Partagez | 
 

 dont you remember ? → nora

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité


PRETTY FACE


MessageSujet: dont you remember ? → nora   Sam 24 Nov 2012 - 12:55


Don't you remember ?
odessa aria wildmore-louis & nora maelys spencer
.


Deux mille dix sept. Odessa avait du mal à y croire. Cinq ans de sa propre vie s’était évaporé de sa mémoire. Cinq années, ça faisait mille huit cent vingt six jours. Elle n’avait aucun souvenir de toutes ces journées. Elle n’avait par conséquent, aucuns souvenirs de sa rencontre avec Tyler, aucuns souvenirs de sa rupture avec Adam et aucuns souvenirs du jour le plus important de sa vie, aucuns souvenirs du jour qu’elle attendait depuis qu’elle était toute petite : son mariage.
Tyler avait été plutôt compatissant avec Odessa. Le fait qu’elle ait pu oublier tout ce qu’il s’était passé entre eux l’avait d’abord vexé. Mais il avait tenté de comprendre par la suite. Il lui avait tout raconté. Tout. Odessa, même si elle ne se souvenait pas avoir vécu ces cinq dernières années : savait ce qu’il s’était passé.
Les Louis essayaient tant bien que mal de savoir ce qui avait provoqué cette perte de mémoire. Un choc ? Un accident ? Une secousse. Odessa n’en savait rien. Tyler non plus. Le dernier souvenir qu’elle avait été s’être endormie, cinq ans plus tôt, à l’Opéra, en compagnie d’une horde de personnes inconnues qui étaient venus se protéger de la tempête.
Quoi qu’il en soit, la Wildmore avait essayé tant bien que mal de voir où elle en était dans sa vie : cinq années plus tard. Prendre son téléphone portable avait sûrement été le meilleur moyen de voir ça. D’après elle, c’était comme se réveiller avec une énorme gueule de bois et tenter de se rappeler ce qu’on avait fait la même. Sauf que dans le cas là : ça devait être une sacrée gueule de bois.

Marchant au rythme de la musique qu’elle avait dans les oreilles, la Wildmore se dirigeait vers le café auquel elle avait rendez-vous. Parmi le multiple contact qu’elle avait dans son BlackBerry, elle avait remarqué de nombreuses conversations avec une certaine « Nora Spencer ». Qui était-elle pour Odessa ? Une connaissance ? Sa nouvelle meilleure amie ? Sa patronne ? Tant de mystère auxquels la jeune brune voulait mettre fin. Elle détestait ne pas savoir. Et ce qu’elle ne savait pas : c’était les cinq dernières années de sa vie. Frustrant ? Vous ne pouvez pas imaginer à quel point.
Ses longs cheveux bruns et bouclés rebondissaient à chacun de ses pas, plus sûrs les uns que les autres. Aria ne laissait pas transparaître son malaise : non, personne ne pourrait l’atteindre. Elle ne voulait pas qu’on puisse l’atteindre, qu’on puisse profiter d’elle : ce n’était pas sa faute si elle était devenue amnésique. Arrivée au café, Odessa passa ses mains sur sa jupe noire et remis son blazer gris en place. Elle n’était pas férue de mode, -d’ailleurs elle avait cinq années de retard pour ce qui était de savoir ce qui était in ou out-, mais elle essayait tant bien que mal de rester présentable. En plus : elle ne savait même pas qui elle allait voir.

Odessa Wildmore-Louis enleva les écouteurs de ses oreilles et fourra toute la technologie qu’elle avait entre les mains dans son sac à main. D’un seul coup, elle était beaucoup moins sûre d’elle. Ode’ ralentit la cadence et commença à chercher, en balayant son regard de droite à gauche, si son rendez-vous était là. Comment reconnaitre une personne dont on n’a aucuns souvenirs ? Tant pis, elle irait au feeling, et se taperait la honte de sa vie si elle se trompait de personne.
La jeune femme repéra une table, où une femme seule se trouvait, tapotant sur son téléphone portable. Ni une ni deux, Odessa tenta sa chance. Elle n’allait pas rester indéfiniment là, à attendre qu’une révélation lui tombe tout cuit sur la tête. Elle fit de grands pas, et se retrouva devant la table de la jeune femme en question. Elle ne voyait pas qui d’autre cela pouvait bien être : la demoiselle était plutôt jeune et semblait active professionnellement.
« Odessa Wildmore » dit-elle en tendant sa main, en attendant que la demoiselle lui la serre. Elle eut une sorte de rictus. Non, elle n’avait pas encore l’habitude de s’appeler Madame Louis. Elle aurait d’ailleurs beaucoup de mal à chopper cette habitude. « Vous devez être Nora Spencer, je me trompe ? » Sa voix paraissait soudain moins sûre. Elle doutait d’elle : un truc pas fréquent pour la jeune femme. Odessa priait intérieurement pour qu’il s’agisse effectivement de la jeune femme avec qui elle avait échangé tant de sms. Pitié. C’était déjà assez humiliant pour elle d’avoir zappé ce qu’il s’était passé ces cinq dernières années… « Pitié, dites moi que c’est bien vous… » On aurait dit qu’elle allait se mettre à genoux.
Revenir en haut Aller en bas
votre administratrice
PRETTY FACE

▌Love me or love me not :


« Voilà peut-être la question la plus difficile de toute l'aventure humaine : est-il réellement possible de toujours regarder en avant, comme on nous encourage sans cesse à le faire, ou bien devons-nous garder certains vestiges essentiels de notre passé, si douloureux soient-ils, comme un rappel que certains aspects de la vie nous transforment si profondément qu'ils nous habitent à jamais ? Pouvons-nous vraiment refermer la porte sur ce qui continue à nous hanter ? »

▌Age : 24 ans
▌Occupation : Agent de voyagee
▌Statut : Fiancée
▌Date d'arrivée : 11/04/2012
▌Messages : 1519
▌Points : 1553
▌Célébrité : Nina Dobrev

MessageSujet: Re: dont you remember ? → nora   Dim 25 Nov 2012 - 12:00

nora & odessa

Nora cherchait par tout les moyens quelque chose qui pourrait lui rappeler les cinq années qu'elle semblait avoir perdue, mais rien, enfin si on passe sur les photos qu'elle a trouvée dans l'appartement ou apparemment elle vit avec cet inconnu. Puis lui vint à l'esprit son téléphone portable, c'est vrai qu'elle avait reçue un sms d'un à priori amant, et si elle regardait un peu les autres sms ?! Après tout c'est dimanche et elle n'a rien d'autre à faire, qui sait elle pourrait peut-être trouver un autre amant, d'ailleurs cette possibilité ne la rassurait pas vraiment, il ne manquerait plus que ça, que en cinq ans elle se soit réveillée fille de joie, il ne lui resterait plus qu'à se pendre parce que c'est exactement tout ce qu'elle n'a jamais voulue devenir. Faut croire que le petit dieu est contre elle, parce franchement il aurait pu juste la faire se réveiller avec un beau mari - bon certes il est beau, mais tout de même, il aurait pu être une personne qu'elle connait, il est certain que ce serait mieux passé, enfin...Surement.

Elle prit alors téléphone portable et observa chaque sms envoyés, des sms de Nate, encore et encore, même des cochons, eurk elle se donnait envie de vomir, comment pouvait-elle faire ça alors qu'elle est mariée ?! Bon sang. Elle en profita pour supprimer le numéro de ce Nate, elle n'y répondra plus, et pour en être sure, elle bloqua même le numéro, voilà finit les infidélités, enfin si elle reste avec son fiancé parce que en toute honnêteté, la jeune femme ne sait vraiment pas quoi faire pour le moment. Reprendre tout à zéro lui parait bien difficile surtout que pour lui rien ne peut recommencer à zéro...

Soupirant en voyant les messages de personnes qu'elle ne connaissait pas elle s'arrêta finalement sur une certaine "Odessa", apparemment elles étaient amies puisqu'elles s'envoyaient souvent des textos. D'après les textos elles étaient aussi collègues de travailles, très bien elle semble avoir un profil plutôt saint, Nora allait lui envoyait un sms lorsqu'elle reçue un sms d'elle. Quel hasard. Un rendez-vous dans un café ? Parfait, et si cette fille était dans le même cas qu'elle ?! Voilà une chose qui rendait cette jeune femme on ne peut plus intéressante aux yeux de Nora, trouver quelqu'un qui était dans le même cas qu'elle pourrait l'aider à justement vivre cette épreuve.

Nora se rendit alors au Lindt café et s'installa seule à une table en attendant la venue de cette fameuse Odessa. Elle prit son téléphone et observa le fond d'écran qu'elle avait, c'était une photo d'elle et cet inconnu qui est censé être son fiancé. Elle soupira avant d'entendre quelqu'un s'adresser à elle. Par respect, Nora se leva et lui serra la main "Nora Spencer c'est ça... Enfin plus pour longtemps il parait." Oups, c'était plus fort qu'elle, cette histoire lui rongeait tellement l'esprit et bizarrement elle sentait qu'avec elle elle pouvait tout à fait aborder le sujet, après tout, elle vient de le vouvoyer alors qu'elles sont censé se connaitre depuis un moment, il parait donc évident qu'elle a elle aussi une sorte de trouble de mémoire. Elle se posa ensuite de nouveaux sur sa chaise et une serveuse apparue afain de leur demander ce qu'elles désirent. "Je vais prendre un cappuccino, et...Toi Odessa ?" Elle avait hésitée à la tutoyer, mais après tout pourquoi continuer à se vouvoyer, puis en réalité Nora à toujours détestée vouvoyer les autres.


_________________
what doesn't kill you makes you stronger. « J'avais fais un choix, et cette fois je me sentais capable de le réaliser. Il fallait avancer, et pour ce faire j'étais aidée par la certitude que mon ancienne vie appartenait à un passé que j'étais en train d'abolir. » - .unbreakable »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


PRETTY FACE


MessageSujet: Re: dont you remember ? → nora   Mar 27 Nov 2012 - 15:54


Odessa détestait ça. Elle se sentait faible. Et elle détestait se sentir faible. Tout simplement car cela voulait dire qu’elle pouvait, d’un moment à l’autre « se faire attaquer » par autrui. Et Odessa Wildmore était connue pour ne pas pouvoir être atteignable, blessable ou quoi que ce soit dans le genre. Odessa Wildmore était une fille intouchable. Mais ça… Ca c’était cinq ans plus tôt. Elle ne savait pas réellement ce qu’elle était devenue. Si elle était si intouchable que ça, elle ne serait pas tombée dans les bras de Tyler et par conséquent, n’aurait pas rompu avec Adam. Etait-elle devenue faible ? Avait-elle changé en cinq ans ? Cinq de sa vie s’était évaporée. Et si ces cinq années avait été un véritable changement dans sa vie ? En tous les cas ça en avait l’air. Elle était une femme active et mariée, voulant fonder une famille avec son mari.
Ca avait certes toujours fait parti de ses projets : avoir des enfants une belle maison toussa, mais ce n’était pas la même personne qu’elle imaginait à la place du mari. Adam, Adam… Qu’était-il devenu ?
Elle sera alors la main tendue de Nora Spencer. Le « a ce qui parait » que la jeune femme avait prononcé lui donna des frissons. Elle ne savait pas comment l’interprêter. Etait-elle une femme issue d’une bonne famille qui devait subir un mariage forcé ? Ou bien, comme elle, avait elle oublié son futur mari ? Peut-être étaient-elles dans le même cas. Peut-être qu’Odessa avait enfin trouvé quelqu’un dans le même cas qu’elle ? Dans un élan de confiance, tout en s’asseyant, Odessa lança à la jeune femme : « Enfin, Wildmore-Louis. Je n’ai pas réellement l’habitude, je ne pensais pas que ça serait ce nom là que j’aurais au bout du mien » Odessa toussa. Comme si ça la dérangeait au final, de s’appeler ainsi. Si elle racontait l’histoire entière, on se rendrait compte qu’elle était la femme qui avait trompé l’homme qu’elle avait longtemps considéré comme l’homme de sa vie. Etait-elle réellement ce genre de femme ? Elle ne partageait pas son inquiétude avec Tyler. Elle ne pouvait. Elle ne voulait le vexer. Parce que lui, il l’aimait. Elle avait du le faire aussi dans les cinq dernières années.

« Je vais prendre un cappucino… et toi Odessa ? » La concernée fut plutôt surprise par l’interpellation. « Tu » ? L’heure était déjà au tutoyement. En même temps, vu le nombre de messages que les femmes s’étaient échangés, elles devaient effectivement se tutoyer –il y a encore quelques semaines d’ailleurs.
« Hum… La même chose » grogna-t-elle. Elle n’était pas d’humeur à réfléchir à une commande. Et qui sait ? Peut-être qu’en cinq ans ils avaient inventés un bon nombre de truc et faient disparaitre d’autre. Elle était totalement perdue ici. Pourquoi avait-elle oublié les cinq dernières années de sa vie. Tyler insistait pour qu’elle passe des scanners : oui ça devait être un choc.
« Excusez… » Elle se reprit immédiatement. « Excuse moi, je vais être directe. » Elle prit son inspiration « Et ça va sûrement te parraître loufoque puisque je ne sais pas pourquoi il en est ainsi » Encore une fois elle soupira. « Mais j’ai perdu la mémoire, pour une raison inconnue, je ne me souviens pas de ce qu’il s’est passé ces cinq dernières années, et j’aimerais réellement savoir quel lien on avait toutes les deux. Et qui j’étais. »
Revenir en haut Aller en bas
votre administratrice
PRETTY FACE

▌Love me or love me not :


« Voilà peut-être la question la plus difficile de toute l'aventure humaine : est-il réellement possible de toujours regarder en avant, comme on nous encourage sans cesse à le faire, ou bien devons-nous garder certains vestiges essentiels de notre passé, si douloureux soient-ils, comme un rappel que certains aspects de la vie nous transforment si profondément qu'ils nous habitent à jamais ? Pouvons-nous vraiment refermer la porte sur ce qui continue à nous hanter ? »

▌Age : 24 ans
▌Occupation : Agent de voyagee
▌Statut : Fiancée
▌Date d'arrivée : 11/04/2012
▌Messages : 1519
▌Points : 1553
▌Célébrité : Nina Dobrev

MessageSujet: Re: dont you remember ? → nora   Mar 27 Nov 2012 - 21:31

nora & odessa

Rien que de penser que cette femme pouvait être dans la même situation qu'elle lui donnait un peu d'espoir, parce que avec Aiden qui veut lui faire faire des examens médicaux, comme si elle pouvait être atteint de Alzheimer sitôt, impossible ! Puis si cette fille était dans le même cas qu'elle, Nora pourrait trouver en elle une épaule sur laquelle se reposer et vice versa elle pourrait aussi se reposer sur la sienne, parce que franchement entre son frère qui est enfermé dans un hôpital psychiatrique et son histoire fiancé & amant, la pauvre petite Madame Spencer ne sait plus vraiment ou donner de la tête, c'est pourquoi une aide ne serait vraiment, mais alors vraiment pas de refus.

La jeune femme en face d'elle lui fit à son tour une remarque assez consternante, alors comme ça elle aussi était à présent marié avec quelqu'un avec qui elle n'aurait jamais pu imaginer que cela soit possible ? Tiens, intéressant, cette femme pourrait alors vivre la même chose qu'elle. On dit que les points communs rapproche, et bien cela pourrait bien être le cas pour eux. En tout cas, cette femme semblait tout comme Nora avoir besoin de quelqu'un à qui parler, ça tombe plutôt bien, même très bien... Enfin sur le coup Nora ne faisait qu'observer, elle ne se voyait pas encore tout lui dévoiler, elle la prendrait pour une folle surement.

Elles commandèrent alors toutes les deux la même chose, Nora avait besoin d'une petite dose de caféine, il faut avouer que ces dernières nuits ont été des plus agitées, à vrai dire elle n'arrivait presque plus dormir enfin du moins elle n'avait passée aucune nuit entière depuis son réveille cinq ans plus tard.

Il régnait un silence pesant lorsque Odessa prit la parole et lui déballa exactement ce que Nora voulait entendre, elle était donc bel et bien dans le même cas qu'elle, super ! Seul petit problème : Nora n'avait strictement aucune idées de ce qui elle était et le lien qu'elles avaient. "Tu vas sans doute trouver ça...Bizarre, mais je t'assure que c'est la vérité. Je n'ai strictement aucune idées de quel lien on avait durant ces cinq dernières années...Faut croire que j'ai aussi oubliée ces cinq années. " Elle soupira longuement avant de se faire servir son café, elle remercia alors la serveuse puis reporta son attention vers son interlocutrice. A présent, elle ressentait le besoin d'étaler un peu toute sa vie, quitte à ce qu'elle la prenne pour une folle. "Je me suis réveillée avec un inconnu et une bague au doigt !!! Tu imagines ? Moi qui n'ai jamais eut de relations sérieuses..." Elle soupira une nouvelle fois regardant la bague qu'elle à aux doigts, puis elle prit une gorgée de son café.


_________________
what doesn't kill you makes you stronger. « J'avais fais un choix, et cette fois je me sentais capable de le réaliser. Il fallait avancer, et pour ce faire j'étais aidée par la certitude que mon ancienne vie appartenait à un passé que j'étais en train d'abolir. » - .unbreakable »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


PRETTY FACE


MessageSujet: Re: dont you remember ? → nora   

Revenir en haut Aller en bas
 

dont you remember ? → nora

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
twist of fate :: The day after :: Black Box :: Rp terminés-