Partagez | 
 

 . le contexte (important)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
votre administrateur
PRETTY FACE

▌Date d'arrivée : 11/04/2012
▌Messages : 177
▌Points : 260

MessageSujet: . le contexte (important)   Dim 11 Nov 2012 - 22:11



LE CONTEXTE
Le contexte du forum étant, nous l'espérons, original et recherché, nous vous demandons de bien le lire afin d'en avoir une parfaite connaissance au moment de votre inscription.



JOURNAL TÉLÉVISÉ DE CHANNEL 6, 2013


« Mesdames et Messieurs bonsoir, Ici Madelyn Dupree pour Channel 6 en direct de l'Opéra de Sydney. Comme vous le savez, l'Australie s'apprête à essuyer un cyclone d'une rare intensité. Depuis hier, le plus haut niveau d'alerte a été décrété sur tout le territoire. Les aéroports ont été réquisitionnés et aucun vol n'est assuré. Les embarcations nautiques ont l'obligation de rester à quais. Il a été demandé à l'ensemble de la population de ne pas céder à la panique et de ne surtout pas entreprendre de longs trajets. Diverses indications ont été données par le général des armées pour votre sécurité : calfeutrez les issues et réfugiez-vous en sous-sol si vous le pouvez. Ici à l'Opéra les autorités ont pris les devants. Il a été transformé en une gigantesque plate-forme d'accueil. Tout le monde peut s'y rendre en appelant les pompiers ou l'armée. Depuis l'aube, les gens affluent en masse et malgré le personnel nombreux, on peut sentir des tensions qui commencent à monter. Cependant, la majorité d'entre eux se tournent vers la prière. Une mère de famille m'a confié une chose que j'aimerais vous citer : « Lorsque la nature reprend ses droits, il ne nous reste plus qu'à prier pour que l'innocence des jeunes générations survive à l'égoïsme des anciens ». Une phrase pleine de sagesse. Le cyclone devrait frapper la côte ouest australienne dans quelques heures à peine, puis tracer une diagonale orientée sud sud-ouest. Sydney, Melbourne et Camberra vont être, selon les experts, les premières tristes spectatrices de ce phénomène météorologique. Il ne nous reste plus qu'à espérer que les dégâts humains et matériels soient minimes. Je ferai un point avec vous toutes les heures, tant que cela me sera possible. Vous pouvez également suivre ce fil via la radio. D'un point de vue personnel et au vu de la situation, j'aimerais vous dire que je suis de tout coeur avec vous dans ces instants difficiles. Gardez espoir. C'était Madelyn Dupree, pour Channel 6 et en direct de l'Opéra de Sydney. »


EXTRAIT DU JOURNAL DE DOLCE, 2018


« A mon réveil au lendemain de la tempête, je fus comme qui dirait plongée dans la vie d'une autre. Une nuit s'était écoulée et pourtant, mon lit de camp avait disparu, me retrouvant allongée dans un baldaquin tout droit sorti des magazines de meubles. L'Opéra quant à lui, s'était transformé en une somptueuse maison que je ne reconnaissais pas. De toute évidence, cela ne pouvait pas être la mienne, habitant dans un petit appartement depuis mes 18 ans. Étais-je plongée, dans un rêve qui me laissait entrevoir une vie autre que celle que j'avais connu ? Ou était-ce simplement l'espoir d'un avenir heureux ? Je l'ignorais, mais je ne me sentais clairement pas à ma place. Dans la salle de bain, je découvris un corps vieilli de plusieurs années : les cheveux plus longs, bruns alors qu'initialement j'étais blonde. Mais le comble fut atteint lorsqu'un homme -que je ne connaissais pas - m'attrapa par la taille, m'embrassa le cou pour finalement nous contempler via le miroir comme si nous étions le plus heureux des couples. Il semblait heureux, m'aimer, mais que représentait-il pour moi ? Rien, si ce n'est un jeune homme plutôt pas mal à regarder. « Britanny t'attends, elle veut te faire un bisou avant d'aller à l'école » Britanny ? L'école ? Britanny... Le nom de ma mère. C'était tout bonnement impossible... Je ne pouvais être mère, pas encore, pas...avec lui. Je m'en souviendrais ! Or ce n'était guère le cas. Ma rencontre avec 'ma fille' fut étrange, croyant y déceler sur son visage certains de mes traits, mes yeux, ce nez...ils m'appartenaient, mais cet enfant m'était complètement étranger. J'en vins à me mordre fortement les lèvres, me pincer dans l'espoir que la souffrance me réveillerait, en vain... Voilà maintenant deux semaines que je suis enfermée dans une vie qui que je refuse de considérer comme la mienne, que je dors auprès d'un mari qui semble tout connaître de moi. Sans parler de cette petite fille, ma petite fille, qui s'attend à des gestes de tendresses qui m'ont toujours été inconnus... Je me suis résolue à ne pas en parler, craignant d'être incomprise, voire d'être prise pour une folle. Le suis-je ? Dois-je saisir cette opportunité et me reconstruire une vie ? Suis-je la seule ? Que m'est-il arrivé, pourquoi n'ai-je aucun souvenir de ces cinq dernières années? Car si j'en crois le journal de ce matin, 5 ans ce sont bel et bien écoulés depuis cette tempête qui vint frapper nos vies de plein fouet. »

Ce texte est original et est sous propriété intellectuelle. Toute reproduction partielle ou totale est interdite. Merci de votre compréhension. Et surtout: oubliez tout ça et bon jeu!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twist-of-fate.forumpersos.com
votre administrateur
PRETTY FACE

▌Date d'arrivée : 11/04/2012
▌Messages : 177
▌Points : 260

MessageSujet: Re: . le contexte (important)   Lun 1 Avr 2013 - 19:04



Quelque part à Sidney, 2018


« Papa ? » « Oui mon coeur ? » « Pourquoi Maman m'aime pas ? » Pris au dépourvu, s'attendant à une question enfantine sur la diffusion du prochain épisode de son dessin animé favori, Nolan Price n'avait jamais imaginé se retrouver dans une telle situation, presque incapable de rassurer son enfant sur les bons sentiments que lui portait son épouse. Lui-même fut frappé par le doute, témoin de son changement de comportement sur ces dernières semaines : elle refusait de partager le lit conjugal, prétendait ne jamais s'être marié, pire...de n'avoir jamais mis monde leur petite Britanny qui ne demandait qu'à partager des moments de complicité. Assurément, elle n'était plus la femme qu'il avait connue, qui avait su faire de lui un homme responsable et bien sous tout rapport. Instinctivement, ses bras vinrent encercler son enfant, la serrant tout contre lui dans l'espoir de lui procurer un tant soit peu de réconfort quant à la situation tout sauf rassurante pour un enfant de son âge. « Ça va aller Britanny, ça va aller...maman est malade, oui malade... » Elle était intelligente et se rendait bien compte que tout l'équilibre de la maison s'en était allé avec l'instinct maternel de cette femme devenue aujourd'hui, presque une inconnue. Qu'allait-il advenir d'elle ? De son papa dont la tristesse se reflétait dans les yeux ? Quelle était cette étrange maladie qui faisait d'elle un fantôme aux yeux de sa mère ?

L'origine de cet étrange phénomène est inconnue de tous, et pourtant, cette famille est bien loin d'être la seule à en subir les conséquences. De jours en jours, le nombre de Twisted s'accroît, tous souffrant d'amnésie sur ces cinq dernières années.


Ce texte est original et est sous propriété intellectuelle. Toute reproduction partielle ou totale est interdite. Merci de votre compréhension. Et surtout: oubliez tout ça et bon jeu!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twist-of-fate.forumpersos.com
 

. le contexte (important)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
twist of fate :: The calm before the storm :: The law of destiny-