Partagez | 
 

 ■■ JUDITH ■■ Cherche pas j'ai raison même quand j'ai tort

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité


PRETTY FACE


MessageSujet: ■■ JUDITH ■■ Cherche pas j'ai raison même quand j'ai tort   Jeu 22 Nov 2012 - 0:54

Judith Taggart


■■ nom complet: Judith Eleanor Taggart ■■ âge: vingt-six ans ■■ nationalité : australienne ■■ date de naissance: 16 Juillet 1991 ■■ statut social: célibataire ■■ métier/études: biologiste marin ■■ classe sociale: pauvre ■■ orientation sexuelle: hétérosexuelle ■■ avatar: anna speckart

❧ ❧ ❧


tell me more about you

■■ A toujours vécu à Sidney ■■ A un frère jumeau avec qui elle est très proche malgré qu’ils soient totalement différent ■■ A douze ans alors qu’elle rentrait de l’école avec son frère, ils ont découvert le corps de leur père qui s’était pendu. Il lui arrive encore d’en cauchemarder.■■ Sa mère a sombré petit à petit dans l’alcool ■■ Elle s’est appropriée le rôle de maitresse de maison ■■ Elève brillante, elle a sauté une classe ■■ A toujours aimé l’océan et a tout fait pour travailler dans ce domaine ■■ Lorsqu’elle va dans un fast food, elle mange une salade ■■ S’est faite percer le nombril a dix-huit ans ■■ Elle a toujours été plus sociable et plus populaire que son jumeau ■■ N’a jamais passé son permis ■■ Pendant ses études elle faisait du baby-sitting, elle a toujours aimer les enfants, et surtout les materner ■■ D’ailleurs elle a toujours materné son frère ■■ Bien qu’elle aimait sa mère, elles étaient souvent en conflit ■■ Lorsque son chat est mort, elle l’a enterré dans le jardin ■■ Bien qu’elle ne le montre pas elle est très sensible ■■ Elle ne roule pas sur l’or, si jamais elle sort, elle s’arrange toujours pour qu’on lui paye des verres ■■ S’endort souvent devant la télévision ■■ Sa mère est décédée il y a un an ■■ Femme intelligente, elle croit toujours avoir raison et surtout elle veut toujours avoir le dernier mot ■■ A du mal a faire rentrer un homme dans sa vie à cause de la proximité entre Wayne et elle ■■ Elle vient d’oublier les cinq dernières années de sa vie. ■■



twisted new rule, new life


Twist of fate




J’ouvrais doucement les yeux, j’avais déjà un mal de tête. Mes yeux étaient en direction du plafond, les yeux semi-ouverts, éblouie par la lumière. Je me redressais doucement. Où est-ce que j’étais ? Allongée sur un canapé, je regardais tout autour de moi, qu’est ce que je fichais là, j’étais chez qui ? Je me levais doucement, regardant à travers la fenêtre, je ne reconnaissais pas cette vue. Le dernier souvenir que j’avais, c’était le cyclone qui s’était abattu sur la ville, lorsque je regardais dehors j’avais l’impression qu’il n’avait pas eu lieu. Un bruit m’intrigua, ce bruit m’emmenait vers la cuisine. Je m’avançais vers la cuisine, quelqu’un avait le nez dans le frigidaire, je connaissais cette personne, mais non ce n’était pas possible... « La vache, tu m’as foutu les jetons » Je le fixais, silencieuse, je ne comprenais rien. « Bah quoi ? …J’te jure que si tu fais une remarque sur mes ch’veux… » C’était lui ? Sa voix, je l’a connaissais plus que bien, mais son visage… Il était différent. « Wayne ? » C’était mon frère jumeau ? Pourquoi était-il différent ? Son visage avait changé, j’étais totalement perdue. « Qu’est-ce qui se passe ? » « Quoi qu’est-ce qui s’passe ? J’ai fait les courses ! Ca m’arrive j’te signale ! Une fois j’me souviens même que j’ai fait le ménage, alors arrête tes conneries » Il me parlait des courses, ça ne m’aidait pas à y voir plus clair. Je ne bougeais pas d’un pouce, je devais certainement rêver, c’est pour ça que tout était étrange. « Je…je comprends pas ce qui se passe… Tu… Ca ne va pas du tout. Ca n’est pas… Ca n’est pas logique. » « Qu’est-ce qu’est pas logique ? De quoi tu causes, Jude ? » « Tu ne peux pas être mon frère tu… Tu lui ressembles mais ça ne va pas, c’est incorrect. » Il lui ressemblait fortement, mais ce n’était pas mon frère dans lequel je m’étais endormi dans ces bras la veille. « …T’as bu combien de verre de vin avec ta pote hier soir ? » « De vin ? Qu’est-ce que tu raconte ? je ne bois pas de vin, je déteste ça ! » L’alcool n’a jamais été quelque chose que j’appréciais vraiment, ce qui est tout a fait normal lorsque sa mère est alcoolique. Je buvais quelques verres en soirée, mais bien souvent des cocktails, mais non du vin ou de la bière. « Tu détestais ça avant mais maintenant… Putain est-ce que c’est moi qui ai trop bu ? » J’avais besoin de savoir ce qui c’était passé après le cyclone, pourquoi étions nous déjà rentré de l’Opéra ? « Quand est-ce qu’on est rentrés ? » « Hein ? Ah ! Hem… J’en sais rien, tu étais déjà couchée quand je suis rentré. Tu t’es endormie devant un film de merde sur le canapé. » Mais qu’est ce qu’il me racontait là ? Nous étions tous les trois avec Maman à l’opéra hier, je n’avais pas pu m’endormir sur le canapé. J’ai dormi à l’opéra, je me souviens avoir dormi contre Wayne, enfin… Je crois. « Sur le canapé ? Non, non je me suis endormi… On était dans l'opéra. Je…je me souviens plus bien… » « La vache t’en tiens une bonne. Va prendre une douche, j’vais t’préparer un de mes remèdes miracles contre la gueule de bois, t’inquiète ! » Mais pourquoi il me disait ça ? Je n’avais pas bu, pourquoi il insistait tant ? Le cyclone n’était pas le fruit de mon imagination, tout ça avait été bien réel car nous devions nous réfugier dans les sous-sols des maisons ou bâtiments de la ville pour se protéger. Même à la télévision on en parlait. « Le cyclone… Est-ce qu’il a fait des dégâts ? » « Le cyclone ? De quoi tu causes ? » « Celui qui se dirigeait droit sur nous, Wayne ! » J’avais l’impression que c’était un dialogue de sourds. On ne se comprenait pas, j’étais déjà paumée, mais lui n’arrangeait strictement rien. Est-ce que c’était vraiment mon frère ? « Bah…Tu sais bien quels dégâts il a fait. » Le cyclone venait tout juste d’avoir lieu je ne pouvais pas savoir ce qu’il s’était passé, étant donné que mes dernières pensées, était dans ce fameux opéra. « On est où là ? » « … » Il ne me répondait pas, j’avais peur, où est ce que j’étais tombée ? ça ne pouvait être qu’un mauvais rêve, il fallait que je me réveille, je commençais vraiment à flipper. C’est alors que je pensais à notre mère, où était-elle ? Je regardais derrière moi dans l’espoir de la voir, elle m’aiderait peut-être à comprendre ce qui se passe. « Elle est où maman ? » « …Judith… T’sais bien que maman a eu son attaque l’année dernière… » « Son… Quoi ? » Sa déclaration fut un véritable coup de poignard pour moi. Comment ça elle était morte ? Il me parle de l’année dernière alors qu’hier elle était encore avec nous. Non, il se trompait, il perdait la tête. « Qu’est-ce qui s’passe ? Tu commences à me faire peur, Jude. » « C’est pas possible… C’est pas logique… » Les larmes commençaient à monter, j’étais totalement perdue, où est-ce que j’avais atterri, où se trouvait mon vrai frère et ma mère ? Il a voulu s’approcher de moi et j’ai reculé, je ne voulais pas qu’il me touche, après tout je n’étais pas sure que ce soit Wayne, mon Wayne, celui qui a toujours été là pour moi, celui qui m’a fait taper les plus grosses crises de nerfs, mais également celui avec qui j’ai eu mes meilleurs fous-rires. « Hey… Qu’est-ce qui se passe ? Tu…Tu as pris quelque chose hier ? Cette connasse t’as filé une saloperie, c’est ça ? » « Je comprends rien. » « Putain, elle t’as filé un truc ! J’vais la buter ! J’vais la buter cette petite salope suffisante ! C’est terminé, tu m’entends ? T’arrête de fréquenter cette pute à partir de maintenant ! » Je me collais au mur, il me faisait peur, cette situation me faisait peur. « Bon, pour le moment, on s’en tient au plan. Va prendre un bon bain, moi je te prépare un truc à manger, ok ? Ca va aller, tu fais juste un mauvais trip à cause de je ne sais quoi. J’t’attends ici, t’inquiète. » Qu’est ce que je devais faire ? L’écouter ? Après un long moment sans avoir bougé d’un pouce, je m’étais décidée à faire volte face, empruntant les escaliers, je les montais doucement, regardant partout autour de moi, prenant garde que rien ne me saute dessus ou quoi que ce soit. Arrivée à l’étage, je m’étais dirigée vers une porte entre-ouverte, je ne savais pas où j’allais, je l’a poussais doucement avant d’y glisser ma tête. C’était une chambre, il y avait plusieurs photos sur un meuble, des photos dont je me rappelais bien, puisque j’étais dessus et d’autres dont je ne me souvenais pas et avec qui j’étais en compagnie d’inconnus. C’était quoi ce délire ? Je voulais que tout s’arrête, que tout redevienne comme avant. Je me laissais tomber par terre, qu’est ce qui se passait ? Des milliers de questions se bousculaient dans ma tête. Je restais assise, ramenant mes jambes contre ma poitrine. Je n’osais plus bouger, j’essayais de comprendre ce qui m’arrivait. Puis je me suis dis que ce n’étais qu’un rêve, il fallait que je me réveille. Je m’approchais du mur, le fixant, puis j’envoyai mon poing contre le mur, la douleur fut forte, je lâchais donc un cri. Mais j’étais toujours dans ce rêve étrange, j’ai donc frappé, encore et encore. Je ne sentais plus ma main, elle me faisait tant souffrir. Avec mes petit bras j’agrippai la commode, la faisant tomber sur le sol, manquant de peu mon pied. Tout ce que j’avais sous la main je le faisais tomber par terre, à un moment j’allais bien finir par me réveiller. En pleine crise de nerfs, certainement alerté par mon boucan Wayne se jeta sur moi. « Jude qu’est ce qui se passe ? Calme toi je suis là. » Je ne l’écoutais qu’à peine, j’étais trop occupée a essayer de me débattre. « Lâche-moi, je dois me réveiller, j’veux me réveiller. » Je n’arrivais pas à sortir de son étreinte, mon poids plume était loin d’être un avantage dans cette situation. « Tu n’es pas Wayne, tu lui ressembles mais ce n’est pas toi, j’le sais. » Petit à petit je me débattais de moins en moins, la fatigue avait raison de moi. « WAAAAAYNE, MAAAAMAN. » Restant coincée entres ces bras, les larmes commençaient à monter, j’avais mal partout, je voulais retrouver mon jumeau, pas ce pseudo-Wayne, et ma mère n’était pas morte, non je ne pouvais pas y croire, malheureusement je ne me réveillais pas, j’ignorais ce qui m’arrivait. Et je ne me suis toujours réveillée de ce drôle de rêve.


❧ ❧ ❧

K mi


■■ âge: vingt-trois ■■ comment avez-vous connu le forum : topsite obsession ■■ que pensez-vous du forum: le contexte est super interessant ■■ présence par semaine: 3j/semaine ■■ personnage inventé ou scénario: scénariiiio <3 ■■ code du règlement: OK by eclipse






Dernière édition par Judith Taggart le Jeu 22 Nov 2012 - 1:23, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité


PRETTY FACE


MessageSujet: Re: ■■ JUDITH ■■ Cherche pas j'ai raison même quand j'ai tort   Jeu 22 Nov 2012 - 0:56

Judith Taggart



❧ ❧ ❧


tell me your story

Certains diraient que je n’ai peut-être pas eu une vie des plus simples, et moi je leur dirais qu’il y a pire. Mon nom ? C’est Judith, Judith Eleanor Taggart pour être plus précise, mais beaucoup de personnes me surnomment Jude. Toute ma vie se résume qu’à une ville ; Sydney. C’est dans cette ville que j’ai poussé mon premier cri et dans cette ville où j’ai grandi. J’ai toujours aimé cette ville, je n’ai pas beaucoup voyagé au cours de ma vie, mais à mes yeux aucune ville n’est aussi belle que Sydney. J’ai vécu dans une petite maison avec mes parents et mon frère, jumeau pour être exacte. Certains jumeaux se ressemblent au niveau du caractère, Wayne et moi nous sommes radicalement opposés, mais c’est surement nos différences qui nous rendent si proches, trop proches aux yeux de certains. Certains nous ont accusé d’avoir une relation malsaine, et ces personnes là je les emmerde, ils ne savent pas ce que c’est que d’avoir un jumeau, c’est une partie de moi, c’est mon frère, mon ami, mon confident… Il est celui vers lequel je me tourne lorsque je ne vais pas bien, celui que j’appelle lorsqu’on m’a annoncé une bonne nouvelle, celui que je protège autant que je le peu. C’est mon frère quoi et je ne vois pas pourquoi un frère et une sœur n’ont pas le droit d’être proche sans qu’on parle tout de suite d’inceste. Lui et moi avons toujours été différents. Par exemple l’école il n’a jamais aimé ça, alors que moi, j’ai toujours aimé l’école, j’étais comme un poisson dans l’eau si on peut dire, du coup, j’aidais mon frère et je le stimulais un peu pour qu’il fasse ses devoirs. J’étais très curieuse, ayant envie d’apprendre de nouvelles choses, par conséquent, j’ai sauté une classe alors que j’étais en primaire. Bien que les têtes ne soient pas toujours appréciées, moi ça ne m’empêchait pas d’avoir pleins d’amis à l’école. Pendant les week-ends, je demandais à mes parents d’aller voir l’océan, j’ai toujours aimé cet endroit, et au moins à Sydney nous avions la chance d’être bien servis. Mon rêve a toujours été d’avoir une maison qui donne sur l’océan. Petite, j’aimais également aller au parc, petite fille active, j’aimais faire pleins de choses pour m’occuper, d’ailleurs je poussais toujours Wayne à m’accompagner, car lui, préférais rester dans sa chambre plutôt que d’aller faire les fous dans le parc. Le ying et le yang. Mon enfance a été des plus banales, jusqu’à mes douze ans, où j’ai dû apprendre à grandir plus vite que les autres enfants de mon âge. C’était un jeudi, je m’en souviens encore très bien, une journée comme une autre, je rentrais de l’école avec Wayne, c’était une journée particulièrement ensoleillée. On a alors découvert notre père pendu dans la maison, cette image je m’en souviens encore très bien. Notre père s’était suicidé. J’ai été triste, mais très vite, la tristesse a laissé place à la colère. Pourquoi nous avait-il fait ça ? Il n’était qu’un égoïste de se tuer, en nous laissant tous les trois, ce n’était qu’un lâche, je le détestais. Suite à ça notre vie a changé. Ma mère a commencé à enchainer plusieurs travails, et moi, pour la soulager je prenais ‘soin’ de la maison. Je m’occupais du ménage, j’ai commencé à faire la cuisine, bref, je trouvais toujours de quoi m’occuper. Je voulais qu’elle ai le moins de choses à faire lorsqu’elle rentrait à la maison. Il fallait que je m’occupe, je me refusais de me laisser aller pour un sal égoïste qui n’a pas penser à nous lorsqu’il s’est mis cette corde autour du cou. J’essayais de stimuler Wayne, car lui, passait ces journées enfermés dans la maison devant la télévision. M’occuper de lui me permettait de penser à autre chose. Je m’étais attribuée le rôle de seconde maman. Mais, petit à petit notre mère s’est mise à boire, et on a rien pu faire contre ça. Wayne a prit le relais, il travaillait pendant que moi je suivais des études supérieures, car malgré les années la soif d’apprendre ne m’a jamais quittée. Heureusement j’ai eu une bourse pour financer mes études. Ma mère devenait méconnaissable, elle restait dans le salon, sa bouteille de gin à la main, toujours avec un clope au bec. Cette odeur était insupportable mais on été bien obligé de s’y habituer. Lorsque je lui disais de se bouger, ça déclenchait de nouvelles disputes, ma mère sombrait et je n’arrivais pas à faire bouger les choses, j’étais impuissante. Heureusement, j’adorais les études que je suivais, cela me permettait de m’évader si on peut dire. Wayne avait toujours du mal à garder son travail ; son comportement et son caractère n’était pas au goût de tout le monde. Sans vouloir me vanter, les gens m’appréciaient moi, pourquoi ? Je n’en sais rien. Et cette ‘popularité’, je m’en servais. J’ai trouvé plusieurs travails à mon frère grâce à ces relations, car bien qu’on ne l’appréciait pas trop, moi on me faisait confiance. Wayne avait arrêté ses cours, alors c’était la moindre des choses que je l’aide comme je le pouvais. J’essayais de faire du baby-sitting certains soirs, mais mes études me prenaient déjà beaucoup de temps, sans parler de l’entretien de la maison, mais si jamais des soirées de libres je préférais les passer à faire du baby-sitting plutôt que d’aller dépenser mon argent à une quelconque soirée. Nous ne roulions pas sur l’or loin de là et il fallait qu’on fasse attention à nos dépenses. Puis en 2012, un terrible cyclone était annoncé sur la ville. Nous devions tous nous réfugier, et bornée j’ai insisté pour récupérer mes cours, je ne pouvais pas me permettre de les perdre, mes études c’était ma vie, nous avons pris du retard pour se mettre à l’abri, j’ai vu le cyclone, mais heureusement nous avons pu se réfugier dans l’opéra de Sydney à temps. Je me suis d’ailleurs endormie dans les bras de mon frère ce soir là. .


❧ ❧ ❧





Dernière édition par Judith Taggart le Jeu 22 Nov 2012 - 14:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


PRETTY FACE

▌Age : 26 ans
▌Occupation : agent d'entretien à l'aquarium de Sydney
▌Statut : Célibataire
▌Date d'arrivée : 20/11/2012
▌Messages : 341
▌Points : 361
▌Célébrité : Vinnie Woolston
▌Crédits : rokku

MessageSujet: Re: ■■ JUDITH ■■ Cherche pas j'ai raison même quand j'ai tort   Jeu 22 Nov 2012 - 7:21

Hey Juuuuude
Merci de t'être intéressée au scénario, ça va être dur de pas penser à l'inceste avec Anna ! J'aurai dû proposer un avatar moins terriblement sexy XD
J'ai hâte de lire la suite de ce que tu me réserves pour la fiche ! Yaaah my sista's in da plaaaace BIENVENUUUE !

_________________
    Wherever you go you know I’ll be there × if you go far you know I’ll be there × I’ll go anywhere so I’ll see you there × you place the name you know I’ll be there × you name the time you know I’ll be there × I’ll go anywhere so I’ll see you there × I don’t care if you don’t mind I’ll be there not far behind... ■ GREEN DAY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


PRETTY FACE

▌Love me or love me not :

« Put me on your magical boat man, sail me down your chocolatey river of meth »


▌Age : 23 ans
▌Occupation : Arrêt maladie
▌Statut : Célibataire
▌Date d'arrivée : 18/11/2012
▌Messages : 164
▌Points : 182
▌Célébrité : Sam Beeton
▌Crédits : [K]

MessageSujet: Re: ■■ JUDITH ■■ Cherche pas j'ai raison même quand j'ai tort   Jeu 22 Nov 2012 - 7:50

L'inceste! Wowowowoh on se calme on se calme! XD

Mais j'avoue que Anna est juste emrkldfjerilkldf, pour la deuxième fois que je la vois sur un fofo **


Brefeuuuh! Bienvenue ici ♥ \o/

_________________
I don't feel like this accurately portrays the person that I truly am, bitch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
votre administratrice
PRETTY FACE

▌Love me or love me not :


« Voilà peut-être la question la plus difficile de toute l'aventure humaine : est-il réellement possible de toujours regarder en avant, comme on nous encourage sans cesse à le faire, ou bien devons-nous garder certains vestiges essentiels de notre passé, si douloureux soient-ils, comme un rappel que certains aspects de la vie nous transforment si profondément qu'ils nous habitent à jamais ? Pouvons-nous vraiment refermer la porte sur ce qui continue à nous hanter ? »

▌Age : 24 ans
▌Occupation : Agent de voyagee
▌Statut : Fiancée
▌Date d'arrivée : 11/04/2012
▌Messages : 1519
▌Points : 1553
▌Célébrité : Nina Dobrev

MessageSujet: Re: ■■ JUDITH ■■ Cherche pas j'ai raison même quand j'ai tort   Jeu 22 Nov 2012 - 8:43

Hey bienvenue miss ! ( ohhhh inceste bon ok elle est super jolie Razz ) si tu as des questions n'hésites pas I love you ( une protection contre eux ? ) & merci de ton inscription.

_________________
what doesn't kill you makes you stronger. « J'avais fais un choix, et cette fois je me sentais capable de le réaliser. Il fallait avancer, et pour ce faire j'étais aidée par la certitude que mon ancienne vie appartenait à un passé que j'étais en train d'abolir. » - .unbreakable »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


PRETTY FACE


MessageSujet: Re: ■■ JUDITH ■■ Cherche pas j'ai raison même quand j'ai tort   Jeu 22 Nov 2012 - 15:01

WAYNE | mon Z'umeau préféré
Comme tu as pu le voir je me suis décidée à prendre Anna, elle est juste
encore merci pour ce magnifique scénario.


CILLIAN | j'adore ton prénom,ton vava, bref, j'aime tout
merci pour l'accueil


NORA | thanks, Cassidy est tellement belle
ton topic avec Wayne est excellent, mais attention va pas trop embêter mon frère chéri sinon je vais m'énerver
Revenir en haut Aller en bas
votre designeuse
PRETTY FACE

▌Love me or love me not :
« citation »

▌Age : 28 ans
▌Occupation : ambulancière
▌Statut : « Ça se voit dans tes yeux que tu l’aimes, je le sais parce qu’avant tu me regardais comme lui... »
▌Date d'arrivée : 06/11/2012
▌Messages : 326
▌Points : 403
▌Célébrité : Teresa Palmer
▌Double compte : Nathan A. Porter & Henry J. Collins
▌Crédits : dreamy

MessageSujet: Re: ■■ JUDITH ■■ Cherche pas j'ai raison même quand j'ai tort   Jeu 22 Nov 2012 - 15:07

bienvenue
bon courage pour ta fiche et merci pour ton inscription

_________________

J'te mentirais si je te disais que je n'y pense plus et que ça ne me fait plus rien. J'te mentirais si j'te disais que ton absence m'importe peu, et qu'à tes silences je ne pleure jamais. J'te mentirais si j'te disais que je ne souffre pas, que j'pense à autre chose qu'à toi parfois. Et si j'te disais que j'ris beaucoup, que j'me sens libérée... Alors là aussi j'te mentirais. Surtout j'te mentirais si j'te disais que j'm'en fous, que de toute façon je ne t'aime plus, et que t'es plus rien du tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


PRETTY FACE

▌Age : 26 ans
▌Occupation : agent d'entretien à l'aquarium de Sydney
▌Statut : Célibataire
▌Date d'arrivée : 20/11/2012
▌Messages : 341
▌Points : 361
▌Célébrité : Vinnie Woolston
▌Crédits : rokku

MessageSujet: Re: ■■ JUDITH ■■ Cherche pas j'ai raison même quand j'ai tort   Jeu 22 Nov 2012 - 15:39

Si jamais y a besoin d'un quelconque aval de ma part pour valider la miss, sachez que pour ma part, c'est un grand OUI (mince, c'est pas le bon panneau... bon bah vous ferez avec !)
Dans mes bras soeurette

_________________
    Wherever you go you know I’ll be there × if you go far you know I’ll be there × I’ll go anywhere so I’ll see you there × you place the name you know I’ll be there × you name the time you know I’ll be there × I’ll go anywhere so I’ll see you there × I don’t care if you don’t mind I’ll be there not far behind... ■ GREEN DAY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
votre administratrice
PRETTY FACE

▌Love me or love me not :


« Voilà peut-être la question la plus difficile de toute l'aventure humaine : est-il réellement possible de toujours regarder en avant, comme on nous encourage sans cesse à le faire, ou bien devons-nous garder certains vestiges essentiels de notre passé, si douloureux soient-ils, comme un rappel que certains aspects de la vie nous transforment si profondément qu'ils nous habitent à jamais ? Pouvons-nous vraiment refermer la porte sur ce qui continue à nous hanter ? »

▌Age : 24 ans
▌Occupation : Agent de voyagee
▌Statut : Fiancée
▌Date d'arrivée : 11/04/2012
▌Messages : 1519
▌Points : 1553
▌Célébrité : Nina Dobrev

MessageSujet: Re: ■■ JUDITH ■■ Cherche pas j'ai raison même quand j'ai tort   Jeu 22 Nov 2012 - 15:44


toutes nos félicitations !!

tu es validé !

❧ ❧ ❧

toute l'équipe te souhaite la bienvenue...

■■ Bien sur que ton avis est important petit Wayne . J'aime beaucoup comment tu as mis en scène le réveille de Jude' sinon :).

■■ Maintenant que tu es validé, tu vas pouvoir recenser ton avatar, afin que personne ne puisse te le prendre. Pour les twisted, n'oubliez pas de venir recenser votre idée, pour les mêmes raisons.

■■ Tu vas également pouvoir te rendre dans la partie gestion de votre personnage pour y recenser ton métier ou demander un toit au dessus de la tête. Dans cette même partie, tu peux créer un sujet pour recenser tes liens et un autre pour tes sujets.

■■ Bien évidemment, tu peux dès à présent flooder et jouer à volonté Wink

■■ Pour développer ton personnage et son entourage, tu vas avoir la chance de créer un scénario pour lui. N'oublie pas évidemment de recenser immédiatement son avatar une fois qu'il est terminé.

■■ La communication, c'est important, c'est pourquoi sont mis à ta disposition une section téléphone ou encore le fameux formspring pour affronter les questions et le regard des autres.

■■ Et maintenant que tu as fait tout ça, tu peux t'amuser à volonté et surtout, rp sans limite Wink


et un bon jeu parmi nous!

❧ ❧ ❧



_________________
what doesn't kill you makes you stronger. « J'avais fais un choix, et cette fois je me sentais capable de le réaliser. Il fallait avancer, et pour ce faire j'étais aidée par la certitude que mon ancienne vie appartenait à un passé que j'étais en train d'abolir. » - .unbreakable »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


PRETTY FACE


MessageSujet: Re: ■■ JUDITH ■■ Cherche pas j'ai raison même quand j'ai tort   

Revenir en haut Aller en bas
 

■■ JUDITH ■■ Cherche pas j'ai raison même quand j'ai tort

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
twist of fate :: The day after :: Black Box :: Anciennes fiches-