il n’en pouvait plus, ça le rongeait jour et nuit. Partagé entre la peur qu’il lui soit arrivé quelque chose et la colère qu’elle soit partie la veille de leur mariage. Aujourd’hui il n’hésitait plus, elle avait l’air en bonne santé, il optait désormais pour la deuxième hypothèse.


Dernière édition par Aiden M. Presley le Mar 27 Nov 2012 - 18:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


PRETTY FACE


MessageSujet: Re: When two worlds collaps [Salomé&&Aiden]   Lun 26 Nov 2012 - 20:33


Aiden & Salomé

Le cerveau humain était encore tellement inconnu aux scientifiques, selon eux les êtres humains n'en n'utilisaient seulement un tiers... Et une partie de ce tiers venait juste de disparaître pour Salomé. Elle venait de perdre une des choses les plus importantes de la vie d'une personne, sa mémoire, ses souvenirs. Elle ne se souvenait de rien de ce qu'il s'était passée durant les cinq dernières années. Comme si elle avait dormit pendant tout ce temps et qu'elle venait juste de se réveiller. Comment pouvait-on oublier une partie de sa vie ?! Pourquoi quand tout commençait à aller bien dans sa vie soudainement tout s'écroulait ? Sa mère était morte avant qu'elle ne puisse la connaître, son père avait plonger dans l'alcool pour noyer son chagrin et son frère était parti pour ses études. Elle avait trouvé auprès d'Aiden la personne avec qui faire sa vie et tout était parti en fumée. Elle se réveillait enfin.

Salomé avait arpentée la ville à la recherche de réponses et elle n'en n'avait trouvé aucune. Elle pensait que revoir ses lieux attachés à son passé l'aiderait à se souvenir mais non. Rien n'y faisait. Qu'avait-elle pu faire pendant cinq ans ?! Pourquoi n'arriverait-elle pas à se souvenir ? Elle s'était réveillée à Chicago comme si pendant ces cinq années son frère, son passé l'avait retenu loin de Sydney. Elle entra dans ce bar, ici elle avait des souvenirs. Peut-être parviendrait elle à trouver quelque chose ici... Elle entra et eut l'étrange impression qu'en cinq ans rien n'avait changé, comme si elle n'était jamais partie. Mais avant qu'elle ne puisse s'attarder sur les détails du bar son attention fut captée. Aiden... Son cœur battait à la chamade, il était là, réel, si près. Cinq ans avait passé et elle n'avait aucune idée de ce qu'il s'était passé pour lui, pour eux. Elle s'avança lentement, trop effrayée. Elle prononça son nom, il leva les yeux et son regard la perça. Il la regardait comme s'il voyait un fantôme... Dans son esprit elle ne l'avait pas vu depuis seulement quelques jours mais dans son cœur elle ressentait que tellement plus de temps les avaient séparés. Elle avait l'impression de le découvrir. « Je suis flatté ! Tu te souviens encore de mon prénom … Aller la question à 100 dollars ! Quel est ma couleur préférée ? » Entendre sa voix la fit trembler. Ses mots étaient dur et froid. Il lui en voulait c'était évident.

Qu'est ce qui avait pu se passer, Salomé était totalement perdue. Elle le fixait incapable de dévier de son regard qui la transperçait. « Qu’est-ce que tu fais là ? S’il te plaît ne me dis pas que tu étais à Sidney tout ce temps j’aurais vraiment l’air con de pas t’avoir trouvé … » Alors elle avait vraiment disparue pendant tout ce temps... Elle ne savait pas quoi lui dire. Ce n'était pas comme si elle préparait des excuses pendant cinq ans, elle aussi attendait des explications. Elle tremblait, elle ne savait pas quoi dire, quoi faire. Mais la seule chose qu'elle pouvait faire c'était d'être sincère. « Écoute s'il te plaît, tu vas sûrement me prendre pour une folle mais c'est la vérité... » Elle détourna les yeux un instant, elle ne devait pas craquer. « Je n'ai aucun souvenir de ces cinq dernières années, je me suis réveillée il y a quelques jours à Chicago sans savoir ce que j'y faisais. » Salomé était bouleversée, les larmes lui montaient aux yeux et ces derniers brillaient. « Mon dernier souvenir c'est que j'étais à la maison, il y avait cette tempête et le lendemain on allait se marier... » Une larme coula sur sa joue, elle se rendait compte que sa vie était gâchée, elle avait perdue cinq ans mais sûrement l'amour de sa vie aussi. « Je ne me souviens de rien, Aiden...»

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


PRETTY FACE


MessageSujet: Re: When two worlds collaps [Salomé&&Aiden]   Mar 27 Nov 2012 - 19:27


Can we fix this ?


Un millier de fois, voir un million de fois il s’était imaginé ça. Cette scène. Il l’avait tellement rêvé, tellement imaginé, tellement fantasmé que plus rien ne pouvait le surprendre. Enfin c’est ce qu’il croyait, car il était surpris. Même dans ces rêves les plus improbables il n’aurait jamais pu rêver que cette scène devienne réalité. Au bout de cinq ans il s’était persuadé qu’il ne la reverrait jamais, simplement résigné à la rêver et à se préparer à ce qu’un jour on retrouve son corps quelque part. C’était horrible, glauque et tout ce qu’on voudra mais c’était la triste réalité. La réponse la plus simple à sa disparition, sûrement parce que c’était la plus simple, celle qui d’un côté l’empêchait de souffrir, mais d’un autre révélait de l’angoisse et de la colère. Si on lui avait simplement posé la question, préfères tu qu’elle soit morte ou partie ? Aiden n’aurait pas su répondre. Il s’en voulait de penser comme ça, terriblement, ça l’avait rongé des mois durant, il se devait de trouver un équilibre. Une porte de sortie.

Aujourd’hui il se prenait le retour de la porte en pleine figure. Comment avait-il pu avoir toutes ces idées ? Maintenant, malgré toute sa colère, un soulagement réchauffais ces entrailles. S’en était devenu organique, sa disparition lui pesait chaque jour un peu plus, une légère sensation de pression sur les poumons, des légères dissociations, des crispations, crampes et autres. Aujourd’hui ce poids semblait l’avoir libéré, elle était là, en chaire et os, en bonne santé. Et il en était heureux, soulagé. Mais être gentil, attentif et compréhensif à ce moment là il ne pouvait pas. Il avait bien trop souffert, il ne pouvait pas la laissé s’en tirer ainsi, ça serait trop facile, elle ne comprendrait pas le mal qu’elle lui avait fait et recommencerait dès qu’elle le voudrait. Aiden voulait qu’elle paye, du moins pour se souvenir que si jamais elle recommençait, elle en paierait les conséquences.

L’explication qu’avait donnée Salomé le renvoyait directement à ce qu’il s’était passé chez lui avec Nora ce matin. Sur le coup le sang lui monta à la tête, il se sentit bouillir et sur le point d’exploser. Comme si toute sa colère pouvait ressortir. Il pensait à une supercherie, une blague de mauvais goût, mais comment Salomé et Nora pouvait-elle lui mentir en mettant tellement de sincérité dans leurs actes ? ça n’avait aucun sens et Aiden le savait pertinemment, il se laissa juste tomber dans son fauteuil perdu. « Jamais je n'aurais pu partir et te laisser... » Ces simples mots lui serraient le cœur. La main de la jeune femme venait réchauffé son genou, elle n’avait pas confiance en elle, peut-être même en lui, ces gestes étaient reservés. Aiden la connaissait assez pour savoir qu’elle était sincère, surtout à ce moment là. Que ce passait-il autour de lui ? Il ne comprenait pas, pourtant il travaillait avec la mémoire, c’était à lui d’expliquer aux autres ce qui ce passait. Mais il devait être au moins autant perdu que les autres. Salomé accroupit devant lui le suppliait de la croire. Aiden dans un geste semi conscient approcha son visage du sien, passa une main sur sa nuque et colla son front au sien, en respirant profondément. Il pouvait la toucher. Cela l’étonnait comme s’il doutait encore que ce soit elle, qu’il n’était pas entrain d’halluciner. « Cinq ans … J’ai cru que tu étais … Qu’il t’était arrivé quelque chose, je t’ai cherché tu sais, je n’ai pas arrêté de te chercher … » A vrai dire on ne perd pas une riche héritière comme ça dans la nature, il avait dû se passer quelque chose pour qu’il n’ait pas pu retrouver sa trace. « Je suis désolé de ne pas t’avoir trouver … J’ai chercher partout à Sydney, j’ai envoyé des lettres à ton frère, j’ai fait tout ce que j’ai pu mais je ne t’ai pas trouver … » Oui il s’en voulait. Car elle était là quelque part, et malgré tout ces efforts il n’avait même pas été capable de la trouver. Il se sentait coupable, horriblement coupable. Elle avait perdue cinq ans de sa vie, pour quelques raisons que ce soit il n’avait pas été là pour la protéger, pour l’aider. Cette culpabilité avait aussi à voir avec une certaine Nora. Quelque part, Aiden s’en voulait, il avait refait sa vie. Sans elle.




Dernière édition par Aiden M. Presley le Jeu 29 Nov 2012 - 19:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


PRETTY FACE


MessageSujet: Re: When two worlds collaps [Salomé&&Aiden]   Mar 27 Nov 2012 - 20:51


Aiden & Salomé

Ce genre de choses n'arrivait que au cinéma en temps normal. Seuls des scénaristes en manque d’inspiration pourraient enlever à leurs personnages toute traces de leur souvenirs. La mémoire est l'une des choses les plus importantes chez une personne, c'est ce qui l'a définit. C'est en apprenant du passé, qu'on ne répète pas les même erreurs et qu'on parvient à vivre l'instant présent au mieux et préparer son avenir. Mais sans aucuns souvenirs de son passé comment avancer ? Comment savoir qui l'on est ? Au départ Salomé avait cru à un mauvais rêve, ce genre de rêve que l'on fait lorsque l'on est angoissé mais non c'était bel et bien réel, elle ne se réveillait pas. Ou du moins elle s'était réveillée mais dans un monde qui n'était plus le sien.

Salomé avait l'impression de ne l'avoir jamais quitté, que rien n'avait changé. Mais tellement de choses avaient changées. Elle voyait son regard, son expression il avait encore du mal à croire qu'elle soit bien là devant lui et pourtant. Il était en colère, elle le sentait, elle sentait l’électricité dans l'air. Ses mots étaient froids et dur, il lui renvoyait toute sa souffrance en pleine figure. Elle comprenait juste à quel point il avait du avoir mal, combien il avait souffert et combien elle était responsable. Malheureusement elle n'avait aucune excuse bien ficelée à lui donner, elle ne répétait pas son discours depuis des années, elle était à cours d'explication. Elle ne chercha pas à lui mentir ou quoi que ce soit d'autre, elle lui énonça la pure vérité.

Il y avait tellement de chances qu'il ne croit pas un seul mot de ce qu'elle dirait et qu'il la prenne pour une folle. Elle commença à tout lui avouer et avant qu'elle ne put finir il se leva et pointa un doigt vers elle, comme si son explication l’interpellait. Elle parvint à finir et aussitôt il s'acharnait, la voix, les yeux, le cœur ampli de colère. « C’est une blague ? Vous vous êtes concertez ? Qui est la prochaine ? Ma secrétaire va m’appeler pour me dire qu’elle aussi a tout oublié ? Comment ça se passe ? En tout cas je vais te dire une bonne chose et t’en parlera à l’autre, arrêtez de me prendre pour un con !» Salomé arqua un sourcil, mais de quoi parlait-il ? L'incompréhension si lisait sur son visage. « L'autre ? » Les choses étaient déjà bien embrouillées dans son esprit et il n'arrangeait rien. La jeune femme voyait qu'il était à bout de force et totalement dépité, il se laissa tomber dans son fauteuil et pris sa tête entre ses mains. Salomé ne supportait pas de le voir dans cet état, surtout quand elle en était la cause. Il finit par murmurer. « Après cinq ans …» La jeune femme essuya les quelques larmes sur ses joues. « Je n'ai aucune idée de ce qu'il se passe, je ne comprends plus rien» Elle s'approcha de lui d'un pas, lentement, elle avait trop peur qu'il explose et qu'il la repousse. « Jamais je n'aurais pu partir et te laisser... » Elle comprenait que c'est ce qu'il avait cru pendant toutes ces années. Elle avança encore un peu. « Je me doute que tu dois me haïr et que tu ne me pardonneras sans doute jamais » Elle lui avait brisée le cœur seulement elle ne s'en souvenait pas, elle n'en savait rien. Elle s'approcha encore d'un pas et s'accroupit vers lui. Elle posa sa main sur son genou. « Aiden... je t'en supplie crois moi.» Elle avait besoin que quelqu'un lui dise qu'elle n'était pas folle, elle avait besoin qu'il la croit et qu'il abandonne l'idée qu'elle l'avait quitté la veille de leur mariage.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


PRETTY FACE


MessageSujet: Re: When two worlds collaps [Salomé&&Aiden]   Jeu 29 Nov 2012 - 19:19


Can we fix this ?


Un millier de fois, voir un million de fois il s’était imaginé ça. Cette scène. Il l’avait tellement rêvé, tellement imaginé, tellement fantasmé que plus rien ne pouvait le surprendre. Enfin c’est ce qu’il croyait, car il était surpris. Même dans ces rêves les plus improbables il n’aurait jamais pu rêver que cette scène devienne réalité. Au bout de cinq ans il s’était persuadé qu’il ne la reverrait jamais, simplement résigné à la rêver et à se préparer à ce qu’un jour on retrouve son corps quelque part. C’était horrible, glauque et tout ce qu’on voudra mais c’était la triste réalité. La réponse la plus simple à sa disparition, sûrement parce que c’était la plus simple, celle qui d’un côté l’empêchait de souffrir, mais d’un autre révélait de l’angoisse et de la colère. Si on lui avait simplement posé la question, préfères tu qu’elle soit morte ou partie ? Aiden n’aurait pas su répondre. Il s’en voulait de penser comme ça, terriblement, ça l’avait rongé des mois durant, il se devait de trouver un équilibre. Une porte de sortie.

Aujourd’hui il se prenait le retour de la porte en pleine figure. Comment avait-il pu avoir toutes ces idées ? Maintenant, malgré toute sa colère, un soulagement réchauffais ces entrailles. S’en était devenu organique, sa disparition lui pesait chaque jour un peu plus, une légère sensation de pression sur les poumons, des légères dissociations, des crispations, crampes et autres. Aujourd’hui ce poids semblait l’avoir libéré, elle était là, en chaire et os, en bonne santé. Et il en était heureux, soulagé. Mais être gentil, attentif et compréhensif à ce moment là il ne pouvait pas. Il avait bien trop souffert, il ne pouvait pas la laissé s’en tirer ainsi, ça serait trop facile, elle ne comprendrait pas le mal qu’elle lui avait fait et recommencerait dès qu’elle le voudrait. Aiden voulait qu’elle paye, du moins pour se souvenir que si jamais elle recommençait, elle en paierait les conséquences.

L’explication qu’avait donnée Salomé le renvoyait directement à ce qu’il s’était passé chez lui avec Nora ce matin. Sur le coup le sang lui monta à la tête, il se sentit bouillir et sur le point d’exploser. Comme si toute sa colère pouvait ressortir. Il pensait à une supercherie, une blague de mauvais goût, mais comment Salomé et Nora pouvait-elle lui mentir en mettant tellement de sincérité dans leurs actes ? ça n’avait aucun sens et Aiden le savait pertinemment, il se laissa juste tomber dans son fauteuil perdu. « Jamais je n'aurais pu partir et te laisser... » Ces simples mots lui serraient le cœur. La main de la jeune femme venait réchauffé son genou, elle n’avait pas confiance en elle, peut-être même en lui, ces gestes étaient reservés. Aiden la connaissait assez pour savoir qu’elle était sincère, surtout à ce moment là. Que ce passait-il autour de lui ? Il ne comprenait pas, pourtant il travaillait avec la mémoire, c’était à lui d’expliquer aux autres ce qui ce passait. Mais il devait être au moins autant perdu que les autres. Salomé accroupit devant lui le suppliait de la croire. Aiden dans un geste semi conscient approcha son visage du sien, passa une main sur sa nuque et colla son front au sien, en respirant profondément. Il pouvait la toucher. Cela l’étonnait comme s’il doutait encore que ce soit elle, qu’il n’était pas entrain d’halluciner. « Cinq ans … J’ai cru que tu étais … Qu’il t’était arrivé quelque chose, je t’ai cherché tu sais, je n’ai pas arrêté de te chercher … » A vrai dire on ne perd pas une riche héritière comme ça dans la nature, il avait dû se passer quelque chose pour qu’il n’ait pas pu retrouver sa trace. « Je suis désolé de ne pas t’avoir trouver … J’ai chercher partout à Sydney, j’ai envoyé des lettres à ton frère, j’ai fait tout ce que j’ai pu mais je ne t’ai pas trouver … » Oui il s’en voulait. Car elle était là quelque part, et malgré tout ces efforts il n’avait même pas été capable de la trouver. Il se sentait coupable, horriblement coupable. Elle avait perdue cinq ans de sa vie, pour quelques raisons que ce soit il n’avait pas été là pour la protéger, pour l’aider. Cette culpabilité avait aussi à voir avec une certaine Nora. Quelque part, Aiden s’en voulait, il avait refait sa vie. Sans elle.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


PRETTY FACE


MessageSujet: Re: When two worlds collaps [Salomé&&Aiden]   Ven 30 Nov 2012 - 10:36


Aiden & Salomé

Cinq ans avaient passés, cinq longues années. Pendant mille huit-cent soixante cinq jours elle avait été absente, elle avait disparue. Et aujourd'hui elle réapparaissait sans savoir ce qu'il s'était passé pendant cinq ans, elle se réveillait en étant la même personne que lorsqu'elle s'était endormie à Sydney le soir de la tempête. Personne n'avait d'explications à ca, elle ne pouvait même pas se souvenir d'un événement traumatisant ou d'un accident qui aurait pu causer ca. Salomé ne voulait pas en parler, elle craignait qu'on la prenne pour une folle et qu'on l'enferme. Elle n'avait rien dit à son frère, elle s'était juste enfuie, encore une fois. D'un côté elle avait peur de découvrir ce qu'il s'était passé pendant ces cinq années et si elle était devenue une personne horrible, une personne qu'elle n'aurait jamais voulue être...

La jeune femme commençait à comprendre qu'elle avait été la seule à perdre ainsi la mémoire, qu'elle avait disparue de la surface de la terre alors que les autres étaient restés. Elle commençait à entrevoir ce qu'il s'était passé dans l'esprit de Aiden. Elle avait disparue la veille de leur mariage... On ne peut faire plus tragique. Pendant toutes ces années il avait du croire qu'elle l'avait abandonné devant l'autel, comme ca sans dire un mot. Elle n'en n'aurait jamais été capable. Il était l'homme de sa vie, elle l'aimait trop pour penser ne serait-ce qu'une seconde à partir. Et pourtant elle l'avait fait, et elle se doutait bien qu'aucun mots ne viendrait apaiser sa souffrance et sa colère. Si la situation avait été inversée, elle n'osait pas imaginer dans quel état elle aurait été. Son cœur aurait été brisé.

Salomé était sincère, elle ne lui mentait pas. Elle ne prétendait pas avoir perdue la mémoire pour qu'il ai pitié ou qu'il la considère comme une victime. Elle ne savait pas ce qu'il se passait dans sa tête, elle ne l'avait dit à personne, mais elle faisait confiance à Aiden, elle savait qu'elle pouvait tout lui dire. Son explication sembla le mettre hors de lui... La jeune retenait son souffle jusqu'à qu'il s'exprime à nouveau. Elle avait avancé jusqu'à lui, accroupie face à lui, sa main sur son genou. Salomé craignait qu'il la rejette et qu'il lui crie qu'il ne voulait plus jamais la voir. C'était une possibilité mais à la place de ca il approcha son visage du sien et posa une de ses mains dans son cou. Salomé frissonna, même si son esprit ne se souvenait pas et que pour lui Aiden ne lui avait pas manqué, son corps lui se souvenait et manifestait ce manque cruel. Il posa alors son front contre celui de la jeune femme. Salomé ferma les yeux, elle ne pouvait croire que c'était vrai. C'était comme si le temps s'était arrêté, comme s'ils étaient dans une bulle. « Cinq ans … J’ai cru que tu étais … Qu’il t’était arrivé quelque chose, je t’ai cherché tu sais, je n’ai pas arrêté de te chercher … » La jeune femme posa sa main sur la joue de Aiden comme pour lui prouver que maintenant elle était bien là. Elle osait à peine imaginer ce qu'il avait vécu. Elle avait senti qu'il avait retenu le mot « morte ». Il avait cru qu'elle n'était plus de ce monde... Elle ne savait pas quoi dire, que pouvait-elle dire à part : « Pardonne moi. » Elle reprit son souffle toujours collée à lui. « Je suis désolé de ne pas t’avoir trouver … J’ai chercher partout à Sydney, j’ai envoyé des lettres à ton frère, j’ai fait tout ce que j’ai pu mais je ne t’ai pas trouver … » Il n'avait pas laissé tomber, jamais. Il devait avoir le droit à une explication, il y avait quelques choses qu'elle savait, que son frère lui avait dites et d'autres dont elle se doutait. « Visiblement le soir de la tempête la maison se serait écroulée alors que j'étais à l'intérieur. J'ai été conduite à l'hôpital et dans mon dossier la personne à contacter en cas d'urgence c'était mon frère. Il m'a ramenée à Chicago. Et je crois que pendant ces cinq années il m'a gardée dans sa prison dorée... » Salomé avait l'intime conviction que si elle n'était pas revenue et que si Aiden n'était pas parvenu à le retrouver c'était la faute de son frère. Une larme coula à nouveau sur son visage. Elle n'osait pas lui demander ce que lui avait fait pendant toutes ces années, la question lui brûlait les lèvres mais elle avait trop peur d'entendre la réponse. Trop peur d'entendre qu'il avait refait sa vie avec une autre...



Dernière édition par Salomé M. Turner le Dim 9 Déc 2012 - 13:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


PRETTY FACE


MessageSujet: Re: When two worlds collaps [Salomé&&Aiden]   Dim 9 Déc 2012 - 12:29


Can we fix this ?


Cinq années étaient passées, ou plutôt avaient filées. Cinq ans et il avait l’impression que seulement cinq minutes le séparait de son passé. Salomé se tenait là, il pouvait la toucher, la sentir, l’entendre, la voir … Elle ne pouvait être plus réelle, son esprit ne déraillait pas. Elle était là. Un sentiment de confiance et de chaleur l’envahit peu à peu. Il se sentait apaiser comme à chaque fois qu’elle était auprès de lui, comme il y’a cinq ans. Elle et elle seule avait ce pouvoir sur lui, cette manière de le rendre euphorique, de l’apaiser, de l’aimer … Aiden ne pouvait le cacher, durant cinq longues années il n’avait eut de cesse que de comparer Salomé et Nora. En chaque geste, chaque mot, chaque attention, c’était Salomé qu’il cherchait … Au point que lorsque Nora n’agissait pas comme elle l’aurait fait, il se vexait, se renfermait. C’était elle et personne d’autre. Alors oui, bien sûr il pourrait en aimer d’autres mais jamais comme il aimait Salomé. C’était la femme de sa vie, et même s’il ne passait pas sa vie avec elle, jamais il n’en aimerait une autre comme elle … Et c’était peut-être ça le problème.

Cinq longues années durant lesquelles la seule préoccupation d’Aiden avait été d’essayer d’oublier Salomé … Oublier son sourire, sa voix, son rire, sa façon de l’embrasser, de le serrer contre elle. Tout ces petits gestes auxquels il s’était habitué jour après jour et qu’il devait aujourd’hui réapprendre auprès d’une autre. Une autre qu’il avait demandé en mariage et à qui il ne voulait pas faire de mal. Pouvait-il aujourd’hui rayé cinq ans de sa vie parce qu’elle était là ? Son cœur lui hurlait de le faire, de partir avec elle et de disparaître à son tour, mais en être raisonnable il ne pouvait se fier seulement à son cœur. Abandonner Nora alors qu’elle avait perdu la mémoire, alors qu’il s’était engagé auprès d’elle … Il n’en aurait jamais la conscience tranquille.

Pourtant, front à front, son souffle se mêlant au sien, sa main venant doucement réchauffer la peau de sa joue, Aiden en oublierait presque qu’il possédait une conscience. Son cœur était peut-être brisé, mais elle recollait magnifiquement bien les morceaux, de part sa simple présence. Elle s’excusait encore, lui demandait de la pardonner. « Jures moi que tu n’es pas partie parce que tu ne voulais plus être avec moi … » Il s’écartait enfin de son visage, il voulait voir ces yeux, le miroir de la vérité. Il connaissait la réponse à cette question, elle s’était assez justifiée mais Aiden avait toujours été de nature très suspicieux, il ne voulait pas être trahi ou pris pour un con.

« Il m'a ramenée à Chicago. Et je crois que pendant ces cinq années il m'a gardée dans sa prison dorée... » Son frère ? Aiden fronça les sourcils. « C’est quoi son problème ? Il savait que l’on allait se marier pourquoi il ne m’a pas prévenu ? » Relevant lentement Salomé pour qu’elle prenne le siège à ces côtés Aiden soupira fortement. Son frère ? Il ne l’avait jamais rencontré, pourquoi aurait-il fait une chose pareille ? Cinq étaient passés … Que c’était-il passé à Chicago durant tout ce temps ? « Tu ne te souviens de rien de ces cinq ans ? … Sur ta vie à Chicago ? ». Elle ne lui avait pas posée la question, et honnêtement Aiden ne s’aventurerait pas sur le sujet tant qu’elle n’aurait rien demandé. Lâcheté, c’était le bon mot. Mais comment lui dire qu’il allait de nouveau se marier ? Il préférait attaquer le premier sur ce terrain. Il répondrait à ces questions après, si elle en avait bien sûr …



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


PRETTY FACE


MessageSujet: Re: When two worlds collaps [Salomé&&Aiden]   Dim 9 Déc 2012 - 13:27


Aiden & Salomé

La mémoire était la seule chose qui permettait aux gens de savoir qui ils sont. Les souvenirs sont ce qu'il y a de plus précieux, ils sont l'âme de chaque personne. Et aujourd'hui Salomé s'en trouvait dépouillée. Elle était incapable de se souvenir de quoi que ce soit, du moins durant ces cinq dernières années. C'était comme si elle avait dormit pendant tout ce temps et qu'elle venait juste de se réveiller. Sauf que pendant son sommeil, la Terre avait continuée à tourner et le monde ne l'avait pas attendue. Se réveiller dans un monde inconnu avec des personnes qui ne faisaient plus partie de sa vie. Depuis son réveil elle ne pensait qu'à une chose, à une seule personne, Aiden. Ils devaient se marier, juste cette nuit les séparaient d'être unis pour le meilleur et le pire, jusqu'à ce que la mort les sépare. La mort n'avait pas eu à venir, un ouragan s'en était occupé.

Qu'est ce qu'il s'était passé pendant cinq ans ? Qu'était devenu les personnes qui faisaient partie de sa vie ? Où était Aiden ? Cette question tournait en rond dans son esprit, comme un disque rayé. C'était sa seule préoccupation, le retrouver. Pourquoi était-elle à Chicago ? Elle ne serait jamais revenue de son plein gré, qu'avait bien pu lui dire son frère pour la tenir loin de Sydney ?! Il ne lui avait fallu que quelques jours pour faire ses valises et retourner en Australie. Elle espérait que revoir des endroits familiers l'aiderait à se souvenir, mais rien. Elle revit sa maison, leur maison qui avait visiblement été refaite après la tempête et vendue. Elle avait cet espoir fou qu'Aiden serait là, à l'attendre chez eux. Mais une fois de plus ce fut une affligeante déception.

Salomé comprenait petit à petit qu'elle n'avait pas vu Aiden depuis quelques jours dans son esprit mais lui ca faisait cinq ans qu'il espérait une réapparition. Les retrouvailles avaient ce quelque chose de irréel, comme s'ils étaient hors du temps. Comme si la terre s'était arrêtée de tournée, le temps s'était stoppé. Salomé avait gardée les yeux fermés, son souffle se mêlait à celui d'Aiden, son contact la faisait frémir. Son esprit ne se souvenait pas d'une séparation, d'un manque, son corps si. « Jures moi que tu n’es pas partie parce que tu ne voulais plus être avec moi … » Il s'écarta un peu et la jeune femme ouvrit ses grand yeux verts, surprise qu'il pose cette question mais après tout il avait attendu si longtemps et avait souffert tellement, que cette question prenait tout son sens. « Sors toi ca de la tête, j'ai toujours voulu être avec toi et je le voudrais toute ma vie, je te le jure. » Il était sa vie, sa raison d'être, son âme sœur, elle ne l'aurait jamais quittée.

Salomé avait été portée disparue pendant cinq ans, enfin ici à Sydney. Elle était restée chez son frère pendant tout ce temps et la jeune femme était persuadée que si elle n'était pas revenue ici c'était sa faute, mais pourquoi il avait fait ca ? Elle n'en n'avait aucune idée. Salomé l'avoua à Aiden, elle lui avait toujours tout dit, elle avait en lui une confiance aveugle. Et peut-être que là où elle ne comprenait pas lui arriverait à assembler les pièces du puzzle. « C’est quoi son problème ? Il savait que l’on allait se marier pourquoi il ne m’a pas prévenu ? » Visiblement il ne comprenait pas plus qu'elle. Elle n'avait pas de réponse à lui donner, elle n'avait aucune explication vis à vis du comportement de son frère. Il la tira près de lui et la jeune femme s'assit près de lui. « Tu ne te souviens de rien de ces cinq ans ? … Sur ta vie à Chicago ? » Salomé soupira, si seulement elle y arrivait. Elle détourna le regard un instant, elle se sentait tellement impuissante. « Rien, je ne me souviens de rien du tout. A part que visiblement je suis enfin devenue avocate » C'était comme si dans son histoire il y avait un gros trou noir. Elle aurait aimé savoir ce qu'il s'était passé dans sa vie pendant ces cinq années mais elle n'avait pas voulu demander à son frère, il se serait douté de quelque chose. Salomé brulait de lui demander ce que lui avait fait pendant cinq ans, elle craignait tellement d'entendre qu'il avait refait sa vie, qu'il était sans doute marié et père de famille. La question lui brûlait les lèvre, elle devait savoir, elle devait lui demander. Elle devait savoir si elle devait repartir et sortir de sa vie pour le laisser vivre sans elle... « Je suppose que tu as continué à vivre pendant cinq ans... » Elle ne pouvait pas lui demander directement s'il avait refait sa vie, c'était trop dur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


PRETTY FACE


MessageSujet: Re: When two worlds collaps [Salomé&&Aiden]   Dim 9 Déc 2012 - 14:20


Can we fix this ?


Peu à peu ces muscles se détendaient, bien qu’il n’avait pas eut conscience d’être crispé à ce point. Son corps s’enfouissait alors dans le canapé en cuir encore rigide malgré de longues années à supporter des corps. Le jeune homme se sentait mieux, comme si la crise était passée, celle qu’il subissait depuis cinq ans … Il essayait alors de remettre de l’ordre dans ses pensées qui se bousculaient dans son esprit et l’empêchait de réfléchir. Nora, la secrétaire, ses rendez-vous qui se multipliaient par centaines depuis hier … Quelque chose clochait, comme si des centaines de personnes avaient perdus la mémoire en même temps. Un scénario digne d’un film de fiction… auquel Aiden n’accrochait pas du tout. « Il est arrivé quelque chose, je ne sais pas quoi mais je sens que tu n’es pas la seule concernée … Ce matin on m’a aussi parlé de perte de mémoire, une autre personne à les mêmes symptômes que toi. Cinq ans de perdus. Puis tous ces rendez-vous … Sarah est dépassée … » Même en réfléchissant à voix haute, le jeune homme prenait soin de ne pas dévoiler quoi que ce soit sur sa relation avec Nora. Pourquoi ? Sûrement par égoïsme … Salomé venait à peine de revenir dans sa vie et il n’était pas prêt à l’en faire sortir, pas maintenant, pas en la faisant fuir, en la blessant parce que l’homme qu’il était n’avait pas été capable de l’attendre … Mais d’un autre côté il ne pouvait pas non plus sortir Nora de son esprit en claquant des doigts. Elle avait été là durant toutes ces années où il s’était juré de ne plus jamais aimer qui que ce soit, elle avait été patiente, soutenante et aimante. Il ne pouvait pas l’abandonner du jour au lendemain comme si jamais rien ne s’était passé entre eux. Aiden soupira lorsque la jeune femme lui demanda ce qu’il avait fait toutes ces années. Des mots sortirent de sa bouche, le regard droit et confiant. « Oui j’ai continué à vivre, même si ça n’a pas été facile au début. J’ai continué l’internat finalement, je suis neurochirurgien … Je sais que j’avais dit que je ne continuerais pas, que médecin c’était déjà pas mal et que j’aurais du temps pour nous … Mais comme tu n’étais plus là, je ne voyais plus l’intérêt d’avoir du temps … Donc tu vois je boss comme un dingue, j’ai presque pas le temps de rentrer chez moi … mais j’aime ce que je fais.» Peut-être allait-elle creusée, cinq ans seul sans relation c’était peut-être trop gros. « J’ai t’avoue que j’ai eu une relation, mais ça n’a pas duré … » A ce moment précis, Aiden compris qu’il avait changé en cinq ans … Il la regardait droit dans les yeux et lui mentait. Cinq ans en arrière il n’en aurait pas été capable, et s’il l’aurait tout de même fait, elle aurait su. Ce qui n’était plus le cas.

« Avocate ?? Je suis impressionné miss Turner » Son visage s’éclairait un peu, grâce à son sourire sûrement. Le premier depuis qu’il était entré dans ce bar, même si le cœur n’y était pas. Elle avait donc vécu, évolué durant ces années. Ce n’était pas un sommeil prolongé de cinq ans, une partie d’elle avait accepté de ne plus vivre ici, de ne plus être avec lui … « Tu as évoluée durant ces années … ce n’est pas comme si tu avais perdu cinq ans tu vois … c’est simplement que tu ne t’en rappel pas. » Peut-être que ça pouvait l’aider, ou non, mais Aiden ne pouvait pas s’empêcher d’essayer de la rassurer, de la protéger. Ravalant sa salive, Aiden redoutait d’appuyer sur le point sensible, celui des relations. Elle habitait chez son frère c’est ce qu’elle avait dit, mais n’y avait-il que son frère ? « Et sinon … D’autres choses ont changés dans ta vie … ? Il y’avait quelqu’un d’autre ? » Quelque part, cela ne serait-il pas plus simple si elle avait elle aussi quelqu’un d’autre ? Qu’il puisse être au même stade. C’était complètement puéril comme réflexion, Aiden s’en rendait bien compte mais il se sentait tellement coupable de lui mentir. « Tu veux boire quelque chose ? Je ne te l’ai pas proposé … » Etre là avec elle avait des airs de nouveau départ, c’était là qu’ils s’étaient rencontrés et aujourd’hui c’est là qu’ils se retrouvaient. Aiden ne savait pas du tout comment tout ça allait évoluer, si elle voulait toujours être avec lui, s’il voulait toujours être avec elle, s’ils n’avaient pas trop changés tout les deux pour ça … Quoi qu’il en soit, il n’était pas prêt à la laisser partir. Pas maintenant. « Tu as repris un appart sur Sidney ? Tu comptes rester ?»

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


PRETTY FACE


MessageSujet: Re: When two worlds collaps [Salomé&&Aiden]   Lun 10 Déc 2012 - 16:45


Aiden & Salomé
« Il est arrivé quelque chose, je ne sais pas quoi mais je sens que tu n’es pas la seule concernée … » Salomé leva un surcil interrogative. Elle n'était pas la seule à avoir perdue la mémoire ? Peut-être alors tout n'était pas dans sa tête, elle n'était pas folle. Depuis son réveil, elle n'avait rien dit à personne sur son amnésie, elle savait que les gens ne comprendraient pas et que dès que son frère serait au courant il l'enfermerait encore. Mais à Aiden elle pouvait le dire, elle pouvait tout lui dire. Il n'allait pas l'envoyer dans un asile sans essayer de comprendre. Si seulement quelqu'un arrivait un jour à comprendre... Qu'est ce qui avait bien pu se passer pour que son cerveau oublie cinq années de sa vie ?! Peut-être un choc physique, émotionnel. Salomé n'en n'avait aucune idée et elle espérait bien le découvrir.

Même si elle n'avait plus aucun droit sur lui, la jeune femme avait besoin de savoir ce qu'il avait fait pendant ces cinq ans. S'il avait continué sa vie et qu'il était aujourd'hui heureux en couple et peut-être père de famille ! Elle devait savoir. « Oui j’ai continué à vivre, même si ça n’a pas été facile au début. J’ai continué l’internat finalement, je suis neurochirurgien … Je sais que j’avais dit que je ne continuerais pas, que médecin c’était déjà pas mal et que j’aurais du temps pour nous … Mais comme tu n’étais plus là, je ne voyais plus l’intérêt d’avoir du temps … Donc tu vois je boss comme un dingue, j’ai presque pas le temps de rentrer chez moi … mais j’aime ce que je fais.» Elle l'écouta sans rien dire, sans l'interrompre. Il avait fait un sacré chemin, et entendre qu'il avait eu mal à cause d'elle lui serrait le cœur. Mais il avait avancé et aujourd'hui il était neurochirurgien, elle se sentait fière, fière de cet homme qui il y a quelques jours, quelques années était son fiancé. Mais au delà de sa magnifique carrière, Salomé voulait en savoir plus sur sa vie privée, sur ses relations... Elle ne pouvait pas croire qu'un homme comme lui soit resté seul tout ce temps, rationnellement c'était impossible, mais elle espérait de tout cœur que sa raison ai tort. « J’ai t’avoue que j’ai eu une relation, mais ça n’a pas duré … » Comment était-il capable de la regarder droit dans les yeux et de lui dire ca... Salomé baissa la tête, que pouvait-elle dire à ca ! Elle n'avait pas le droit de le blâmer d'avoir refait sa vie, bien qu'un petit quelque chose la poussait à croire qu'il ne disait pas tout, appelez ca l'instinct féminin.

« Quelle réussite, félicitations. Je suis vraiment heureuse pour toi. » Elle l'était vraiment, il avait réussit de grandes choses. Chacun d'eux avait un beau métier aujourd'hui, ils avaient fait leurs bout de chemin. « Tu as évoluée durant ces années … ce n’est pas comme si tu avais perdu cinq ans tu vois … c’est simplement que tu ne t’en rappel pas. » Oui elle avait eu une vie, elle n'était pas restée figée dans la glace à attendre patiemment son réveil, elle avait vécue. Et elle n'arrivait pas à comprendre ce qui avait pu le tenir loin de Aiden, ce qui l'avait empêchée de revenir. Car même si elle n'en se souvenait pas, elle avait décidée de rester à Chicago, mais pourquoi... ? Cette question la hantait, comment avait-elle pu faire ca. Perdue dans ses pensées la question de Aiden la ramena à la réalité. « Et sinon … D’autres choses ont changés dans ta vie … ? Il y’avait quelqu’un d’autre ? » Salomé resta d'abord surprise avant de savoir quoi lui dire. Lui aussi voulait savoir, il avait le droit de savoir. Si seulement elle avait une réponse à lui donner. « Je n'ai pas d'alliance, pas de sms et de coups de téléphone incessants de quelqu'un enregistré sous « mon amour » sur mon portable, pas d'enfant qui m'appelle maman, alors je suppose que non il n'y a personne. » Elle ne se souvenait pas ces cinq dernières années, elle était bien incapable de savoir réellement si elle avait eu une relation, mais au fond d'elle, elle avait cette conviction que personne n'avait remplacé Aiden.

Tout était si incompréhensible et irréel, se retrouver ici dans ce bar, lui rappelait tant de choses. Ces souvenirs là elle les avait gardés, et c'était de loin les plus beaux ! Aiden lui proposa alors quelque chose boire, la jeune femme accepta poliment, un remontant ne lui ferait pas de mal. Parfois on a besoin d'un petit coup de pouce. Alors que le serveur lui apportait son verre de vodka, Aiden l'interrogea à nouveau. « Tu as repris un appart sur Sidney ? Tu comptes rester ?» Salomé but une gorgée de sa boisson, l'alcool lui brûla la gorge mais lui redonna un soupçon de courage. Elle posa le verre. « Pour le moment je loue une villa sur la plage. » Il savait à quel point elle aimait être proche de l'océan, de la nature, d'avoir un échappatoire comme celui-ci. Salomé leva alors les yeux et regarda Aiden d'un air sérieux « Je ne sais pas encore si je vais rester... Tout dépendra de toi... » Elle cligna des yeux et continua son discours, le cœur battant. « Si tu ne veux plus de moi dans ta vie, tu n'as qu'un mot à dire et tu ne me verras plus. » Elle n'allait pas rester s'il ne le souhaitait pas, il avait une vie et peut-être qu'elle n'en faisait simplement plus partie.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


PRETTY FACE


MessageSujet: Re: When two worlds collaps [Salomé&&Aiden]   

Revenir en haut Aller en bas
 

When two worlds collaps [Salomé&&Aiden]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
twist of fate :: The day after :: Black Box :: Rp terminés-